Lèpre - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La lèpre (ou maladie de Hansen) est une maladie infectieuse chronique due à Mycobacterium leprae (une bactérie proche de l'agent responsable de la tuberculose identifiée par le Norvégien Gerhard Armauer Hansen en 1873) touchant les nerfs périphériques, la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le...) et les muqueuses, et provoquant des infirmités sévères. Elle est endémique dans certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) tropicaux (en particulier d'Asie). La lèpre (La lèpre (ou maladie de Hansen) est une maladie infectieuse chronique due à Mycobacterium...) est une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...) peu contagieuse.

La lèpre fut longtemps incurable et très mutilante, entraînant en 1909, à la demande de la Société de pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la...) exotique, « l'exclusion systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour...) des lépreux » et leur regroupement dans des léproseries comme mesure essentielle de prophylaxie.

Aujourd'hui traitable par les antibiotiques, des efforts de santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la...) sont faits pour le traitement des malades, l'équipement en prothèse (Une prothèse est un dispositif artificiel destiné à remplacer un membre, un organe...) des sujets guéris et la prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter...).

Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...) de 24 ans atteint de lèpre

Historique de la maladie

Lépreux sonnant sa cloche pour avertir les passants. (Manuscrit latin du XIVe siècle)

La lèpre est connue depuis l’Antiquité. Les premières descriptions datent de 600 ans avant J.-C. On la retrouve dans les civilisations antiques en Chine, en Égypte, en Inde. On a d'ailleurs longtemps cru à une origine asiatique ; on pensait qu'elle se serait ensuite répandue par les guerriers d'Alexandre le Grand puis par les Phéniciens et les Romains. Les travaux sur le génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une...) de la bactérie à l'Institut Pasteur (L’Institut Pasteur est une fondation française privée à but non lucratif qui...) (Marc Monnot, Stewart Cole, publiés dans Science le 13 mai 2005) indiqueraient plutôt une origine est-africaine ou du Moyen-Orient avant d'arriver en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la...) et en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...). Elle serait arrivée en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles,...) de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se...) avec les explorateurs nord-européens, puis l'esclavage l'aurait disséminée dans les Caraïbes et l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Pourtant, la plus ancienne trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le...) de cette maladie vient de l'Inde comme en atteste un squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la...) de 4000 ans trouvé au Rajasthan.

La Bible contient des passages faisant référence à la « lèpre », à la fois dans l'Ancien Testament et le Nouveau. On ne peut pas savoir s'il s'agit de la même maladie : ce terme a en effet été utilisé pour de nombreuses maladies de peau d'origine et de gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) très variables. Un Metzora, est une personne atteinte de tzara'at (lèpre) dans le livre du Lévitique. La loi israélite faisait obligation aux prêtres de savoir reconnaître la lèpre (Lv 14. 1-57).

Les Évangiles synoptiques relatent la guérison (La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se...) d'un lépreux par Jésus (Mc 1, 40-45; Mt 8, 1-4; Lc 5, 12-16).

Les textes les plus anciens en témoignent, la lèpre a toujours représenté une menace, et les lépreux mis au ban de la société, rejetés par leur communauté et leur famille. C’est encore souvent le cas de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...).

La lèpre a donné lieu à des mesures de ségrégation et d'exclusion sociale, quelquefois héréditaires, comme dans le cas des Cagots du Sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le...) de la France. La décroissance de la lèpre en Europe a débuté dès le XVIe siècle sans que l'on ait une explication satisfaisante.

En 1873, le Norvégien Armauer Hansen découvre le bacille responsable de cette maladie.

Ces vingt dernières années, plus de 12 millions d'individus ont été guéris de la lèpre. Sa prévalence a diminué de 90% et la lèpre a été éradiquée dans 108 des 122 pays touchés.

La lèpre n’est plus un problème de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) publique mondiale puisque sa prévalence mondiale est actuellement inférieure à 1 cas pour 100 000 habitants. Elle demeure un problème de santé publique dans 14 pays d’Afrique et d’Asie (dont l'Inde).

Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique