Nibiru
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Mythologie babylonienne

Nibiru, Neberu ou Neburu était le nom par lequel les Babyloniens désignaient :

  • soit un astre associé au dieu Marduk ;
  • soit le dieu Marduk lui-même.

Objet céleste hypothétique

Avertissement : il est question ici d'un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui...) céleste hypothétique puisque décrit uniquement dans des textes.

Plusieurs théories ont été avancées quant à l'objet céleste en question. D'après les études archéologiques, il s'agit du nom akkadien de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la...) Jupiter. Cependant, la Tablette 5 de l'Enûma Elish suscite des controverses : cette dernière se démarque en effet des autres textes du fait qu'elle présente une Nibiru qui pourrait avoir été l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus...) marquant le pôle nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme le point d’intersection de l'axe de rotation...) céleste — à l'époque α Draconis (Thuban) ou peut-être Kochab.

L'hypothèse de Zecharia Sitchin

Certains auteurs comme Zecharia Sitchin et Burak Eldem soutiennent une tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autre théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...), jugée pseudo-scientifique, qui inclut l'idée que Nibiru est en réalité un objet céleste non encore identifié par l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et...) moderne. Cet astre inconnu, la planète X (La planète X est le nom donné à une planète hypothétique du système solaire située au-delà de Neptune. Elle est parfois appelée Perséphone.), passerait à proximité de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) tous les 3 600 ans, et serait actuellement situé au-delà de Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu orbitant le...). On l'assimile parfois à l'hypothétique planète Perséphone (astre supposé par certains astronomes sur base d'anomalies dans l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) de Neptune).

Dans son livre, la 12ème planète, Sitchin suppose qu'une ancienne légende, L'Epopée de la Création, découverte dans les ruines de la bibliothèque d'Assourbanipal à Ninive, ne décrit pas des combats célestes symboliques opposant les divinités, mais des faits astronomiques réels, chaque divinité représentant une planète. Ce faisant, il remarqua qu'une planète inconnue était mentionnée en tant que Tiamat. Il affirme qu'une collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) de Tiamat et de Nibiru, aussi nommée Mardouk, engendra la Terre et la ceinture d'astéroïdes ; Tiamat fut complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité...) détruite durant la collision.

Suivant son orbite, Nibiru ne passe au voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la topologie. La topologie traite plus naturellement les notions globales comme la continuité qui s'entend ici comme la continuité en...) de la Terre que tous les 3600 ans, causant à chaque fois d'importantes perturbations et destructions, une combinaison (Une combinaison peut être :) de facteurs aux effets dramatiques : séismes, tsunami (Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un rapide mouvement d'un grand volume d'eau (océan ou...), éruptions volcaniques, basculement (Le basculement, dans le domaine de l'astronautique, est l'inclinaison progressive d'un véhicule spatial autour d'un axe quelconque. Le basculement peut être utilisé pour modifier la direction du vecteur poussée.) de l'axe des pôles, terres englouties, changements climatiques, disparitions de certaines espèces animales, végétales et communautés humaines.

Autres théories

La théorie de Sitchin a été reprise par plusieurs mouvements New Age, qui associent la succession des différentes « ères » au passage de la planète Nibiru près de la Terre, et pour lesquels l'avènement du « Nouvel âge » correspondra donc à un nouveau rapprochement entre notre planète et l'astre mythique. La date de décembre 2012, fin du calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes pour mesurer, diviser et organiser le temps sur de...) maya, est souvent avancée.

Marshall Masters, dans un de ses livres, appuie la théorie de l'existence de la planète X, Nibiru, dans le système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système...). Il pense que le South Pole Telescope américain en Antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus méridional de la Terre. Situé au pôle Sud, il est entouré de l'océan...) a été construit pour observer cette hypothétique planète.

Page générée en 0.006 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique