Migration pendulaire
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La migration pendulaire est un phénomène caractéristique des grands ensembles urbains et de la division spatiale des activités. L’expression désigne les déplacements quotidiens des personnes de leur domicile à leur lieu de travail et inversement. Les plages horaires déterminées justifient le qualificatif pendulaire.

Ces personnes sont désignées sous le nom de navetteur (de : qui fait la navette). Ce terme, originaire du français de Belgique, est également utilisé en Suisse et plus récemment en France[1] où il convient de noter qu'il demeure très rare.

Ce phénomène peut recouvrir différentes réalités sociales, économiques ou fiscales.

Les lieux où sont concentrés les emplois sont généralement situés au centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des...), car l'urbanisation va de pair avec la tertiarisation des emplois et la centralisation administrative. Le centre-ville est particulièrement attractif pour ces activités. Par ailleurs, dès l'après-guerre, le développement important des zones urbaines a posé un problème de logement qui se résout avec l'extension de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec...) des aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) urbaines, et la création de banlieues. Ainsi, de manière générale, les logements se situent à la périphérie (Le mot périphérie vient du grec peripheria qui signifie circonférence. Plus généralement la périphérie désigne une limite éloignée d'un objet ou d'une chose.) des villes, et les emplois, au centre-ville. Plus récemment, certaines zones urbaines voient une partie de leur population, à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) d’un meilleur cadre de vie (La vie est le nom donné :), déserter la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) pour les zones moins urbanisées tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en y conservant leurs activités professionnelles. Par conséquent, aux heures (L'heure est une unité de mesure  :) de début et de fin de journée active, les travailleurs se déplacent dans le même sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) (extérieur-intérieur le matin et intérieur-extérieur le soir).

Ces migrations s’observent aussi au niveau interrégional dû généralement à des écarts importants du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de l’emploi, où au niveau transfrontalier en raison de niveau salarial où fiscal avantageux.

De nombreux problèmes sont liés à ces migrations pendulaires, car ces déplacements se font généralement en automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en conséquence. C'est un des...), ce qui encombre les axes routiers. C'est pourquoi les métropoles se munissent de systèmes de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) en commun (tel le RER dans la région Parisienne) et de voies rapides (notamment les ceintures périphériques). À cela s'ajoutent les difficultés de concentration de la population dans les banlieues, et la fantômisation des centres-ville, dans les métropoles d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) en particulier. Les migrations pendulaires sont également une source gigantesque de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre...) à cause, entre autres, de la production de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend...) carbonique par les automobiles.

La réduction de plus en plus importantes des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de trajets interurbains des transports en commun, tel les train à grande vitesse (Les trains à grande vitesse sont des trains de voyageurs (le plus souvent, car il existe des TGV postaux) circulant en service commercial à des vitesses supérieures à...), augmente le rayon qu’il est possible de parcourir quotidiennement pour se rendre à son lieu de travail, certains navetteurs parcourant plusieurs centaines de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458...).

Ce mode de vie, schématisé par le slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler (fonction de reconnaissance, de ralliement).) populaire métro-boulot-dodo, est également une des composantes du stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on parle de...) des travailleurs, coincés dans les bouchons.

Page générée en 0.286 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique