Padre Padrone
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Padre Padrone est un film italien réalisé par Paolo Taviani et Vittorio Taviani, sorti en 1977, adapté du roman éponyme de Gavino Ledda (Padre padrone : l'educazione di un pastore, Milan, Feltrinelli, 1975 ; trad. fr. Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine en...), 1977) . Le titre signifie littéralement « le père-patron. »

Synopsis

Dans la Sardaigne (La Sardaigne (en italien : Sardegna et en langue sarde normalisée : Sardigna) est une île de la Méditerranée occidentale, située à l'ouest de la péninsule...) profonde des années 1940, le petit Gavino ne peut aller à l'école que deux mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) par an ; le reste de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), il doit aider son père à garder les animaux.

Il grandit ainsi dans l'isolement, loin de la société humaine. C'est grâce au service militaire à l'âge de 21 ans qu'il peut échapper à l'emprise de son père. Il apprend à lire, ce qui est pour lui une révélation (il deviendra linguiste), et en sortant de l'armée, il rejette le rapport de quasi-esclavage imposé par son père.

Distribution

  • Omero Antonutti : Le père
  • Saverio Marconi : Gavino
  • Marcella Michelangeli : La mère
  • Fabrizio Forte : Le jeune Gavino
  • Marino Cenna : le jeune berger
  • Stanko Molnar : Sebastiano
  • Gavino Ledda : lui-même
  • Nanni Moretti : Cesare

Fiche technique

  • Titre : Padre Padrone
  • Réalisation : Paolo Taviani et Vittorio Taviani
  • Scénario : Paolo Taviani et Vittorio Taviani d'après le roman autobiographique de Gavino Ledda
  • Production : Giuliani G. De Negri
  • Musique : Egisto Macchi
  • Photographie : Mario Masini
  • Montage : Roberto Perpignani
  • Décors : Gianni Sbarra
  • Costumes : Lina Nerli Taviani
  • Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) d'origine : Italie Italie
  • Format : Couleurs (35 mm)
  • Genre : Drame
  • Durée : 117 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la...)
  • Date de sortie : 1977

Autour du film

  • L'ouvrage de Gavino Ledda n'était pas encore paru, lorsque les frères Taviani prirent connaissance, par la presse, de la nouvelle de l'expérience remarquable de ce berger sarde, totalement coupé (Un coupé est une voiture fermée, à deux portes (parfois trois avec hayon ou quatre comme l'ont fait certains constructeurs américains) et possédant deux, quatre ou cinq places. Il est...) de la civilisation urbaine et demeuré analphabète jusqu'à l'âge du service militaire. Gavino, après avoir appris à compter, lire et écrire, avait entrepris des études en linguistique et s'était même permis d'arracher un diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un...) lui permettant d'enseigner cette discipline. Les réalisateurs italiens éprouvèrent, à l'égard du personnage, une empathie immédiate. "Ledda est quelqu'un qui a vécu dans le silence et qui, comme rébellion, comme révolte contre le monde (Le mot monde peut désigner :), comme moyen d'affirmation personnelle, utilise l'instrument son, l'instrument communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs...). (...) En un certain sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...), nous l'avons senti frère. (...) Chose étrange, cet épisode qui était l'autobiographie d'un berger devenait également notre propre autobiographie, aujourd'hui. Nous nous sommes mis immédiatement à travailler sur ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) et nous avons lu le livre dès sa parution", dit Paolo Taviani.(entretien au pluriel, Jean A. Gili, Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le...) Lumière/Actes Sud)
  • Pourtant, ajoute paradoxalement Vittorio Taviani, "quand nous avons lu le livre, nous avons eu une double réaction, d'une part un sentiment d'adhésion (En physique, l'adhésion est l'ensemble des phénomènes physico-chimiques qui se produisent lorsque l’on met en contact intime deux...) comme lecteurs, (...) d'autre part, un sentiment de répulsion parce que le livre, précisément parce qu'il était assez achevé dans sa forme littéraire, était conclu et d'une certaine manière il nous excluait."
  • Dans une interview à Cinéma 77 (n° 224/225), les frères Taviani s'expliquent plus clairement ainsi : "Pour transposer (le livre de Gavino Ledda) au cinéma, il nous fallait le détruire. (...) Notre film ne pouvait résulter que du choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) entre la personnalité de Gavino et la nôtre, justement dans la forme de son langage. Il s'agissait donc de détruire le livre et de le recomposer à l'écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et...)."
  • Vittorio Taviani décrit le processus de recomposition, de cette façon : "Le livre se déroule selon une progression horizontale, chronologique ; au contraire, le film tend à une synthèse dramaturgique dans laquelle le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et l'espace sont vraiment contractés en séquences clés ; (...)" (entretien au pluriel, Jean A. Gili)
  • Padre Padrone est, sans aucun doute, le film qui a permis aux frères Taviani d'élargir leur audience. L'attribution d'un prix suprême au Festival de Cannes y a évidemment beaucoup contribué, mais d'autres facteurs ont favorisé la nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien νη̃ττα, variante de...) reconnaissance publique du talent des cinéastes italiens. Contrairement aux films précédents, Padre Padrone conte une destinée personnelle moins directement impliquée dans une problématique idéologique particulière : le film revêt un caractère d'universalité. Ensuite, l'utopie (L'utopie (néologisme de l'écrivain anglais Thomas More), synthèse des mots grecs οὐ-τοπος (lieu qui n'est pas) et...), thème cher aux frères Taviani, se dégage de son caractère symbolique, pour devenir moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) de réalisation concrète : ici le berger s'affranchissant de son état de semi-esclavage, grâce à l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation,...) et à l'exercice indépendant du choix d'un métier.
  • La nomination de Roberto Rossellini, figure hautement respectée des frères Taviani, comme président du Jury du Festival de Cannes en 1977, a vraisemblablement pesé dans le choix final des jurés. Ainsi donc, le réalisateur de Paisà et Rome, ville ouverte jouera, pour la deuxième fois, un rôle déterminant dans la carrière des frères Taviani.
Page générée en 0.371 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique