Renflouement
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le renflouement d'un navire coulé ou échoué est l'opération qui consiste à le remettre entièrement à flot. On le fait dans le cas où le coût du sauvetage ainsi que sa remise en état sont inférieurs à la valeur d'un bateau similaire. Un renfloument doit aussi parfois se faire lorsque l'épave constitue un obstacle à la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :). Dans ce cas, on on ne va pas forcément utiliser des " méthodes douces " préservant le navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...), mais au besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories :...) des explosifs.

Il y a une grande diversité de situations de navires échoués ou coulés. Les moyens qui seront utilisés pour le renflouer dépendront du type de navire, de son chargement (Le mot chargement peut désigner l'action de charger ou son résultat :), de la nature du fond, du régime des marées, des conditions météorologiques, de sa situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le qualifier à...) géographique ainsi que bien sûr les moyens qui sont à disposition.

Comment renflouer

Pour le renflouement (Le renflouement d'un navire coulé ou échoué est l'opération qui consiste à le remettre entièrement à flot. On le fait dans le cas où le coût du sauvetage ainsi que sa remise en état sont inférieurs à la valeur d'un bateau...) on utilise le principe d'Archimède selon lequel un navire flotte si le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dont il prend la place a un poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des autres...) supérieur à son propre poids. Il va falloir soit le hisser grâce à un ponton-grue soit lui donner de la flottabilité (Dans un liquide, les corps sont soumis à la poussée d'Archimède. Les corps ont une flottabilité différente selon leur masse volumique.) pour qu'il remonte à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...). Le problème dans le premier cas est qu'il ne peut s'appliquer qu'aux navires de petite taille car les pontons-grues sont limités par la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice...) à soulever, qu'en cas de houle (La houle est un mouvement ondulatoire de la surface de la mer. C'est une oscillation sinusoïdale régulière qui est légèrement différente des vagues car la houle se déplace sur de grandes ditances contrairement aux vagues...) ce moyen ne peut être utilisé car les cables se détendraient pour se retendre subitement en fonction du fait que le bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses...) soit au creux ou au sommet d'une vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant de quelques centimètres à 34 m (112 pieds), la plus haute vague...) ce qui pourrait les rompres et que pour finir ces bateaux sont pas capables d'opérer dans les bas-fonds.

Lorsque un navire coulé se retrouve sur un fond de vase exercant une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force...) de succion, on peut creuser une souille autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) du navire ou pour les navires en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la construction...) le relier à une source de courant continu (Le courant continu est un courant électrique indépendant du temps ou, par extension, un courant périodique dont la composante continue est d'importance primordiale) ayant pour effet de produire des bulles d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) effectuant un écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur, sous forme de texte et d'images en deux...) entre la vase et le navire coulé.

Méthode de renflouement

L'une des plus ancienne techniques de renflouement utilisait la force de la marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil.). Des pontons sont fixés à marée basse au navire. Lorsque c'est la marée haute le navire aura été soulevé d'une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) égale à la l'amplitude (Dans cette simple équation d’onde :) de la marée. Les amarages sont ensuite raccourcis. L'opération s'effectue jusqu'à ce que le navire soit ramené à la surface. Une autre méthode plus moderne consiste à couler des flotteurs specialement conçus, les fixer au bâtiment et les gonfler avec de l'air comprimé (L'air comprimé est de l'air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars mais parfois jusque 300 bars.).

Si un navire possède peu de fissures, des plongeurs vont rendre étanche certains compartiments et les remplir d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de...) pour ainsi augumenter la flotabillité du navire afin qu'il remonte.

Page générée en 0.080 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique