Dora (camp) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Dora était un camp de concentration allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Le camp de Dora ouvrit à la fin du mois d'août 1943, dépendant du camp de Buchenwald. Il reçut sous le nom de Dora-Mittelbau un statut de camp de concentration autonome en octobre 1944. Bien qu'il s'agisse d'un camp de concentration et non d'extermination, plus de 20.000 hommes y moururent.

Histoire

A la fin du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'août 1943, s'ouvrit près de Nordhausen, dans le Kohnstein, un camp extérieur dépendant du camp de concentration de Buchenwald, qui portait le nom de "Dora". La cause immédiate de sa création fut le bombardement du centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) des fusées de Peenemünde les 17 et 18 août 1943 ainsi que la décision de déplacer sous terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) l'assemblage des fusées.

Depuis que la défaite de l'Allemagne se profilait en 1943, le ministère de l'armement et la SS collaboraient étroitement, afin de mobiliser toute la main-d'œuvre disponible pour la "guerre totale". Les détenus des camps de concentration et les travailleurs forcés furent eux aussi employés dans l'industrie d'armement.

Un vaste réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un...) de tunnels existait déjà dans l'anhydrite du Kohnstein. Les détenus du camp de concentration durent l'aménager en une usine de fusées, la dite Mittelwerk ("usine du centre"), et, à partir de janvier 1944, commença dans cette entreprise d'État la fabrication des "armes de représailles" (armes V) prônées par Goebbels. Pendant que la production de fusées relevait du ministère de l'armement du Reich qui avait fondé la SARL Mittelwerk, la SS était responsable des immenses travaux de construction. Le dit "état-major Kammler", sous la direction de Hans Kammler, était compétent pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) du "Sperrgebiet Mittelbau" (zone interdite Mittellbau), qui s'étendait au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) jusqu'à Göttingen, au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) jusqu'à Bad Langensalza et à l'est presque jusqu'à Eisleben.

Pour les travaux, la SS envoyait à Dora des hommes de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) occupés par l'Allemagne. Ces hommes étaient enfermés jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) et nuit dans les tunnels, et, à cause d'atroces conditions de vie (La vie est le nom donné :) et de travail, beaucoup moururent déjà au bout de quelques semaines. C'est seulement au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant...) 1944 qu'un camp de baraques fut construit à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...).

En octobre 1944, le camp de Dora obtint, sous le nom de Dora-Mittelbau le statut d'un camp de concentration autonome. Il se développait en tant que centre d'un grand complexe de camps avec plus de 40 camps extérieurs et kommandos de travail (Ellrich, Harzungen...) dans presque tous les lieux de la région. Ce réseau de camps et d'installations souterraines fut en permanence renforcé, y compris dans les dernières semaines de la guerre.

La plupart des prisonniers du camp de concentration devaient travailler sur de nombreux chantiers, seul un dixième était employé à l'usine souterraine. Là, travaillaient étroitement, sous la direction de l'équipe dirigeante des spécialistes des fusées (Wernher von Braun, Arthur Rudolph), les ingénieurs, les travailleurs civils et les détenus. Les brutalités sur les prisonniers, les exécutions des saboteurs réels ou présumés et l'assassinat des détenus mal vus en particulier politiquement étaient chose courante dans la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) finale. Parmi les 60.000 détenus du camp de concentration Mittelbau-Dora, 20.000 trouvèrent la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...), la plupart d'entre eux dans les kommandos de constructions.

Libération

Le 11 avril 1945, des unités de la IIIème armée américaine libérèrent le camp. Ils trouvèrent quelques centaines de prisonniers que les SS n'avaient pas évacués ainsi que 1.200 morts et mourants dans la Boelcke Kaserne de Nordhausen, où les SS avaient ouvert un camp pour les " inaptes au travail ".

Jusqu'à la fin du mois de juin 1945, les spécialistes américains sauvegardèrent les installations de production souterraines et récupérèrent documents, machines et fusées complètes, qu'ils transférèrent avec les principaux ingénieurs aux Etats-Unis. Après le changement des forces d'occupation en juillet 1945, l'administration militaire soviétique prit en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être...) les installations encore existantes et fit sauter les tunnels en 1949. L'ancien camp de baraques servit jusqu'en 1946 de camp pour les réfugiés (Les Réfugiés est un épisode de la série télévisée Stargate SG-1. C'est le dix-septième épisode de la saison 1.) et fut finalement presque complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la...) rasé.

En 1946, l'administration militaire soviétique érigea un premier monument commémoratif dans la zone du crématoire. En 1949, celui-ci releva de la compétence de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de...) de Nordhausen. En 1954, fut inauguré un "monument aux morts du camp de concentration de Dora", puis transformé, dans les années soixante, en "un lieu de mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et de commémoration antifascistes" (depuis 1966 "lieu de mémoire et de commémoration du camp de concentration de Dora", depuis 1975 "lieu de mémoire et de commémoration Mittelbau") avant d'être pris en charge par le canton Nordhausen.

Des scientifiques "récupérés"

Chaîne de montage de missile V2 dans le complexe Mittelwerk de Dora.
Chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de montage de missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) V2 dans le complexe Mittelwerk de Dora.

Plusieurs des scientifiques nazis qui travaillèrent à Dora, et savaient comment étaient traités les prisonniers, furent ensuite " récupérés " par les Américains et les Soviétiques et contribuèrent à la conquête spatiale de part et d'autre pendant la guerre froide (opération Paperclip du côté américain). Un des plus connus fut Wernher von Braun (Wernher von Braun, ou Werner von Braun suivant les sources, (23 mars 1912 à Wirsitz, Prusse orientale (aujourd'hui Wyrzysk en Pologne) - 16 juin 1977 à Alexandria, Virginie) était un ingénieur allemand.), ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...) et dirigeant du camp de Dora. Il n'a jamais admis sa responsabilité dans son livre autobiographique, minimisant sa position dans le camp et ne reconnaissant pas les crimes commis sous ses yeux.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.296 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique