Cigarette électronique
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La cigarette électronique ou l'e-cigarette sont les noms génériques désignant des générateurs d'aérosol dont la forme rappelle celle de la cigarette, et servant à délivrer à leurs utilisateurs de la fumée (La fumée, parfois appelée boucane en Amérique du Nord, est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement...) artificielle aromatisée contenant ou non de la nicotine (La nicotine (de Jean Nicot) est un alcaloïde présent dans les feuilles de tabac (jusqu'à 5 % du poids des feuilles) et à moindre concentration dans les plantes de la famille des solanacées. La nicotine a...). D'autres appareils électroniques à fumer existent comme : le e-cigare et la e-pipe.

Histoire

La paternité de l'invention de la cigarette électronique (La cigarette électronique ou l'e-cigarette sont les noms génériques désignant des générateurs d'aérosol dont la forme rappelle celle de la cigarette, et servant à délivrer à...) est un sujet controversé. Ce qui est certain c'est que le premier dispositif destiné à simuler l'utilisation d'une cigarette a étré réalisé en 2003 par Hon Lik, un pharmacien (Le pharmacien est en France un professionnel de la santé, successeur de l'apothicaire et titulaire du diplôme de docteur en pharmacie, après soutenance d'une thèse d'exercice...) chinois qui a déposé en 2005 un brevet auprès de l'OMPI. Mais ce premier dispositif utilisait la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) dite "ultra-sonique" qui n'a aucun rapport avec la technologie d'aujourd'hui basée sur une simple résistance et n'avait pas pour but de produire de la fumée, mais seulement de délivrer une vapeur () contenant de la nicotine.

Hon Lik s'est ensuite associé à la Golden Dragon Holdings pour lancer commercialement sa cigarette électronique en Chine en 2004. La Golden Dragon Holdings, dans un deuxième temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), a créé la marque Ruyan qui signifie en chinois "comme de la fumée".

L'idée principale, celle de créer un dispositif reproduisant les sensations de la cigarette était née. Cependant la première technologie utilisée était complexe et chère. De nombreux autres brevets ont été déposés dont il est parfois difficile de retrouver la trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la...) et notamment sur l'utilisation d'une résistance chauffante pour simuler la fumée à la place des ultrasons.

Effets sur la santé

Du fait de l'absence de combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.), la cigarette électronique est souvent présentée de manière implicite et/ou explicite par ses fabricants comme une alternative saine à la consommation de cigarettes, postulat qui pour l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences...) n'a jamais été démontré (il n'existe par exemple aucune étude sur la toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance...) à long terme du PEG lorsqu'inhalé par voie pulmonaire). L’efficacité éventuelle de ce type d'appareil pour le sevrage tabagique n'a pas non plus été démontrée pour l'heure. La nicotine est par ailleurs un composé addictif et, en tant qu'alcaloïde, possède des effets parasympathomimétiques. L'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de la cigarette électronique avec des cartouches contenant de la nicotine est donc à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le moins contre-indiquée pour les mineurs, les femmes enceintes, les non fumeurs et les personnes ayant des maladies cardiovasculaires.

Appareillage

L’appareil a la forme d’un petit cylindre (Un cylindre est une surface dans l'espace définie par une droite (d), appelée génératrice, passant par un point variable décrivant une courbe plane fermée (c), appelée courbe directrice et gardant...) métallique à peine plus long qu’une véritable cigarette. L’emplacement du filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) contient une cartouche remplaçable remplie d'un liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) aromatisé dont le principal composant peut être du propylène glycol, du polyéthylène-glycol-400 (abrégé en PEG400), ou de la glycérine végétale additionné d'arômes artificiels et éventuellement de nicotine (optionnel). Lorsque la cartouche contient de la nicotine, son dosage (En chimie analytique, le dosage est l'action qui consiste à déterminer la quantité d'une substance précise (l'analyte) présente dans une autre ou dans un mélange (la...) peut varier de manière à copier les volumes délivrés par une cigarette conventionnelle (Les dosages vont de 0mg/ml à 24mg/ml).

Lorsque l’on aspire, le dispositif électromécanique (L'électromécanique est l'association des technologies de l'électricité et de la mécanique.) active un atomiseur qui mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat...) le liquide avec l’air inspiré (une simple résistance avec des trous). Ce mélange est propulsé sous forme de vapeur et est inhalé par l’utilisateur. L’évaporation du glycol donne l’impression visuelle de la véritable fumée produite par une cigarette tandis qu'une diode lumineuse située à l’extrémité simule une combustion. L’appareil ne simule pas uniquement l’acte de fumer mais délivre le mélange vaporisé à la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) de 50-60 °C, comparable à celle de la fumée d’une cigarette conventionnelle.

L'aspect esthétique de la cigarette électronique diffère selon les distributeurs, et peut aller d'une taille proche de celle d'une simple cigarette à celle d'un cigare ou d'une pipe (La pipe est un objet servant à fumer (tabac, opium...). Elle est en général composée de deux parties : le fourneau (il contient le tabac) et le tuyau. Les matières les plus souvent utilisées pour la pipe sont :) tout en alliant plusieurs coloris. Certains modèles récents tentent de se démarquer de la cigarette en adoptant des designs novateurs.

Page générée en 0.255 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique