Multics - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Multics (acronyme de MULTiplexed Information and Computing Service) est le nom d'un système d'exploitation dont dérive directement UNIX et, via ce dernier, de très nombreux systèmes actuels (*BSD, Mac OS X, Solaris, HP-UX, AIX (AIX est le système d'exploitation de type UNIX d'IBM. AIX est l'acronyme de Advanced...), etc. Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche,...) étant un clone).

Conçu en 1965, il fut utilisé jusqu'en 2000.

Histoire

Création

Multics (Multics (acronyme de MULTiplexed Information and Computing Service) est le nom d'un système...) fut conçu conjointement par le MIT, les Laboratoires Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935....) et General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une...). Les laboratoires Bell se retirèrent du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) en 1969 puis General Electric vendit en 1970 son département informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) à Honeywell. Le MIT termina seul le projet. Multics fut ensuite commercialisé par Honeywell.

Le nom UNIX (UNIX (marque déposée officiellement comme UNIX, parfois aussi écrit comme Unix avec...) fut inventé par réaction face à la lenteur et aux difficultés qui ont marqué la mise au point (Graphie) de Multics.

Déclin

Au milieu des années 1980, Honeywell mit fin au développement du système d'exploitation. Ils vendirent la section informatique à Bull (Bull est une société française spécialisée dans l'informatique...), qui mit fin à la production de matériel pour MULTICS. Ainsi, tous les sites utilisant Multics commencèrent à changer de système d'exploitation.

En 2006, Bull décida de publier le code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un...) de la dernière version de MULTICS.[1]

Caractéristiques techniques

Multics était écrit en langage PL/1.

Héritage de CTSS

Multics a emprunté de nombreux concepts au système d'exploitation CTSS, dont il dérive. Il a lui-même exercé une influence majeure sur UNIX.

De CTSS, Multics a hérité :

  • le concept de temps partagé (Le temps partagé est une approche permettant de simuler le partage par plusieurs utilisateurs de...), qui permet à plusieurs utilisateurs d'utiliser en même temps la machine ;
  • le système d'invite de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un...), à l'origine du shell d'aujourd'hui ;
  • le principe du traitement de texte, permettant une typographie de qualité par ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...).

Apports de Multics

Un des objectifs de Multics était de permettre le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) par un terminal distant. Pour assurer l'intégrité des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) et la sécurité entre les utilisateurs simultanés, Multics a introduit la notion d'anneaux (Rings).

Multics supportait la segmentation (De manière générale, le mot segmentation désigne l'action de segmenter, le fait de se segmenter...) de la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...), la mémoire virtuelle (En informatique, le mécanisme de mémoire virtuelle a été mis au point dans les...), l'implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) de langages de haut niveau, la pluralité des langues, avec un haut niveau de sécurité.

Le système de fichiers (Un système de fichiers (file system ou filesystem en anglais) ou système de gestion de...) de Multics est à l'origine des systèmes de fichiers modernes : il était hiérarchisé, supportait les noms de fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce,...) longs, les liens symboliques, les périphériques amovibles, etc.

Ambition de Multics

L'objectif de Multics était de fournir un système d'exploitation pouvant accueillir plusieurs centaines d'utilisateurs simultanés. On pensait alors qu'un serveur pourrait couvrir les besoins de la population de toute la zone de Boston, par exemple. L'esprit d'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) était d'imiter le fonctionnement de la distribution d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la...) ou bien du téléphone : le client (Le mot client a plusieurs acceptations :) se connecte à un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) qui répond à ses besoins (contrairement au modèle qui semble s'être imposé à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur...) actuelle : la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un...) de stations de travail connectées en réseau).

Succès de Multics

Multics n'eut pas beaucoup de succès commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), mais il était apprécié dans le monde (Le mot monde peut désigner :) scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) et a toujours ses admirateurs. De grandes entreprises comme la NSA, Ford (Ford Motor Company, généralement appelée simplement Ford, est un constructeur automobile...) et General Motors (General Motors NYSE Euronext : GM est une société du secteur automobile, basée aux...) utilisèrent Multics.

En France, Multics fut populaire dans le monde universitaire dans les années 1980 dans la mesure où l'équipement obligatoire devait être Bull.

Bull, partenaire de Honeywell, vendit des configurations sur 31 sites pour succéder aux IRIS 80 de CII. Bull développa le système d'exploitation GCOS (GCOS /jee'kohs/ (General Comprehensive Operating System) est une famille de système d'exploitation...) 6 dérivé de Multics. Ce fut un succès financier (et technique), avec des centaines de clients dans les années 80 et 90.

Toujours en France, en 1973, Multics était enseigné à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) VI - Jussieu au sein de "l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) de Programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent...), DEA de Programmation et Recherche Opérationnelle (La recherche opérationnelle (aussi appelée aide à la décision) peut être...)".

Les premières conversations (Chat) entre deux terminaux Télétypes l'un à Billerica près de Boston et l'autre au siège de Honewell-Bull (64 Avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un...) Gambetta à Paris 20) ont été réalisées sous Multics en mai 1974 et avaient lieu quotidiennement pour échanger sur l'état d'avancement du développement du DPS7 (GCOS-64 ou GCOS7). Les mainframes utilisées des deux côtés étaient des GE-645, version évoluée du GE-635.

Le dernier serveur au monde utilisant Multics, au Canadian Department of National Defense, a été éteint le 31 octobre 2000.

Multics est maintenant beaucoup moins célèbre et populaire que le système d'exploitation conçu par celui qui fut l'un de ses développeurs dans les laboratoires Bell, Kenneth Thompson (Kenneth Thompson, informaticien américain, né en 1943 à La Nouvelle-Orléans. Concepteur du...). Lorsque les laboratoires Bell se retirèrent du projet Multics, Thompson se trouva en effet sans tâche, et conçut pour lui-même un Multics allégé, qu'il appela pour cette raison UNICS : UNiplexed Information and Computing Service.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.242 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique