Citroën BX
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Citroën BX
Constructeur : Citroën
Dates de production 1982 - 1994
Production totale 2 337 016 exemplaires
Modèle précédent Citroën (Citroën est un constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën.) GS/A
Modèle suivant Citroën Xantia (La Citroën Xantia est un type d'automobile de gamme moyenne, fabriquée à Rennes, produite à 1 216 734 exemplaires entre mars 1993 et octobre 2001.)
Classe Familiale
Moteur(s) 1,1 à 1,9 et 2,1 sur la 4TC
Transmission BVM et BVA
Carrosserie(s) Berline (La berline est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-bise fixe, deux ou quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales.)
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de...) 4 230 mm
Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est...) 1 660 mm
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) - mm
Poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage...) suivant modèle kg

La Citroën BX (La Citroën BX est un type d'automobile produite à 2 337 016 d'exemplaires entre 1982 et 1993.) est un type d'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en conséquence....) produite à 2 337 016 d'exemplaires entre 1982 et 1993.

Remplaçante de la GS, la Citroën BX fut présentée au salon de l'automobile de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la...) en août 1982. Dessinée par Marcello Gandini, responsable du style à la Carrozzeria Bertone (alors dirigée par Nuccio Bertone), son style est anguleux et inspiré du prototype Reliant FW11 de 1977. Particulièrement bien dotée pour l'époque, elle était équipée de série de 4 freins à disques et de la suspension hydropneumatique (Suspension hydropneumatique: type de suspension automobile, dérivé de la suspension oléopneumatique, mis au point par Citroën et équipant les véhicules des gammes hautes et moyenne-hautes du...) mais sur la même plateforme que la Peugeot 405 (La 405 fut une voiture produite par Peugeot à partir de l'automne 1987. Bien qu'elle ne soit plus disponible en Europe depuis 1997, elle est toujours produite...). Un des détails intéressants de la BX était le décentrage du double chevron (Chevron: Pièce de bois taillée, constituant une partie de la charpente d'une toiture, de section rectangulaire, disposé dans un intervalle de 60-75 cm afin de recevoir la sous-toiture sur laquelle sera installée la couverture d'une maison.) Citroën sur la gauche du capot, devant le conducteur, qui donnait une allure moins académique et plus originale à la partie avant de la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes...).

Cette fois-ci, les trains avant sont de type pseudo-McPherson. Plus large que sa devancière, elle est également dotée de moteurs plus puissants dès sa sortie. Trois motorisations essence forment la dote de l'engin : le 1 400 cm³ XY hérité de la 104, en version 62 et 72 ch et le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) nouveau XU 1 600 cm³ de 90 ch.En 1987,les moteurs essence XY sont abandonnés laissant totalement leur place au XU, comme dans le reste de la gamme PSA. Concernant les finitions, 5 sont disponibles : BX, BX 14 E, BX 14 RE, BX 16 RS et BX 16 TRS. La BX de base possède un équipement relativement fruste mais ne démérite pas par rapport à la concurrence de l'époque. La BX 16 TRS, quant à elle, dispose de la centralisation, des vitres avant électriques, d'un compte-tours (Un tachymètre ou compte-tours est un instrument de mesure permettant d’indiquer la vitesse de rotation d'une pièce en mouvement. Le capteur peut être mécanique, optique ou à courants de Foucault.) électronique et peut même disposer des vitres arrière électriques et d'un climatiseur en option.

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1983 voit l'arrivée d'un diesel. Il s'agit du tout nouveau XUD9, développant 65 ch. L'option boîte automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes...) voit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....) en 1984, tout comme un nouveau modèle haut de gamme, la BX 19 GT. Disposant d'un XU9 de 1 905 cm³ à carburateur (Le carburateur est un organe du moteur à combustion interne essence ou ethanol et aussi des chaudières à carburants liquides. Cet organe permet de préparer un mélange d'air (le...) double corps, cette élégante berline peut désormais compter sur 105 ch pour se mouvoir. Ce moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) coupleux associé à une boîte aux rapports relativement courts permet d'effectuer des accélérations et des reprises d'un niveau tout à fait actuel, même aujourd'hui.

Citroën BX 4TC
Citroën BX 4TC

1985 est une grande année pour la BX. La première déclinaison "sportive" de la BX voit le jour. Il s'agit de la BX Sport, qui a été préparée par Danielson sur la base de la BX 19 GT. La culasse est une dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une dérivée est une expression...) de celle de la Visa Gti, et deux énormes carburateurs viennent prendre place sous le capot. Au final, 126 ch agressifs et pleins à tous les régimes font de cette voiture une véritable bombe. De plus, la présentation externe est adaptée, avec un kit carosserie spécifique. Cette même année apparaît la BX break (Break est un mot anglais faisant référence à la notion de rupture (to break peut signifier « casser » et « a break » peut...), disponible en deux motorisations essence et une diesel. Apparition également de la BX Digit, série spéciale sur base de BX 19 GT mais avec des compteurs numériques spécifiques et une présentations intérieure que les fans de Star Trek ne renieraient pas. Toujours la même année en 1985, Citroën décide de participer au championnat de rallye ( Un rallye est un sport automobile. Un rallye est une rencontre de jeunes de la bourgeoisie et noblesse française. Un Rallye-raid est une course de vitesse et...) avec la BX 4TC Evolution. Elle se veut imiter l’Audi Quattro à l'aide de sa transmission intégrale (Une intégrale est le résultat de l'opération mathématique, effectuée sur une fonction, appelé intégration. Une intégrale est donc composée d'un intégrande (la...), mais trop grosse, pas assez puissante, et manquant de développement et de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée...), elle sera rapidement abandonnée. Son seul résultat étant une 6e place au rallye de Suède (Le Rallye de Suède est une course automobile qui se tient dans le Comté de Värmland début février.) 1986. L'anecdote est que cette voiture a été fabriquée dans une version "public", 200 exemplaires "clients" fabriqués par Heuliez, car c'était une condition exigée par la FISA à l'époque (idem pour la 205 T16). Homologuée le 1er janvier 1986 par la FISA, la voiture a été fabriquée chez Heuliez puis préparée à Trappes tout au long de l’année 1985. Moteur : 4 cylindres en ligne à turbocompresseur Garrett et injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) K Jetronic Bosch. Cylindrée : 2 141 cm³/200 ch DIN à 5 250 tr/min, 10 CV. Carter moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir...) en fonte, culasse en alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) léger. Echangeur air-air Néanmoins, dans le cas de la BX 4TC "clients", seules 86 trouvèrent preneurs, les invendues furent détruites par Citroën.

Citroën BX 4TC
Citroën BX 4TC

En juillet 1986, la BX subit un restylage pour le millésime 1987, réalisé par Carl Olsen, designer Citroën à qui l'on doit également l'AX et la CX Série 2. On rentre alors dans l'ère de la BX Série 2. Au rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le...) des modifications, on trouve le changement des boucliers avant et arrière par des nouveaux modèles moins massifs, l'augmentation de la taille des clignotants avant, désormais en ligne avec les phares. Le tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent situé face au conducteur ou pilote, dans certains cas, les afficheurs sont...) change également complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter...), et les compteurs à rouleaux "pèse-personne (Le pèse-personne (mot invariable) est un type de balance destiné à mesurer la masse d'une personne debout, immobile sur un plateau. Les pèse-personne modernes sont en réalité des...)" sont abandonnés au profit de compteurs plus classiques à aiguilles, tout comme les "satellites (Satellite peut faire référence à :)" qui sont remplacés par des commodos classiques. Le volant monobranche subit le même sort. Les BX Sport, Digit et 19 GT disparaissent. La BX 19 TRS remplace la BX GT, dont elle reprend la même mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...),...). La BX Sport se fait remplacer par la BX 19 GTi. Celle-ci est motorisée par une variante du bloc de la 205 GTi, légèrement dégonflée à 125cv. La BX GTi dispose de l'ABS (ABS est un sigle qui désigne :) en option.

l'AM 88 voit l'apparition de la BX Turbo Diesel. Le moteur a une cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et...) de 1 769 cm³, dispose d'un échangeur thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts...) (intercooler) et développe 90 ch. Cette motorisation particulièrement performante et économique en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) est disponible en berline et en break. Autre modèle important : la BX GTi 16 Soupapes. Cette BX est la plus puissante de la gamme et le restera jusqu'à la fin de la fabrication (si on exclut la très rare BX 4TC). Disposant du tout nouveau XU9J4 (1 905 cm³, double arbre à cames (Un arbre à cames est un dispositif mécanique permettant de transformer un mouvement rotatif en mouvement longitudinal et réciproquement.) en tête, 16 soupapes) de 160 ch, elle peut atteindre 218 km/h et est capable de réaliser le 0-100 km/h en 7,8 secondes. C'est la première voiture française de série à disposer d'un moteur multisoupapes. Apparaît aussi en essence la BX 15 RE c'est le 1 580 cm³ de la BX 16 mais seulement 80 ch (au lieu de 94) car mise en place d'un carburateur simple au lieu du double corps de la 16. En diesel, mise en place du moteur de la visa ce qui donne la BX 17 D En juillet 1989, apparition de la version 4x4 de la BX. Elle dispose d'un différentiel (Un différentiel est un système mécanique qui a pour fonction de distribuer une vitesse de rotation de façon adaptative aux besoins d'un ensemble mécanique.) avant, d'un différentiel central à verrouillage et d'un différentiel arrière à glissement limité. La version GTI est dotée de l'ABS et d'un différentiel torsen. Le comportement routier est tout bonnement excellent, malgré des performances en retrait par rapport à la version 2 roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) motrices. La BX 16 Soupapes subit un restylage, avec une modification des boucliers avant et arrière, de l'aileron, des jantes ainsi qu'un changement du type d'injection.

En 1992 apparaît le moteur XUD9A, dans une version à 71ch. Il se distingue par sa grande souplesse et sa faible consommation. Il sera ainsi repris sur les ZX et Xantia (avant que tous les moteurs diesel atmosphériques ne disparaissent de la gamme avec l'arrivée du HDI).

Les dernières années de production voient le niveau d'équipement en hausse permanente et un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de séries spéciales (Calanque, Image, Millésime, Ourane) La production est arrêtée en Décembre 1993 pour les berlines. Les breaks voient leur production continuer jusqu'en 1994.

La dernière BX vendue est un break, en janvier 1996. De ce fait, l'obligation légale pour le constructeur de fournir les pièces ne s'est éteinte qu'en janvier 2006.

Elle a été remplacée par la Xantia dès mars 1993. Les deux voitures ont donc coexisté quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.).

Caractéristiques techniques du modèle BX 16 TRS - AM 1986

Mines XB Moteur Essence Cylindrée 1580 Cv fiscaux 7/8 BVA Cv DIN 94 Tr/min 6000 B.V. 5 manu/4 auto Vitesse (On distingue :) maxi (km/h) 176/170 BVA Conso au 100 km 5.5/5.8 BVA

Longueur 4.23 Largeur 1.66 Poids (kg) 996 Charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) remorque (Une remorque est un véhicule (généralement dépourvu de moteur) que l'on attelle à un autre véhicule, dit tracteur, pour le déplacer et dont la particularité est qu'elle repose sur un ou...) freinée (kg) 1100 Volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) du coffre (litres) 444/1455 Capacité du réservoir (litres) 52 Pneus 165-70-R14

Page générée en 0.307 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique