Auscultation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Auscultation pédiatrique d'un nourrisson.

L'auscultation est la partie de l'examen clinique qui consiste à écouter, à l'aide d'un stéthoscope (auscultation médiate), ou simplement à l'oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre. Le mot peut référer au système entier, l'appareil...), divers bruits produits par les organes du corps humain (Le corps humain est la structure physique d'une personne.), notamment ceux émis par le cœur, les poumons et les bronches, les intestins, les carotides et les artères fémorales. Cette méthode de diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation, distinction“ et γν?ση, gnósi,...) médical a été mise au point (Graphie) par René Laennec en 1816.

C'est une erreur que de qualifier d'auscultation (L'auscultation est la partie de l'examen clinique qui consiste à écouter, à l'aide d'un stéthoscope (auscultation médiate), ou simplement à l'oreille, divers bruits produits par les organes du corps humain,...) un examen clinique ne faisant pas appel à l'ouïe (L’ouïe ou l’audition est la capacité de percevoir des sons. Elle est l’un des cinq sens.).

Auscultation pulmonaire

Préférentiellement faite sur la face postérieure du thorax (Le thorax est une région anatomique de certains animaux vertébrés ou arthropodes.), peut aussi se faire en antérieure. On y recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) la présence des bruits pulmonaires normaux et de bruits adventices (anormaux). Le principal bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) pulmonaire normal est le murmure vésiculaire. Il est le reflet (Un reflet est, en physique, l'image virtuelle formée par la réflexion spéculaire d'un objet sur une surface. La nature spéculaire de...) de l'entrée d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de...) dans les poumons et est diminué dans plusieurs pneumopathies.

Bruits normaux

  • Murmures vésiculaires sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) du thorax
  • Bruit bronchovésiculaire
  • Face antérieure du thorax: bilatéralement sur le 2e espace intercostal près du corps du sternum
  • Face postérieure du thorax: bilatéralement sur les 2e, 3e, 4e espaces intercostaux près de la jonction (La Jonction est un quartier de la ville de Genève (Suisse), son nom familier est "la Jonquille") des côtes (tête, col) à la colonne vertébrale (La colonne vertébrale, ou rachis, est un empilement d'os articulés appelés vertèbres. Elle est le support du dos des vertébrés, notamment des...)
  • Bruits trachéobronchiques au niveau du sternum
  • Bruits trachéiques au niveau de la trachée

Bruits adventices

Laënnec, en 1819, utilise le mot râle (Le terme râle est le nom vernaculaire donné à de nombreux oiseaux répartis dans plusieurs genres de la famille des Rallidés. Ce sont les cousins des marouettes, des...) pour désigner tous les bruits adventices. Ensuite, il classifie ces râles en trois catégories: les râles sonores (ou ronflements), les râles sibilants (ou sifflements) et les râles muqueux (ou gargouillement). Or, à cette époque, dans le langage populaire, le mot râle signifiait le "bruit de la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...)". De peur d'effrayer les malades, il décide d'utiliser la traduction latine de râle, c'est-à-dire "rhonchus". En anglais, il fut traduit plus tard par le mot "wheeze". En 1957, A. John Robertson publia un article dans The Lancet (The Lancet est une revue scientifique médicale britannique, publiée à un rythme hebdomadaire par the Lancet Publishing Group. Il doit son nom à l'instrument chirurgical appelé lancette (en...) où il claissait les bruits adventices en continus et discontinus.

Suite à de nombreuses traductions imparfaites, la terminologie proposée par Laënnec est devenue confuse et source de désaccords selon les langues des differents pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...). Un concensus francophone sur la nomenclature de l'auscultation pulmonaire est attendu par plusieurs scientifiques.

  • Ronchus ou râles sonores ou ronflements
    Description
    - Tonalité basse, fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) inférieure à 200Hz.
    - Prédominance à l'expiration.
    - bruit qui ressemble à celui qu'on entend lorsqu'on souffle dans le goulot d'une bouteille et à des ronflements.
    - Il peut disparaître si la personne produit une toux (La toux est une contraction spasmodique soudaine et souvent répétitive, de la cavité thoracique humaine, dont résulte une expulsion violente d'air des poumons, et usuellement accompagnée d'un son...) efficace, ou si ses sécrétions ont été aspirées.
  • Sibilances (audible au stéthoscope (Un stéthoscope (du grec stêthos (στῆθος), "poitrine", et scope du grec ancien "skopein" (σκοπεϊν),...) uniquement)
    Description
    - Ont une tonalité aiguë, autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de 400Hz
    - Prédominant à l'expiration
    - Bruit qui ressemble à celui que l'on entend lorsque que l'on dégonfle un ballon dont on pince (Une pince est un dispositif mécanique ou un outil, ayant pour fonction de pincer quelque chose d'autre, c'est-à-dire serrer pour saisir ou maintenir.) l'orifice.
  • Crépitants fins
    Description
    - Sons doux, de haute tonalité, très brefs.
    - Audibles surtout en fin d'inspiration.
    - Ils ne disparaissent pas si la personne tousse. On peut les comparer au bruit que fait une mèche (Le mot mèche désigne :) de cheveux qu'on roule entre ses doigts.
  • Crépitant Rudes
    Description
    - Sons forts, de basse tonalité, plus longs.
    - Audibles surtout lors de l'inspiration et en début d'expiration.
    - Ils peuvent diminuer si la personne tousse, si elle change de position ou suite à une aspiration bronchique.
    - On peut les comparer à un feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) de bois qui pétille ou à du maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale...) qu'on fait éclater. Ils ressemblent aussi à des gargouillements.
  • Frottement (Les frottements sont des interactions qui s'opposent à la persistance d'un mouvement relatif entre deux systèmes en contact.) pleural
    Description
    - Bruit très superficiel, qui ressemble beaucoup aux crépitants.
    - Il se produit en fin d'expiration.
    - On peut les comparer au bruit que font deux morceaux de cuir frottés l'un contre l'autre.
    - Il est surtout audible au pourtour des lignes axillaires antérieures gauches ou droites.
Page générée en 0.061 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique