Université Toulouse III - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Université Toulouse-III
Informations
Fondation 1969 (1229)
Type Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) française
Budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) 328 M€
Localisation
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) Toulouse
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste...) France France
Campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors d'une ville. Ce terme inclut...) Rangueil
Direction
Président Gilles Fourtanier
Chiffres clés
Personnel 1 500
Enseignants 2 350
Étudiants 27 000
Niveau Bac+1 à Bac+8 (Doctorat)
Divers
Affiliation Université de Toulouse (Cette page est consacrée au PRES Université de Toulouse. Pour les pages sur les universités voir Université Toulouse I, Université Toulouse II-Le Mirail, Université Toulouse III;...)
Site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web,...) www.ups-tlse.fr/

L’université Toulouse-III, (nom d’usage : université Paul Sabatier) est une université française, située à Toulouse. Elle fait partie du PRES Université de Toulouse et a accédé aux « compétences élargies » (applications de la LRU) en janvier 2010.

L’université est spécialisée dans les sciences, les technologies, les disciplines de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et les sports. Elle a été constituée en 1969, suite à la loi Faure, par le regroupement des facultés de sciences et les facultés médicales de l’ancienne université de Toulouse. Elle compte 27 000 étudiants.

Histoire

L’ancienne université de Toulouse fut créée en 1229. Elle a été supprimée, comme toutes les autres universités, par la Convention en 1793 et fut recrée en 1896. Suite à Mai 68 et à la Loi Faure, celle-ci fut partagée en trois nouvelles universités et un institut national polytechnique (En France, les instituts nationaux polytechniques (INP) sont des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP) « assimilés aux...).

Historique

À la fin des années 1950, Émile Durand le doyen de la faculté des sciences de Toulouse lance l’idée de la création d’un campus, à l’américaine, pour héberger la faculté des sciences, à la même époque il est décidé de créer à Toulouse un institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) national des sciences appliquées rattaché à la faculté des sciences. L’INSA de Toulouse est ouvert en 1962 dans le quartier de Rangueil; dans les années qui suivent, de nombreux enseignements de la faculté des sciences, sont transférés des locaux des allées Jules Guesde vers les nouvelles installations, grands amphithéâtres, nombreuses salles de cours. Il devient aussi possible de créer des bureaux pour les enseignants et des laboratoires de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...).

En même tant que le campus de la faculté des sciences se constitue ce que l’on nomme le complexe scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) de Rangueil, dans lequel s’installent des écoles comme l’école nationale supérieure de l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) et de l'espace (connue sous le nom de « Supaéro » et devenue l’ISAE dans le cadre d'un regroupement avec l’ENSICA) ou l’ENAC, mais aussi des laboratoires de recherche, comme le LAAS, ou le CESR.

Le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur,...) des enseignements médicaux est plus tardif et postérieur à la création de l’université, le nouvel hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à...) qui a le statut de CHU n’est ouvert qu’en 1975, il prend le nom de Rangueil bien que situé sur le sommet de la colline de Pech David, éloignée du lieu dit Rangueil. L'hôpital de Purpan situé au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou...) de Toulouse sert de CHU pour la moité étudiants en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant...) de Toulouse, les cours théoriques et l'administration de l’UFR médicale de Purpan sont dans les locaux le l’ancienne faculté de médecine au 37 allées Jules Guesde.

Les déplacements des facultés vers le quartier de Rangueil s'est produit dans une période de forte croissance du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'étudiants, de nombreux logements ont été construits pour héberger les étudiants, notamment des cités universitaires gérées par le CROUS, celle de Rangueil et celle de Ponsan, il y ausisi trois restaurants universitaires dépendant du CROUS.

Le 18 décembre 1969, l’université de Toulouse-III prend le nom d’usage de Paul Sabatier, prix Nobel de Chimie (Le prix Nobel de chimie est décerné une fois l'an, depuis 1901, par l'Académie royale des sciences de Suède à un scientifique dont l'œuvre et les travaux ont rendu de grands...) en 1912, qui enseigna dans la faculté des sciences de Toulouse, l’université comprenant à peu près autant de scientifiques que de médecins, il avait été souhaité de trouver un nom lié simultanément à la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir...) et à la médecine. Le nom du professeur de médecine Ducuing avait été proposé face à celui de Paul Sabatier.

Présidents de l'université

Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique