Table de Peutinger
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Arles, Fos, Marseille, Aix
Arles, Fos, Marseille, Aix

Aussi appelée Carte des étapes de Castorius, la Table de Peutinger, Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria est une copie datant du XIIIe siècle d'une vieille carte romaine montrant les routes et les villes principales de l'Empire romain. Elle fut découverte en 1494 dans une bibliothèque de Wörms par Conrad Celtes. Elle porte le nom de l'humaniste et amateur d'antiquité Konrad Peutinger (Augsburg, 14 octobre 1465 - 28 décembre 1547) qui l'hérita de son ami Conrad Celtes en 1508. Bien qu'il fût dans les intentions de Peutinger de publier la carte, il mourut avant de mener cette tâche à bien.

La Table est composée de 11 parchemins assemblés pour former une bande de 682 sur 34 cm. Elle montre 200 000 km de routes mais aussi l'emplacement de villes, mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), fleuves, forêts, chaînes de montagnes. La Table montre la totalité de l'Empire romain, le Proche-Orient (Le Proche-Orient est une région d'Asie et d'Afrique comprenant les pays du sud-est du bassin Levantin (mer Méditerranée). On l'englobe souvent dans le...) et l'Inde, indiquant le Gange (Le Gange (hindî : गंगा Gangâ, bengalî : গঙ্গা Gônga) est un fleuve important (sa longueur varie suivant les sources de quelque...) et Sri Lanka (Le Sri Lanka (nom officiel depuis le 22 mai 1972 : République démocratique socialiste du Sri Lanka ; cingalais :...) (Insula Trapobane), même la Chine est mentionnée. Quelque 555 villes et 3 500 autres particularités géographiques sont indiquées, comme les phares et les sanctuaires importants, souvent illustrées d'une imagette. Les villes sont représentées par deux maisons, les cités importantes - comme Rome, Constantinople, Antioche - sont signalées par un médaillon.

Table de Peutinger
Table de Peutinger (Aussi appelée Carte des étapes de Castorius, la Table de Peutinger, Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria est une copie datant du XIIIe siècle d'une vieille carte romaine montrant les routes et les...)

Le format ne permet pas une représentation réaliste des paysages, ni des distances, mais ce n'était pas dans les intentions du concepteur (Un concepteur est une personne qui imagine et réalise quelque chose. Ce mot vient du verbe concevoir.). La carte doit plutôt être vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) comme une représentation symbolique, à l'image des plans de métros comme celui de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui...), permettant de se rendre facilement d'un point (Graphie) à un autre, de connaître les distances des étapes, sans offrir une représentation fidèle de la réalité. De fait, elle est considérée comme la première représentation cartographique d'un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...).

Les parcours demeurent assez réalistes. Chaque station porte la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) de l'étape tandis que des vignettes signalent les villes principales, les villes thermales, etc. Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de ces "stations" ne correspondent pas à des villes mais à des carrefours. Inévitablement, la Table comporte des erreurs de copistes. Certains noms de villes ou des distances d'étapes comportent des coquilles : Grenoble est nommée Culabone alors que le nom classique antique de cette ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) est Cularone (Cularo) ; certains V deviennent II, ou inversement. Afin de faciliter l'utilisation de la Table, il est conseillé d'avoir en regard un exemplaire d'une "carte de redressement", qui propose une projection (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la surface...) sur une carte géographique (Une carte géographique est une représentation d'un espace géographique. Elle met en valeur l'étendue de cet espace, sa localisation relative par rapport aux espaces voisins, ainsi que la localisation des...) des stations et itinéraires de la Table. Pour la Gaule : " Carte de redressement de la Gaule pour l'intelligence de la Table de Peutinger ", par exemple.

Elle est probablement basée sur la carte du monde (Le mot monde peut désigner :) préparée par Marcus Vipsanius Agrippa (né en 64 av. J.-C., décédé en 12 av. J.-C.), un ami personnel de l'empereur Auguste. Après sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple...), la carte a été gravée dans le marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou marbrures (veines...) et placée sur le Porticus Vipsaniæ, non loin de l'Autel de la Paix, le long de la Via Flaminia. Toutefois, c'est une version actualisée au IVe siècle qui paraît être présentée. Le manuscrit est généralement daté du XIIIe siècle, il serait l'œuvre d'un moine copiste anonyme de Colmar, qui aurait reproduit vers 1265 un document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) plus ancien. L'original doit être postérieur à 328 car il montre la ville de Constantinople qui est fondée cette année-là. Il ne devait pas être à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...), cependant, car il indique l'emplacement de Pompéi, qui n'a pas été reconstruite après sa destruction par le Vésuve en 79. D'un autre côté, certaines villes de Germanie inférieure sont indiquées alors qu'elles ont été détruites et abandonnées depuis le Ve siècle.

La première feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges des plantes au niveau des nœuds. À l'aisselle de la feuille se trouve un...) représente l'est des îles Britanniques, la Hollande, la Belgique, une partie de la France et l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou...) du Maroc. L'absence de la péninsule ibérique laisse supposer qu'une douzième feuille, aujourd'hui manquante, présentait l'Espagne et le Portugal ainsi que la partie occidentale des îles britanniques.

Après une première édition partielle en 1591 sous le nom de Fragmenta tabulæ antiquæ par la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) d'édition de Johannes Moretus, la Table est finalement imprimée en décembre 1598, toujours à Anvers, par l'imprimeur Jean Moret (250 exemplaires).

L'original est conservé actuellement à l'Hofbibliothek de Vienne, (Autriche).

Un fac simile de la Table est visible à la Bibliotheca Augustana

Il existe également une copie, en noir-et-blanc, de la Table dans les archives de la cartothèque de l'IGN, située à Saint-Mandé, en proche banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est...) parisienne. C'est un fac simile de la "Copie Von Scheyb" datant de 1753. La Bibliothèque nationale de France (La Bibliothèque nationale de France (BnF) est la plus importante bibliothèque de France. Elle a le statut d'établissement public. Ses activités sont réparties sur...) possède également des exemplaires des éditions plus anciennes : la Table dite d'Anvers (1598) et celle d'Amsterdam (1619).

Page générée en 0.148 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique