AH-64 Apache
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Silhouette d'un hélicoptère   AH-64 Apache
Boeing AH-64A Apache
Boeing AH-64A Apache
Coût unitaire AH-64A : $ 14,5 millions
AH-64D : $ 56,25 millions
Armement
Externe Missiles AGM-114 Hellfire, FIM-92 Stinger, Starstreak HVM, AIM-9 Sidewinder
Roquettes Hydra 70, FFAR

L'hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) d'attaque AH-64 Apache est actuellement construit par Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège social est...) qui a absorbé la société McDonnell Douglas (McDonnell Douglas était un constructeur aéronautique américain. Il est né de la fusion entre "Douglas Aircraft Company" et "McDonnell Aircraft Corporation", pour former la nouvelle société McDonnell-Douglas...) qui avait elle-même racheté la société Hughes en 1984. La société Hughes l'avait développé à l'origine pendant la guerre froide afin de stopper les colonnes de chars d'assaut du pacte de Varsovie en cas de conflit en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...).

Il s'avéra être le premier hélicoptère fabriqué pour voler par tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), y compris de nuit et par mauvaises conditions météo.

Son baptême du feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) eût lieu au Panama en décembre 1989. Par la suite, il fut engagé massivement pendant la guerre du Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) et plus récemment en Afghanistan et en Irak.

Origines

AH-64D
AH-64D

L'US Army avait formulé en 1972 le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...) d'un hélicoptère de combat conçu pour effectuer des missions antichar par tous les temps, de jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) comme de nuit.

Une première machine de cette catégorie, le Lockheed AH-56 Cheyenne (Le Lockheed AH-56 Cheyenne était un programme d'hélicoptère d'attaque, destiné à prendre la relève du Bell AH-1 Cobra, dont on mesurait les déficiences en terme...), n'avait pas été retenu car trop complexe et concurrençant trop les avions de l'US Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire...) Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) par sa vitesse (On distingue :), et pendant la guerre du Viêt Nam, le seul véritable hélicoptère de combat engagé en opérations fut le Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier avion à avoir franchi le mur...) AH-1 Cobra (Le AH-1 Cobra, aussi appelé HueyCobra, Cobra, SeaCobra, Super Cobra, Whiskey Cobra, Zulu Cobra, Viper ou Snake en fonction du modèle, est un hélicoptère d'attaque conçu par Bell Helicopter Textron. Avant qu'il ne...).

Construit à plusieurs milliers d'exemplaires, cet hélicoptère était cependant dans l'incapacité d'opérer de nuit ou par mauvais temps. Pendant les années qui suivirent, plusieurs versions du Cobra conçues en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de corriger de telles insuffisances furent mises au point (Graphie), mais l'US Army ne perdit jamais de vue le fait qu'il lui faudrait un jour disposer d'un véritable hélicoptère de combat.

De telles caractéristiques impliquaient la réalisation d'un hélicoptère lourd, puissant et coûteux. L'US Army, qui était décidée à mener cette entreprise jusqu'à son terme, sélectionna deux projets conçus respectivement par les sociétés Bell Helicopter (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier avion à avoir...) Textron et Hughes Helicopters.

Mis au point par Bell, l'YAH-63 était équipé d'un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de...) d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions...) tricycle (Le tricycle est un cycle à trois roues.) et d'un habitacle biplace dans lequel le mitrailleur occupait la place arrière, le pilote prenant place à l'avant.

L'appareil d'Hughes, qui portait la dénomination d'YAH-64, était doté d'un atterrisseur (Un atterrisseur (lander en anglais) désigne en dans le domaine de l'astronautique un engin spatial embarqué dans un véhicule spatial destiné à se poser sur la surface d'un astre (ou d'un...) à roulette de queue et d'un habitacle dans lequel le pilote était assis à l'arrière, en position surélevée. Les capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une intensité, la...) de l'appareil mis au point par Hughes étaient logés dans le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales,...), et le canon se trouvait en position ventrale.

Les deux machines étaient propulsées par des turbomoteurs General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de Edison General...), mais Hughes avait placé ces derniers à l'extérieur du fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et...), dans des nacelles d'où sortaient des arbres de transmissions inclinés. Ce fut celui qui fut finalement retenu le 10 décembre 1976.

Le premier prototype volant de l'YAH-64, qui avait été également désigné Air Vehicle 0, décolla le 30 septembre 1975. À ce moment, la configuration de l'hélicoptère Hughes avait été modifiée en profondeur. Le principal changement était la mise en place d'un empennage en T (à l'origine, les stabilisateurs monoblocs étaient implantés dans la poutre de queue). De très nombreuses transformations furent apportées à l'Apache pendant les huit années qui suivirent.

Un accord définitif de production fut signé le 26 mars 1982 pour un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes"....) initial de 11 Hugues Apache AH-64A. Finalement, le 30 septembre 1983, le premier AH-64A de série quitta les chaînes de montage et fut livré en janvier 1984.

À partir de 1990, le AH-64D une version nettement améliorée au niveau de l'avionique et dotée d'un radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur envoie des ondes...) sous radôme au-dessus des pales a été testé. Il entra en service en 1995 et depuis plusieurs centaines d'AH-64A ont été converti à ce standard.

Utilisateurs

Missile AGM-114 Hellfire et roquettes Hydra 70
Missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) AGM-114 Hellfire et roquettes Hydra 70

Malgré son coût, cet appareil connaît une carrière respectable à l'exportation, sur les 1 048 Apache construits en 2000, plus de 200 ont été livrés hors des États-Unis.

  • Arabie saoudite, 40
  • États-Unis, 700
  • Égypte, 35
  • Émirats arabes unis (L'UNIS, pour UNIversité du Svalbard, est une université norvégienne implantée en 1993, à Longyearbyen (2000 habitants), principale cité du...), 30
  • Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique,...), 72
  • Grèce, 32
  • Israël, 18
  • Pays-Bas, 30
  • Canada , 10

Coût et controverses

Le coût originel d'un AH-64A était de 14,5 millions de dollar US. En septembre 2003, la Grèce a acheté douze AH-64D pour un coût total de 675 millions de $ (incluant probablement les armes et la maintenance), cela indique que le prix unitaire d'un AH-64D serait de 56,25 millions de $. Cela fait de cet appareil le plus cher de sa catégorie.

Le plus connu des hélicoptères d'attaque est aussi le plus controversé : tirs fratricides lors de la Guerre du Golfe, lourdeur de maintenance (ses détracteurs voient en lui " un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de pièces détachées " et le surnomment la " reine du hangar "), crashs mortel au Kosovo, trop nombreux appareils touchés en Afghanistan et en Irak, mais d'aucun rétorquent qu'il est l'un des appareils les plus sollicités et que les appareils plus légers auraient eu des pertes plus sensible.

(vidéo) Attaque nocturne d'AH-64 en Irak (info)
Scène nocturne d'échange d'armes entre combattants irakiens, vue par des soldats américains depuis un AH-64, avec les commentaires et hésitations de ceux-ci sur la décision de tir, lors de la guerre en Irak
Un problème pour lire la vidéo ? Voir l’aide.
Page générée en 0.222 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique