BC Hydro - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

BC Hydro.jpg

Logo de BC Hydro
Création 1961
Forme juridique société de la Couronne
Slogan(s) « For Generations »
Siège social CanadaVancouver, Colombie-Britannique (Canada)
Direction Bob Elton, PDG
Actionnaires Gouvernement de la Colombie-Britannique
Activité(s) Production d'électricité
Transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le...) d'électricité
Distribution d'électricité
Produit(s) Électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie...)
Filiale(s) BC Transmission Corporation
Powerex
Effectif 5 844 (2009)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par...) www.bchydro.com
Fonds propres 2 189 M CAD (2009)
Dette 9 135 M CAD (2009)
Chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d’affaires 4 269 M CAD (2009)
Résultat net 366 M CAD (2009)

BC Hydro, aussi connue sous le nom officiel de BC Hydro and Power Authority, est une société de la Couronne de la province canadienne de la Colombie-Britannique. Fondée en 1961, la société est responsable de la production, du transport et de la distribution de l'électricité dans la plupart des régions de la Colombie-Britannique.

BC Hydro, dont le mandat est de fournir un approvisionnement en électricité « fiable, à bas prix, pour des générations », est sous la responsabilité du ministre de l'Énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), des Mines et des Ressources pétrolières de la Colombie-Britannique. Ses activités sont réglementées par la British Columbia Utilities Commission (BCUC).

BC Hydro exploite 31 centrales hydroélectriques et trois centrales thermiques au gaz naturel (Le gaz naturel est un combustible fossile, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse.) dont la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) installée totale est de 11 330 MW. Environ 80 pour cent de l'électricité de la province est produite par les complexes hydroélectriques des rivières Columbia et de la Paix. Les installations de production produisent entre 43 et 54 TWh d'électricité par année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), selon le débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.) des cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) harnachés. L'électricité produite est livrée par un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) de 18 531 km de lignes de transport et 56 780 km de lignes de distribution.

La société a réalisé des ventes de 50 799 GWh et a enregistré un bénéfice net de 366 millions de dollars au cours de l'exercice financier 2008-2009, pour un rendement sur les capitaux propres de 11,75%. BC Hydro et ses filiales employaient 5 844 employés à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) plein et partiel (Le mot partiel peut être employé comme :) le 31 mars 2009.

Historique

Précédesseurs

BC Hydro a été créée en 1961 par le gouvernement de W.A.C. Bennett en vertu du BC Hydro Act. Cette loi consacrait la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour...) de la société BC Electric et la BC Power Commission au sein de la British Columbia Hydro Power and Authority (BCHPA).

La BC Power Commission a été mise sur pied en vertu de l'Electric Power Act de 1945 par le gouvernement de John Hart. Le mandat de la commission était de consolider les installations de production à travers la province qui n'étaient pas desservies par BC Electric et d'étendre le service aux nombreuses communautés qui n'avaient pas accès à l'électricité.

BC Electric a déménagé son siège social de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant...) Carrall vers cet édifice de 21 étages de la rue Burrard, en 1957. L'édifice a été converti en immeuble à logements et renommé Édifice Electra en 1998.

BC Electric a entrepris ses activités sous la raison sociale British Columbia Electric Railway à Victoria, Vancouver et New Westminster en 1898. L'électricité était produite par des génératrices brûlant du charbon. L'augmentation de la demande au début du XXe siècle a forcé l'entreprise à construire des installations hydroélectriques au lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une régionalisation...) Buntzen, et plus tard, au lac Stave. La croissance des services publics d'électricité, de transport en commun et du gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la...) de ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à...) fait en sorte que la BC Electric devient une entreprise de premier plan dans la région. Le financier britannique Robert Horne-Payne obtient du financement et crée une grande entreprise de ce qui n'était alors qu'un assortiment disparate de petites unités de production.

À la même époque, les scieries et les usines se convertissent à l'électricité, accroissant la demande en puissance. BC Electric érige quelques centrales hydroélectriques supplémentaires à travers la province. Parallèlement à cette activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.), des petites villes construisent et exploitent leurs propres centrales et des lignes de transport supplémentaires sont construites. Durant les années 1920, des barrages et des centrales hydro-électriques ont été construits sur les rivières Puntledge, Jordan et Elk.

BC Electric a créé un important réseau de tramways, qui comptait quelque 320 km (200 miles) de voies et s'étendant de Point (Graphie) Grey à Chilliwack. Les villes de Richmond, Burnaby, Vancouver et North Vancouver étaient desservies à la fois par les réseaux local et interurbain de l'entreprise.

À l'époque de la Première Guerre mondiale, la croissance du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle...) particulières et taxis collectifs commence à affecter la fréquentation du tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont légèrement inclinés vers l'intérieur de la voie)...) posant une nouvelle contrainte à l'expansion du réseau. L'entreprise planifie la construction de nouveaux barrages — dont le détournement de la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui,...) Bridge vers Seton Lake, près de Lillooet —, mais la Grande Dépression des années 1930 ralentit l'expansion du réseau. La Dépression entraîne aussi une augmentation du nombre d'usagers et une réduction des budgets de maintenance du réseau de tramways.

En 1947, la BC Power Commission termine la construction de la centrale John Hart à Campbell River. Au début des années 1950, les tramways vieillissent et les trains interurbains sont remplacés par des trolleybus (Le trolleybus est un véhicule de transport en commun de voyageurs.) électriques et les autobus (Un autobus (ou bus), comme un autocar (ou car), est un véhicule automobile pour le transport en commun de voyageurs. Le mot bus et autobus vient d'Omnés Omnibus qui était le slogan du chapelier Omnés à Nantes où stationnait le premier...) au diesel. BC Electric a finalement complété construction de la centrale de Bridge River en 1960. BC Electric et BC Hydro ont exploité le système de transport en commun qui était financé au moyen d'un prélèvement modeste sur les factures d'électricité jusqu'à ce que le réseau soit transféré à BC Transit en 1980.

En 1958, BC Electric met en chantier la centrale thermique (Une centrale thermique est une centrale électrique qui produit de l'électricité à partir d'une source de chaleur. Cette source peut...) de Burrard, près de Port Moody qui sera mise en service en 1961. Même si la centrale a été convertie au gaz naturel et qu'elle n'est exploitée qu'en période de pointe, l'exploitation de cette centrale continue à soulever la controverse en raison de sa proximité de Vancouver et des émissions de gaz à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du système solaire) ou d'autres étoiles (dans le cas...) qu'elle génère.

Le 1er août 1961, quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) à peine après le décès du président de la société, Dal Grauer, l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique adopte la loi qui nationalise BC Electric et créée une société de la Couronne connue sous le nom de BC Hydro. En 1988, BC Hydro a vendu ses opérations de distribution du gaz naturel dans le Lower Mainland et à Victoria à la société Inland Natural Gas, une compagnie acquise par Terasen Inc. en 1993.

Grands travaux hydroélectriques

Le barrage (Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et destiné à réguler l'écoulement naturel de l'eau pour permettre l'écoulement recherché.) Revelstoke, sur le fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue...) Columbia.

BC Hydro a construit six grands aménagements hydroélectriques entre 1960 et 1980. Le premier grand barrage, le barrage W. A. C. Bennett, a été construit sur la rivière de la Paix, près de Hudson's Hope, dans le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la province, pour créer un réservoir qui alimente la centrale Gordon M. Shrum, d'une puissance de 2 730 mégawatts. À la fin des travaux en 1968, le barrage était le plus grand ouvrage en terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) au monde (Le mot monde peut désigner :) et le réservoir Williston est le plus grand lac de la Colombie-Britannique. Un second barrage en béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers)...) a ensuite été construit à 23 km en aval, près de Hudson's Hope, afin d'alimenter la centrale de Peace Canyon (694 MW), qui a été achevée en 1980.

Conformément aux dispositions du Traité du fleuve Columbia, signé entre le Canada et les États-Unis en 1964, BC Hydro a construit plusieurs barrages et des centrales hydro-électriques, dont les deux grands projets de Mica (1 805 MW) et de Revelstoke (1 980 MW). Le barrage Keenleyside, sur le fleuve Columbia au nord de Castlegar, et le barrage Duncan au nord du lac Kootenay, ont aussi été construits en vertu du traité et sont principalement utilisés pour le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) du débit, bien que deux turbines aient été installées à Keenleyside en 2002. La centrale de Kootenay Canal (583 MW) sur la rivière Kootenay, entre Nelson et Castlegar a été mise en service en 1976. Le barrage et la centrale de Seven Mile (805 MW) sur la rivière Pend d'Oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre. Le mot peut...), près de Trail (Voir également la page d'homonymie Trail) ont été achevés en 1979.

En vertu du traité du fleuve Columbia, BC Hydro a également accès à une « quote-part canadienne » — 4 400 GWh et une puissance de 1 250 megawatts — égale à la moitié de la production de la centrale de Libby Dam au Montana.

Page générée en 0.465 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique