Minaret
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le minaret, mot dérivé de l'arabe manara (phare) est un élément architectural des mosquées. Le terme s'appliqua d'abord aux tours à feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) avant de désigner les tours près des mosquées. Il s'agit généralement d'une tour élevée dépassant tous les autres bâtiments. Son but est de fournir un point (Graphie) élevé au muezzin pour les 5 appels à la prière, un but identique à celui du clocher (Un clocher est un élément architectural d'une église, généralement en forme de tour plus ou moins élevée, qui héberge une ou plusieurs...) des églises chrétiennes qui appellent à la messe.

Origine du mot

  • manâra : « phare et tour-vigie pourvu ou non d'un feu allumé »,
  • sawma'a : « cellule d'ermites »,
  • ma'dhana : lieu d'où est lancé l'appel à la prière ou adhan

Le mot « minaret » français remonte à un terme turc tardif (XVIIe siècle) menâr et dérivé de manâra (مَنارة [manāra], phare ou projecteur) qui fut employé du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de l'Empire ottoman.

Trois mots arabes dérivent de la même racine arabe signifiant annoncer :

  • appel à la prière (arabe : أذان ['aδān])
  • muezzin (arabe : مُؤَذِّن [mu'aδδin]) passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...) par le turc müezzin.
  • minaret (arabe : مِئْذَنة[mi'δana])

Minarets en Europe occidentale

Avec l'émigration de populations musulmanes en Europe occidentale dans les années d'après-guerre, s'est posée la question des lieux de culte. Actuellement, les minarets ne sont généralement pas utilisés pour l'appel à la prière, à l'exception de Vienne et de quelques villes allemandes.

En Bosnie

En 1992, les mosquées bosniaques ont subi les effets de la guerre. En particulier, la mosquée de Divič avec son grand minaret, près de Zvornik, a été détruite. Toutefois, un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) existe pour la reconstruire.

En Espagne

La Giralda.

D'anciens minarets de l'époque de l'Espagne musulmane ont été convertis en clochers, notamment en Andalousie.

En 1989, le minaret d’Archez, de 15 mètres de hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.), a été restauré. Ce minaret est considéré comme monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.) et artistique du Patrimoine National depuis 1979.

La cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui...) de la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel,...) de l'Andalousie, Séville, n'a pas détruit le minaret de l'ancienne mosquée Almohade mais l'a converti en clocher, c'est la Giralda. Le style architectural de ce minaret est marocain.

En France

Pendant longtemps, à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de...), seule la mosquée de Paris construite en 1926 possédait un minaret, d'une hauteur de 33 mètres. A ce moment déjà, la France comptait d'autres minarets, dans les département d'Algérie de l'époque, mais aussi à la Mosquée Noor-e-Islam de Saint-Denis de la Réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar...), construite en 1905, et qui possède également un minaret de 32 mètres.

En France, la taille des minarets existants est généralement limitée par le plan local d'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de...). Pour la mosquée de Lyon par exemple, le recteur de la mosquée voulait construire un minaret de 35 mètres de haut, mais pour être conforme à la législation, celui-ci a dû être rabaissée.

Parmi les autres mosquées incluant un minaret, on peut citer la Grande Mosquée d'Évry, la mosquée de Farebersviller, la mosquée Al Wiqaf de Mons-en-Barœul, la mosquée de Mantes-la-Jolie, Mosquée des turcs à Nantes, la mosquée de Cholet, la mosquée de Tarbes, la mosquée d'Agen, ou encore la mosquée du Port (Réunion).

D'autres mosquées avec minarets sont en construction, parmi lesquelles: La Grande mosquée de Poitiers, la nouvelle mosquée de Saint-Denis, la mosquée Assalam de Nantes, la mosquée de Mulhouse, la mosquée de La-Roche-sur-Yon, la mosquée de Gennevilliers, la mosquée d'Hérouville Saint-Clair, la mosquée d'Epinal, la Grande Mosquée de Reims, la mosquée des Ardennes à Charleville, ou encore la Grande Mosquée de Saint-Étienne.

Le projet de Grande mosquée de Strasbourg au départ prévu sans minaret en aura finalement un. De même, en novembre 2011 devrait être inaugurée la grande mosquée de Marseille qui aura un minaret de 25 mètres de haut, l'appel à la prière se fera alors avec un faisceau lumineux émis depuis celui-ci, bien que, selon Le Monde (Le mot monde peut désigner :), aucun de ces minarets en 2009 ne serve à l'appel à la prière.

Fin 2009, les services du ministère de l'intérieur évaluent "à moins d'une trentaine" le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de minarets en France et estiment "qu'ils ne posent pas de difficultés dans l'insertion urbaine". Cependant, plusieurs enquêtes d'opinion, notamment de l'IFOP et de BVA, témoignent d'une certaine crispation des Français à l'égard de l'islam.

En Suède

En 2009 la Suède compte cinq minarets sur son territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce...). Le plus haut des cinq fait 32 mètres de hauteur.

En 2009, et pour la première fois dans le royaume scandinave, une autorisation a été demandée pour lancer l'appel à la prière du vendredi depuis le minaret de la mosquée de Botkyrka. Cette mosquée inaugurée en 2007, dans le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de Stockholm dispose déjà d'un minaret de 32 mètres.

En 2009 l'appel à la prière se fait depuis l'intérieur de la mosquée, or pour Ismail Okur: «Pour nous, musulmans, l'appel à la prière est important, c'est une partie de notre culture.».

En 2009, la construction de six mosquées avec minaret est prévue en Suède, d'après le Conseil musulman de Suède.

En Suisse

La Suisse compte quatre mosquées comportant un minaret : la Mahmud-Moschee à Zurich, la mosquée de Genève, une autre à Winterthur et une dernière à Wangen bei Olten. Aucun muezzin n'appelle à la prière dans ces minarets.

Le 29 novembre 2009 une votation a lieu sur une initiative populaire et les votants approuvent à 57,5% l'inscription dans la constitution de l'interdiction de construire de nouveaux minarets en Suisse. Les 4 minarets que compte actuellement le territoire helvétique ne sont pas remis en cause.

Page générée en 0.744 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique