Sociologie urbaine - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Sociologielogo.png
Sociologie
Portail *
Branches classées
par domaine
Art
Connaissance
Développement
Économique
Éducation
Étude des genres
Famille
Juridique
Mouvements sociaux
Organisations
Politique
Rapports sociaux
Religions
Réseaux sociaux
Sciences
Sociolinguistique
Travail
Urbaine
toutes
Listes
Branches
Centres de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...)
Concepts
Histoire
Publications et Revues
Sociologues
Théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...)

La sociologie urbaine est une branche de la sociologie qui tend à comprendre les rapports d'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) et de transformation qui existent entre les formes d'organisation (Une organisation est) de la société et les formes d'aménagement des villes.

L'étude de la première de ces formes, celles qu'une société prend dans l'espace est appelée morphologie sociale depuis Marcel Mauss, Maurice Halbwachs ou Jean Brunhes; L'étude de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...), celle des formes de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour...) avec son habitat, ses monuments, ses décors, et en général tous ses aménagements, s'appelle morphologie urbaine.

La connaissance de la réalité des interactions entre une morphologie sociale et une morphologie urbaine permet d'une part de favoriser la vie (La vie est le nom donné :) sociale dans les villes existantes, d'autre part de mieux concevoir les nouveaux ensembles urbains ou architecturaux (programmation). De telles recherches sont à la fois descriptives, compréhensives et programmatiques.

Par ailleurs, on appelle aussi sociologie urbaine des enquêtes sociales empiriques qui portent sur les populations établies sur des territoires urbanisés et qui les abordent par les problèmes qu'elles posent pour l'administration, ceci afin d'éviter les conséquences de leur mécontentement. Ces études sont le plus souvent simplement descriptives et revendicatives.

La différence entre ces deux sortes de sociologie urbaine n'est pas une question de méthode (toutes deux procèdent par comparaisons à partir de statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle...) ou de monographies) mais une question de visée pratique de leurs destinataires: les unes permettent d'intervenir par l'aménagement architectural et urbain à toutes les échelles (rénovation, transformations, construction, décoration, animation), les autres visent à intervenir par des mesures administratives individuelles (subventions, assistance, information, répression, éducation, éviction) ou collectives (lois, règlements).

Morphologies sociales

Appropriation du parement des murs d'une banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé...) parisienne par la sub-culture des ghettos noirs américains.

Les études de Robert E. Park, et des sociologues qui se réclament de l'école sociologique de Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à...) sont le plus souvent parties de l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) d'agrégats de populations déracinées, souvent des migrants et des asociaux, qui ne parviennent pas à faire société (ce n'est pas le cas de sociologues comme Norbert Elias ou Richard Senett qu'on rattache souvent à cette école). La sociologie est pensée par les premiers comme une branche de l'écologie: la ville est un milieu naturel plutôt inhospitalier où les activités humaines sont étudiées comme des comportements rationnels d'individus, avec les finalités utilitaires qu'imposent les contingences de la survie et de l'ambition. Leurs méthodes, qui consistent à naturaliser la société urbaine et à l'envisager comme un système de luttes de rivalités et d'interactions entre des individus à l'intérieur de groupes informels, ne sont d'aucune utilité pour connaître la morphologie sociale d'une société typée et constituée, c'est-à-dire complète, organisée et viable. Pour les seconds, la dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une...) culturelle et institutionnelles sont fondamentales.

Les études urbaines (Urban Studies en anglais) bien conduites concentrent leurs analyses des formes sociales sur la distribution des classes sociales, des groupes sociaux et des différentes ethnies au sein des espaces urbains et ruraux, en accordant une attention particulière aux coutumes, aux habitudes, aux faits culturels; Rapportées au territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) où se déploie toute société, elles mettent en évidence :

  • soit une spatialisation (La spatialisation, dans le domaine de l'astronautique, est l'action de spatialiser,...) de la segmentation (De manière générale, le mot segmentation désigne l'action de segmenter, le fait de se segmenter...) sociale dans lesquelles les différentes catégories de population et d'activités correspondent à des types particuliers de quartiers (quartier universitaire, quartier des théâtres, quartiers commerçant, quartier d'artisans, etc.. dans chacun desquels il y a des manoeuvres et des directeurs, des riches et des pauvres),
  • soit au contraire à une répartition spontanée purement ségrégative qui aboutir à des processus spontanés de ghettoïsation positives ou négatives (gated communities), c'est-à-dire à conforter la stratification des revenus dans des quartiers-dortoirs qui regroupent les plus ou les moins favorisés de tous les secteurs d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.).

Le refus par les planificateurs des villes nouvelles d'assumer l'existence, non seulement d'une stratification sociale, mais d'une organisation polysegmentaire des sociétés, qui permette de prévoir une spécialisation des quartiers pour des catégories de population clairement définies, avec les modes de vie et les possibilités d'activités professionnelles qui leur sont propres, n'a pas abouti à un décloisonnement de la société avec une facilitation des migrations sociales, mais au contraire à un renforcement de discriminations qui sont d'autant plus problématiques, qu'imprévisibles et radicales. La raison de cette impasse était de proposer, et de mettre en oeuvre un autre système de division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par...) qui ne soit plus social, mais commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), c'est-à-dire entre le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) de travail et le temps de consommation, ensuite entre le temps pour les courses et le temps pour les loisirs, entre temps de séjour et temps de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou...). Traduites dans l'espace, ces divisions temporelles deviennent le principe directeur de l'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant...) contemporain avec ses cités dortoirs et ses zones de bureaux éloignées par des moyens de transports collectifs. Ce sont des villes où il n'y a pas de place pour les activités hybrides et gratuites d'autoproduction, comme une simple promenade qui serait à la fois un déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles...) utile, une occasion d'information, un loisir, une activité sportive, un jeu, une occasion d'observer et de se montrer.

Une étude de morphologie sociale préalable à une étude de projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) architectural ou urbain ( Urban Planing en anglais) doit reconstituer le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) complet de la polysegmentation sociale, donner ensuite les proportions idéales entre les parties, puis leurs dispositions spatiales respectives en précisant les proximités, les hiérarchies, les points de contact, les évitements, les inclusions, les frontières, pour aboutir à une cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le...) sociale qui inclue les échanges, les relations, les représentations. Il est très important, si l'étude ne porte que sur un fragment de société, par exemple la population d'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de bureaux ou d'habitation, voire d'un seul édifice, de pouvoir reconstituer le reste de la société, qui concerne parfois les mêmes personnes, mais à d'autres moments, dans d'autres fonctions, voire dans d'autres époques de la vie. Pour cela, les monographies de sociétés dites fermées, réalisées en général par des ethnologues ou des historiens, mais pas toujours, sont très utiles par leur caractère d'approche globale de l'ensemble d'une société avec tous ses groupes et sous-groupes au complet.

Page générée en 0.111 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique