Géodésie - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La géodésie tire son nom des mots grecs γη (Terre) et δαιω (je divise). Cette science, à l’origine destinée au tracé des cartes, s’est ensuite attachée à résoudre le problème des dimensions, puis de la forme de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Selon la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) classique du grand géodésien allemand Friedrich Robert Helmert (1843–1917), elle est « la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) qui mesure et représente la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) terrestre ». Bien que formulée en 1880, cette définition reste valable à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), à condition d'y inclure la détermination du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de pesanteur (Le champ de pesanteur (ou plus couramment pesanteur) est un champ attractif auquel sont soumis tous...) extérieur de la Terre et celle du fond océanique.

Généralités

La géodésie (La géodésie tire son nom des mots grecs γη (Terre) et...), qui comporte indéniablement un fort volet historique de sciences de l'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature...), se retrouve en voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la...) immédiat de trois grands domaines scientifiques, l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer...), la géophysique et l'océanographie (L’océanographie (de « océan » et du grec γρ?φειν...), domaines auxquels elle est de plus en plus étroitement liée compte tenu des innombrables missions spatiales les concernant.

Friedrich Robert Helmert (1843–1917)

La géodésie a complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) changé depuis l'avènement de l'ère spatiale, et ses techniques participent actuellement à une vaste entreprise pluridisciplinaire consistant à déterminer et cartographier les surfaces d'autres corps planétaires : celle de la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du...) bien sûr, mais aussi celles des autres planètes et satellites (Satellite peut faire référence à :) du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...). Lorsqu'il s'agit de la Lune, on parle parfois de sélénodésie ou encore de géodésie lunaire, dans les autres cas de géodésie planétaire.

Dans l'acception française du terme, la géodésie s'occupe de la détermination de la forme et des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce...) de la Terre dans son ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) (autrement dit, de la figure de la Terre), ainsi que de son champ de pesanteur (pour l'étude duquel on emploie actuellement le terme de géodésie physique). En outre, la précision de méthodes employées a fait de tels progrès que l'on inclut désormais dans le champ de la géodésie, la mesure des variations de ces paramètres : les variations temporelles de la géométrie (La géométrie est la partie des mathématiques qui étudie les figures de l'espace...) globale sont d'ailleurs devenues des entrées incontournables des études tectoniques, et les missions de gravimétrie spatiale (Champ, Goce, Grace) permettent désormais de bien apprécier les variations du champ de pesanteur. Lorsque la géodésie est formalisée à l'extrême, elle devient géodésie mathématique.

La topométrie et la topographie, qui procèdent à des mesures locales en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) d'applications pratiques (cadastre, travaux de chantier, notamment travaux routiers, appui aux travaux de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le...), de photogrammétrie (La photogrammétrie est une technique qui consiste à effectuer des mesures dans une...) ... ), ne sont pas comptées parmi les branches de la géodésie proprement dite, bien qu'elles tirent de toute évidence leurs racines des techniques de géodésie. Helmert a tenu compte de ce fait en désignant la géodésie proprement dite par géodésie supérieure (en allemand : « höhere Geodäsie ») et la topométrie par géodésie inférieure (en allemand : « niedere Geodäsie »). Il faut évidemment se garder d'attribuer le moindre sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) péjoratif au qualificatif « inférieur ». Le nom anglais de la topométrie est « surveying », en allemand on parle — en dehors de « Topometrie » — de « Vermessungskunde », de « Vermessungswesen » ou de « Einzelvermessungswesen ».

Cet article ne présente qu'un survol de la géodésie (incluant donc l'étude du champ de pesanteur), et n'expose que quelques concepts de base. La topométrie et la topographie ne sont pas traitées ici. Il en va de même des aspects mathématiques et géométriques, ainsi que des applications pratiques de la cartographie. La géodésie est par essence une science quantitative, et se fonde donc sur les mathématiques, la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) et bien évidemment sur l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...).

Page générée en 0.016 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique