Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Sri Lanka

Introduction

Sri Lank? Prajathanthrika Samajavadi Janarajaya (si)
?????? ?????? ???????? ???????? (ta)
Illankai Chananaayaka Chosalisa Kudiyarasu (ta)
Democratic Socialist Republic of Sri Lanka (en)
République démocratique socialiste du Sri Lanka (fr)
Drapeau du Sri Lanka Armoiries du Sri Lanka
carte
Langue officielle Cingalais, tamoul
Capitale Sri Jayawardenapura (Kotte)
Plus grande ville Colombo
Forme de l?État République
 - Président de la République

- Premier ministre
Darshan BTC
]
Superficie
 - Totale
 - Eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) (%)
Classé 120e
65 610 km2
Négligeable
Population
 - Totale (2008)
 - Densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les...)
Classé 51e
21 128 773 hab.
288 hab./km2
Indépendance
 - Date
du Royaume-Uni
4 février 1948
Gentilé Sri Lankais/e
Monnaie Roupie srilankaise (LKR)
Fuseau horaire UTC +5h30
Hymne national Sri Lanka Matha
Domaine internet .lk
Indicatif
téléphonique
+94
Pêcheurs sur échasses près de Unawatuna

Le Sri Lanka (nom officiel depuis le 22 mai 1972 : République démocratique socialiste du Sri Lanka ; cingalais : ????? ????? ; tamil : ??????), alternativement transcrit en ?ri Lanka, Çri Lanka, ?r? La?k?, est un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) d'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le plus peuplé...) du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). L'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) était connue sous l'Empire britannique (jusqu'en 1972) sous le nom de Ceylan et antérieurement sous le nom de Taprobane, puis de Serendib. Elle est située à environ 31 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458...) au sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de l'Inde et compte une population d'environ vingt millions de personnes d'origines, religions, langues et coutumes différentes.

Le Sri Lanka possède deux langues officielles, à parts égales, le cingalais et le tamoul. Mais la première est prédominante dans la plus grande part du pays, car environ 73,8 % de locuteurs sont cingalais, pour environ 13,9 % de tamouls. Toutefois, la politique du pays tolérait "difficilement" l'utilisation et l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un...) du tamoul. Au final, un locuteur tamoul se devait de parler le cingalais pour pouvoir s'adresser ou émettre des demandes au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle...) de l'Administration. Cette ségrégation linguistique devient un peu moins courante, mais perdure sur l'aspect religieux via le tamoul (dans leur religion on recourt au tamoul, comme le latin pour les catholiques).

Histoire

Cette île était nommée la Taprobane sur la carte de Ptolémée. Elle joua un rôle important dans les échanges commerciaux maritimes pendant l'Antiquité.

Le bouddhisme fut introduit dans l'île au IIIe siècle av. J.-C., probablement sous l'impulsion de l'empereur indien Ashoka.

Statue de Bouddha à Dambulla

Une civilisation prospère se développa dans des villes comme Anurâdhapura (IIe siècle av. J.-C. - 1000) et Polonnâruvâ (1070 - 1200). Cette civilisation, au cours du Ve siècle créa une société hydrologique centrée autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) d'immenses réservoirs d'eau artificiels et sous l'influence du Bouddhisme.

Le Sri Lanka connut, à plusieurs reprises, l'occupation de rois tamouls, en particulier sous l'empire de Chola, en Inde du Sud.

Le Mahavamsa (« la grande généalogie ») est un texte écrit (IVe siècle) en langue pâli par le moine Mahanama. Ce texte raconte les histoires des rois cinghalais et dravidiens de l'île. Il couvre une période qui s'étend de l'avènement du roi Vijaya en 543 avant J.-C. au règne du roi Mahasena (334-361 après J.-C.). Le Chulavamsa, ou « la petite généalogie » a continué cette tradition écrite jusqu'au XIXe siècle.Depuis 1070 les Cingalais et les Tamouls s'affrontent pour occuper la plus grande partie du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines....). On retrouve l'opposition bouddhisme et hindouisme.

D'après des textes cinghalais, la partie méridionale de l'île aurait subi deux attaques de la part de Candrabhanu, souverain de la principauté malaise de Tambralinga (aujourd'hui Nakhon Si Thammarat dans le sud de la Thaïlande). La première aurait eu lieu en 1247. Candrabhanu est défait par le roi Parakramabahu II (règne 1236-1270). Il réussit néanmoins à prendre le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de l'île. Candrabhanu lance une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. La...) attaque en 1262, cette fois-ci avec l'aide de forces tamoules et cinghalaises. Il est de nouveau défait et tué en combat. L'influence de Tambralinga disparaît au XIVe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...). Cet épisode est le seul exemple d'une expédition sud-est asiatique en de dehors des limites de la région.

La partie maritime de l'île tomba sous le contrôle du Portugal au XVIe siècle, puis sous celui des Néerlandais au siècle suivant, pour finir comme province de l'Empire britannique en 1796. Par la convention de Kandy, les Anglais prirent le contrôle de l'île en 1815. L'administration anglaise introduisit la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec...) du thé à Ceylan, ainsi qu'un réseau ferroviaire (Un réseau ferroviaire est un ensemble de lignes de chemin de fer, de gares et d'installations techniques diverses (atelier, dépôts,...). Certains historiens indiquent que les Anglais appliquèrent le principe du diviser pour régner en opposant les Tamouls (minoritaires) aux Cingalais (majoritaires), par la politique de « représentation par comité » introduite au début du XXe siècle. Les politiques racistes de G. G. Ponnambalam, dirigeant tamoul, et de son homologue cingalais, S. W. R. D. Bandaranaike déclenchèrent, pendant les années 30, des troubles entre les deux communautés. Les premiers affrontements eurent lieu en 1939, après un discours enflammé du dirigeant tamoul Ponnamabalam. Par contre, les actions indépendantistes furent non-violentes et adoptèrent une approche progressive et constitutionnelle.

La Seconde Guerre mondiale retarda les troubles ethniques sur l'île, et un gouvernement modéré, dirigé par D. S. Senanayake, premier ministre, déclara l'indépendance le 4 février 1948. Après la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) de Senanayake, une coalition nationaliste cingalaise menée par Bandaranaike gagna les élections. Le gouvernement de S. W. R. D. Bandaranaike, au pouvoir en 1956, instaura le cingalais comme seule langue officielle.

Les Tamouls, surtout le parti souverainiste tamoul (Tamil Arasu Kachchi), utilisèrent le sentiment nationaliste de leur communauté, pour organiser des manifestations contre l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'une seule langue officielle. Les affrontements entre les Tamouls et les Cingalais des années 1950 aux années 1970 et surtout en 1983 ont abouti à une bipolarisation de la société srilankaise en deux groupes hostiles. En 1977, une modification de la loi sur la langue officielle reconnaît le tamoul comme langue officielle (au même titre que le cingalais). Cette loi arriva (Arriva est un groupe privé britannique spécialisé dans le transport public de voyageurs. Il exploite des services de bus et de trains, principalement en...) trop tard.

Une guerre civile opposant le gouvernement central et l'organisation (Une organisation est) des Tamouls Tigres de libération de l'Eelam tamoul prit de l'ampleur à compter de 1983. Mais, prenant en compte les évènements d'avant la guerre proprement dite, elle a causé la mort de plus de 100 000 personnes depuis 1972 ; Après la trève de 2002-2005, le conflit gagne en ampleur à partir d'août 2007 et rentre dans une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) décise en 2009, marquée par la prise des principaux bastions des LTTE par les troupes gouvernementales. Les LTTE annoncent cesser le combat le 17 mai 2009, leur chef et fondateur Velupillai Prabhakaran est tué le 18 mai 2009 et le chef de l?Etat sri-lankais, Mahinda Rajapakse annoncera solennellement mardi 19 mai 2009 devant le Parlement la fin de la guerre civile.

En effet, la mort le 18 mai 2009 de Velupillai Prabhakaran, a marqué la fin de la guerre que Colombo menait contre les Tigres tamouls depuis près de trente ans. Il a été tué dans la jungle (La jungle est un type de végétation caractéristique de l’Inde : une formation herbacée comptant une proportion irrégulière...) sri-lankaise où il aura passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) la majeure partie de sa vie (La vie est le nom donné :). Entouré d'un dernier carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre angles la même mesure. Un carré est...) de fidèles, dont son fils, Charles Anthony, il aurait livré un dernier combat avant d'être abattu par l'armée qui le traquait depuis des mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). Les autorités savaient qu'en se débarrassant de lui, elles décapiteraient un mouvement qui a plongé le pays dans un conflit sanglant et causé la mort d'au moins 80 000 personnes depuis 1983.

Le Sri Lanka a été frappé par le tsunami (Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un rapide mouvement d'un grand volume d'eau (océan ou mer). Ce mouvement est en général dû à un...) du 26 décembre 2004 qui y a fait plus de 30 000 morts.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Page générée en 0.135 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales