Zodiac
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Zodiac
Importez le logo de cette entreprise
Consultez la documentation du modèle

Zodiac est un équipementier français œuvrant principalement dans l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans...) et dans la marine.

Le terme Zodiac (Zodiac, devenu en 2007 Zodiac Aerospace, est un équipementier français œuvrant principalement dans l'aéronautique. Les activités dites...) est utilisé couramment pour désigner un canot pneumatique (Un canot pneumatique est un canot en caoutchouc souvent employé comme engin de sauvetage.), qui est l'un des produits phares de la marque, mais, en vertu des dispositions de l'article 714-6 du Code de la propriété intellectuelle français, la société s'oppose formellement à cet usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) [1].

Histoire

Zodiac est directement issu de deux entreprises (l'Union Aéronautique de France et la Société Mallet, Mélandri et de Pitray en 1896) fondées par Maurice Mallet et des associés.

L'entreprise qui deviendra plus tard Zodiac, la Société française de ballons dirigeables et d'aviation, fut créée le 5 mars 1908. La particularité de cette entreprise est qu'elle s'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque adresse doit correspondre à une unique...) alors aussi bien aux particuliers désireux d'acquérir un aérostat (Un aérostat est un aéronef « plus léger que l'air », dont la sustentation est assuré par la poussée d'Archimède, contrairement à un aérodyne.) qu'aux entreprises voulant afficher de la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité, sauvegarde du...) sur les ballons. On ne connaît pas l'origine de cette marque déposée le 2 février 1909.

Dirigeables Zodiac :

  • Le Comte de La Vaulx est construit en 1906. Rebaptisé Zodiac II après modifications en 1908.
  • le Zodiac I (à l'origine nommé Le-Petit-Journal), dirigeable démontable, est construit en 1908.
  • suit une série de dirigeables souples, jusqu'au numéro XI en 1913. Une grande partie est exportée.
  • Le Spiess, 1913, un des rares dirigeables rigides construit en France. Similaire de conception à un Zeppelin (Un zeppelin désigne un aérostat de type dirigeable rigide, de fabrication allemande, mais est souvent utilisé dans la langue populaire pour...), à l'exception de la structure qui est en poutrelles de bois creuses au lieu d'aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.).
  • Jusqu'aux années 30, ce sont 63 dirigeables qui sortiront des ateliers Zodiac.

La société se diversifia en construisant également des " plus lourds que l'air ", des avions monoplans et biplans.

La même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), elle change une première fois de nom pour devenir la Société française de ballons dirigeables et d'aviation Zodiac et une nouvelle fois en 1911, Société Zodiac, anciens Établissements aéronautiques Maurice Mallet.

De 1912 à 1914, elle construit également des hydravions et des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) de type Pickers.

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale l'oblige à interrompre la fabrication d'avions, ce qui provoque des problèmes financiers.

Ses premiers contacts avec le domaine maritime ont lieu dans les années 1920, avec la construction de vedettes pour la Marine nationale française. Les premières recherches sur les bateaux pneumatiques (que l'on appellera plus tard couramment des Zodiacs) débutent en 1934 avec les travaux de Pierre Debroutelle.

Bien que travaillant beaucoup avec l'armée, un des objectifs de l'entreprise est également d'avoir un pied dans le domaine civil. Elle participe donc plusieurs fois à des manifestations de ballons aérostatiques.

Le domaine des bateaux pneumatiques est alors principalement exploité par l'Armée, mais les traversées en 1952 à bord d'un Zodiac Mark III (surnommé L'Hérétique) du docteur Alain Bombard de Monaco à Tanger (avec un coéquipier anglais, Jack Palmer), puis de Las Palmas dans les Canaries à la Barbade (La Barbade (Barbados en anglais) est un État insulaire situé à la frontière de la mer des Caraïbes et de l'océan...) permettent de prouver au public la solidité des bateaux pneumatiques. Ces traversées, avec un minimum de nourriture et d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) douce, ont pour but de montrer la résistance de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) à un naufrage et les techniques à utiliser pour survivre le plus longtemps possible dans ces conditions.

L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) maritime prenant de l'ampleur et la création de filiale à l'étranger (comme Zodiac Marine España en Espagne) poussent la société à changer une nouvelle fois de nom pour devenir en 1965 Zodiac.

Le domaine aéronautique n'est pas délaissé pour autant. En 1966, le Centre national d'études spatiales (CNES), dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) Eole, commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) la réalisation d'un ballon météorologique.

Au début des années 1970, la société connaît des problèmes financiers, qu'elle règle en se recentrant sur sa principale activité, les bateaux pneumatiques.

L'entreprise entre en bourse le 7 février 1983, sur le CAC Mid 100 de la Bourse de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au...).

En 2006, les activités du Groupe touchent aux domaines de :

  • l'aéronautique :
    • les systèmes de sécurité ;
    • les systèmes et composants équipant les avions et hélicoptères ;
    • les équipements des cabines et de l'intérieur des avions et hélicoptères ;
  • la Marine :
    • les bateaux pneumatiques ;
    • les piscines pour particuliers ;
  • des équipements comme les coussins gonflables de sécurité et les systèmes de télémesures et de télétransmissions.

Le 17 avril 2007 est annoncée la poursuite de pourparlers en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de céder les activités MARINE à une holding détenu à 72 % par le groupe Carlyle et à 28% par Zodiac [2]. Le groupe Zodiac et le groupe Carlyle ont annoncé le 28 septembre 2007 avoir finalisé le rapprochement de la branche marine de Zodiac avec Jandy Pool Products, pour créer Zodiac Marine & Pool. Cette nouvelle société est détenue à hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de 69 % par Carlyle, 27 % par Zodiac, 27 % et 4 % par l'équipe de direction. À son terme, Zodiac est donc devenu un pure player aéronautique (mais garde le nom des bateaux pneumatiques mondialement connus).

Le conseil de surveillance, dans sa séance du 15 novembre 2007, a nommé Olivier Zarrouati, président du directoire, succédant ainsi à Jean-Louis Gerondeau à ce poste.

Un rapprochement stratégique tripartite entre Safran, Thales (Thalès de Milet appelé communément Thalès (en grec ancien Θαλής / Thalês), était un philosophe présocratique ionien né à Milet vers -625 et mort vers l'an 547 av....) et Zodiac alimente régulièrement la rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme recouvre donc des réalités très diverses :). Cette perspective a toutefois toujours été démentie par Zodiac.

Suite à la cession de ses activités "Marine", Zodiac a affirmé sa volonté de réaliser "environ 700 millions d'euros" d'acquisitions sur les années 2008 et 2009. Le 29 mai 2008, Zodiac a annoncé l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) de Driessen Aerospace, spécialisé dans les équipements de cabines d'avions. Basé aux Pays-Bas, Driessen est le premier fabricant mondial de trolleys (chariots) et de galleys (meubles cuisine) pour les avions moyen courrier, ainsi que l'un des leaders pour les conteneurs d'avions-cargos. Le chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d'affaires consolidé 2007 de Driessen Aerospace s'est monté à 136 millions d'euros. Le montant de cette transaction n'a pas été rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la...) public.

Finances

  • Actions cotées à la bourse de Paris
  • Membre de l'indice CAC Mid 100
  • Code Valeur ISIN = FR0000125684
  • Valeur nominale = euro
  • Actionnaires principaux [3] :
  1. Famille Domange : 10,72 %
  2. Caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.) des dépôts et consignations : 6,02 %
  3. Robert Maréchal  : 5,20 %
  4. Barclays : 4,99 %
  5. Jean-Louis Gerondeau : 2,64 %
  6. Financière du Cèdre : 1,99 %
  7. Salariés : 1,71 %
  8. Autocontrôle : 1,55 %
Données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire,...) financières en millions d'euro (y-compris activités Marine cédées en septembre 2005
Années 2003 2004 2005 2006 2007
Chiffre d'affaires 1 475 1 568 1 832 2 340 2 478
Résultat d'exploitation 196 208 250 314 345
Résultat net part du groupe 93 98 93 163 182
Fonds propres 609 650 790 875 972
Dettes financières 600 650 1 408 1 380 1298

Données boursières

Page générée en 0.151 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique