Sheldon Glashow - Définition et Explications

Sheldon Glashow à l'Université Harvard
Sheldon Glashow à l'Université Harvard

Pr. Sheldon Lee Glashow, Ph. D., Hon. D. Sc. (né le 5 décembre 1932, New York) est un physicien états-unien, reconnu principalement pour ses importantes contributions à la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) de l'interaction électrofaible (En physique des particules, l'interaction électrofaible, aussi appelée force...) qui lui ont valu le Prix Nobel de physique (Le prix Nobel de physique est une récompense gérée par la Fondation Nobel, selon les...) en 1979. Il est présentement le professeur Arthur G.B. Metcalf de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Boston.

Biographie

Premières années

Les parents de Sheldon Glashow (Pr. Sheldon Lee Glashow, Ph. D., Hon. D. Sc. (5 décembre 1932 à New York) est un...) sont des immigrés juifs de Russie qui s'installent à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de...). Il étudie au Bronx High School of Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) où il côtoie Steven Weinberg (Steven Weinberg, Ph.D., Hon. D. Sc. (3 mai 1933 à New York) est un physicien américain....), futur co-récipiendaire du Prix Nobel de physique. Selon les dires même de Glashow, lui et Weinberg étudiaient la physique dans le métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain,...) lors de leurs études pré-universitaires. Il eut aussi la chance d'apprendre le calcul intégral (Le calcul intégral est la deuxième des idées du calcul infinitésimal.) grâce à Dan Greenberger, un camarade de classe aujourd'hui devenu physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...).

Il ressort diplômé d'un Bachelor of Arts en physique de l'Université Cornell en 1954. Il obtient ensuite son doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement...) en à l'Université Harvard (L’université Harvard (Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une...) en 1959 (son superviseur de thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est...) est Julian Schwinger, prix Nobel de physique en 1967). Il poursuit ses études post-doctorales dans divers institutions, dont l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) Niels Bohr (Niels Henrik David Bohr (7 octobre 1885 à Copenhague, Danemark -...), le CERN et le California Institute of Technology. En 1961, il joint la faculté de physique de l'Université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont...) - Berkeley à titre de professeur.

Théorie électrofaible

Sa contribution majeure à la physique fut d'élaborer une extension à la théorie émise distinctivement par Weinberg et Salam dans les années 1960, nommée l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) électrofaible. Cette théorie, grosso modo, émet le postulat que l'électromagnétisme (L'électromagnétisme est une branche de la physique qui fournit un cadre très général d'étude...) et l'interaction faible sont, sous certaines conditions, une seule et même interaction. Dans sa version initiale, celle-ci ne s'appliquait qu'aux leptons, une famille de particules comprenant entre autre les électrons et les neutrinos. L'extension que Glashow proposa permet d'appliquer la théorie à toutes les classes de particules.

Cette contribution majeure fut reconnue en 1979 lorsqu'il remporta le Prix Nobel de physique, conjointement avec Steven Weinberg et Abdus Salam (Abdus Salam (29 janvier 1926 à Jhang Sadar, Inde (aujourd'hui au Pakistan) -...).

Université de Boston

En 1982, Glashow rejoint le corps professoral de la faculté de physique de l'Université de Houston (Houston est une ville du Texas au sud des États-Unis. Avec une population de plus de...) et ensuite, en 1984, celui de l'Université de Boston, à laquelle il est affilié depuis. Ces autres travaux portent, entre autre, sur la chiralité (La chiralité (du grec ch[e]ir : main) est une importante propriété...) matière/anti-matière (qu'il a prouvé vraie), sur les neutrinos ainsi que sur différents tests pour la relativité restreinte (La relativité restreinte est la théorie formelle élaborée par Albert Einstein...) d'Einstein.

Il se fait aussi remarquer pour sa forte opposition à la théorie des supercordes (La théorie des supercordes est une tentative d'expliquer toutes les particules et forces...), qu'il juge (Le juge peut être un professionnel du droit, désigné ou élu pour exercer son office. Il peut...) ne pas être de la science puisqu'elle n'émet aucune prédiction vérifiable empiriquement.

Récompenses

  • Médaille Oppenheimer
  • Richtmyer Lecture Award
  • Erice Science for Peace Prize
  • Prix Nobel de physique

Membre

  • American Physical Society
  • American Association for the Advancement of Science
  • American Academy of Arts and Sciences
  • National Academy of Sciences Honors
  • Sigma Xi

Bibliographie

  • Interactions (1988) ISBN 0446389463
  • The Charm of Physics (1990) ISBN 067174013X
  • From Alchemy to Quarks (1993) ISBN 0534166563
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.131 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique