Genesis (sonde spatiale) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

La sonde Genesis était une sonde spatiale. Son objectif était de capturer des parcelles de vent solaire, de manière à mieux comprendre la formation et le fonctionnement du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...).

Histoire

Le programme Genesis a été réalisé en collaboration entre la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du...) et le Jet Propulsion Laboratory (Le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena aux États-Unis, est une joint-venture entre la NASA et le Caltech qui est chargé de la construction et de la supervision des vols non-habités de la NASA.) (JPL). La sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois...) fut construite par l'entreprise Lockheed Martin (Lockheed Martin est une des principales entreprises américaines de défense et de sécurité. Comme ses principaux concurrents, elle conçoit et réalise différents produits dans...) Space Systems. Le budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En...) du programme est de 264 millions de dollars.

Lancée par la NASA à bord d'une fusée (Fusée peut faire référence à :) Delta-2, le 8 août 2001 de la base de Cap Canaveral (Cap Canaveral est une base de lancement américaine située en Floride (28°27′ de latitude Nord et 80°32′ de longitude Ouest) créée en 1959. C'est une...), en Floride. Elle avait pour objectif de collecter des particules de vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour...). Pour cela elle fut placée entre la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est...) et le Soleil, pour effectuer 5 révolution autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) du point de Lagrange (Un point de Lagrange (noté L1 à L5), ou, plus rarement, point de libration, est une position de l'espace où les champs de gravité de deux corps en orbite l'un autour de l'autre, et de masses substantielles, se combinent pour...) L1. Point (Graphie) où les attractions terrestre et solaire s'équilibrent.

C'est ainsi que du 3 décembre 2001 au 1er avril 2004, elle exposa ses différents collecteurs aux vents solaires pour y capturer des particules émises par le Soleil et enregistra différentes mesures.

Son retour sur Terre eu lieu le 10 septembre 2004, mais les parachutes devant freiner la sonde une fois rentrée dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) n'ont pas fonctionné et la sonde s’est écrasée dans le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des...) de l'Utah, percutant le sol à 311 km/h.

Toutefois, il semble qu'une partie des échantillons soient récupérables. Cette sonde est la première à ramener de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...) d'au-delà de la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km...).

Pourquoi le point de Lagrange L1 ?

Le point de Lagrange est un endroit particulier dans le système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets...). C'est ici que les forces d'attractions de la Terre et du Soleil s'équilibrent. En théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...), un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) pourrait donc y rester indéfiniment.

Pour Genesis, ce point est doublement intéressant :

  • il permet de rester pendant une longue période, sans dépenser de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), en plein dans la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) des vents solaires ;
  • ce point se trouve au-delà de la magnétosphère (La magnétosphère est la région entourant un objet céleste dans lequel les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique.) de la Terre, qui bloque les vents solaires, Genesis peut donc capturer des particules de vents solaires pures, avant qu'elles n'entrent en contact avec la magnétosphère.

Technique de récupération de la sonde

Si les parachutes avaient fonctionné, deux hélicoptères devaient attraper la sonde avec un grappin. Si après 5 tentatives, les hélicoptères l'avaient manquée, elle aurait touché le sol à environ 15 km/h. Mais il y aurait eu un risque de contamination de la matière solaire collectée.

En janvier 2006, la sonde Stardust lancée par la NASA en 1999, ramène sur Terre des échantillons de la comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a généralement la forme d'une ellipse...) Wild 2. Sa récupération doit s’effectuer de la même façon au-dessus du désert de l'Utah.

Cette technique de récupération avait déjà été utilisée par le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent. L'intuition du...) pour récupérer les prises de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) effectuées par des satellites (Satellite peut faire référence à :) espions Corona étasuniens.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique