Téléphérique
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Téléphérique de Zell am See dans les Alpes autrichiennes.

Un téléphérique (ou téléférique) est un moyen de transport par câble aérien.

  • Dans le langage commun, le téléphérique (Un téléphérique (ou téléférique) est un moyen de transport par câble aérien.) représente une remontée mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de...) équipée de cabines de grande capacité desservant un sommet généralement difficile d'accès.
  • En France, au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) réglementaire, il désigne tous les types de téléportés, à savoir, toutes les catégories de transports par câble disposant de véhicules aériens, comme les télésièges ou encore les télécabines.
  • Techniquement, il désigne une catégorie de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) par câble à construction dite « bicâble » : les fonctions « porter » et « tracter » emploient des câbles différents. Étant donné qu'un téléphérique stricto sensu comporte une infrastructure fixe (ici un câble porteur) sur laquelle circulent des véhicules, il est à classer parmi les installations ferroviaires. Un câble porteur n'est rien d'autre qu'un rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée....). Ceci est souligné par la disposition actuelle des deux câbles porteurs des téléphériques modernes (câbles parallèles sur lesquels repose le chariot).


Les téléphériques sont utilisés dans des régions ou d'autres moyens de transports seraient difficiles à construire. Le trajet est souvent en forte pente : montagnes, forêts, ou zones bâties. C'est un moyen de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) courant dans les Alpes.

Histoire

Téléphérique du Wetterhorn, ouvert en 1908 en Suisse.

Les premières traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la...) de transport par câble remontent au Moyen Âge : des gravures japonaises attestent de l’existence de téléportés pour personnes vers 1200 et, dès 1405, Konrad Kyner fait, dans l'ouvrage Obra bellifortis, la description précise d'un téléporté pour transporter hommes, chevaux et armes par-dessus un cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). En 1664, Adam Wybe von Halingen réalise pour la première fois un transport de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) suspendu à une série de pylônes pour la construction des fortifications de Gdańsk.

Les câbles étaient, jusqu'alors, faits en fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) naturelle. Il faudra attendra l’invention du câble moderne par l’Allemand Wilhelm Albert pour assister à la vrai naissance du téléphérique. Le câble d’Albert est constitué d’une âme en chanvre (Le chanvre (Cannabis sativa L.), connu aussi sous son nom latin cannabis, est une espèce de plante annuelle, de la famille des Cannabaceae.) faite de fils torsadés autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de laquelle six brins sont ensuite toronnés autour d'une autre base de corde de chanvre dans des directions alternées pour plus de stabilité. Ce principe est mis en place en 1834 pour l'exploitation minière de Clausthal-Zellerfeld, en Allemagne. Le câble d’Albert reste cependant toronné à la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par...). La machine a toronner est inventée par l'Autrichien Wurm en 1837 et développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) à une échelle industrielle dès la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) suivante par Felten & Guilleaume. Enfin fiabilisée par un câble désormais apte à franchir des reliefs démonstratifs, la technique du téléphérique se dessine dès la deuxième moitié du XIXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où...) et se développe dans la foulée avec la révolution industrielle.

En 1861, l'Allemand Freiherr von Dücker conçoit le système bicâble pour téléportés, en séparant sur un la fonction « porter » et « tracter » au travers de deux câbles différents. Il inspire Adolf Bleichert & Co. qui reprend ce principe en 1872, et construit son premier téléphérique de transport de matériaux en utilisant un système bicâble (séparation de la fonction « porter » et « tracter » au travers de deux câbles différents). Avec d'autres pionniers comme Julius Pohlig, ce sont ainsi plusieurs milliers d'installations de ce type qui sont construites en une cinquantaine d'années, préfigurant le téléphérique de voyageurs.

Déjà, avant la Première Guerre mondiale, quelques appareils précurseurs se risquent même à transporter des personnes.

En octobre 1907, est inauguré en Espagne le « transbordeur funiculaire » de San Sebastian, imaginé par Leonardo Torres Quevedo. Il offre à ses passagers un voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au cours du XXe siècle...) de 280 mètres entre le Monte Ulia et le Penne del'Aquilla via une nacelle suspendue à 6 câbles porteurs. L'appareil, au profil de ligne plutôt plat, n'escalade cependant aucun relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) démonstratif.

En juin 1908, l'Autrichien Josef Stafer ouvre pour la première fois au public son « transporteur » du mont Kohlerer dans le Tyrol (Le Tyrol est une région alpine d'Europe centrale.) méridional. Il s'agit en fait d'une adaptation d'un téléphérique de fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.) existant, réalisée en remplaçant les bennes par 2 cabines fermées. L'installation est cependant artisanale et ne dispose d'aucun système de sécurité. Elle doit fermer ses portes en 1910 pour être totalement reconstruite par Adolf Bleichert & Co. en 1913.

Parallèlement, Wilhelm Feldmann imagine un « ascenseur à câbles » sur le mont Wetterhorn, dans les Alpes en Suisse. La construction, réalisée par la société Von Roll, est inaugurée le 24 juillet 1908. Le premier véritable téléphérique de montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant généralement partie d'une...) destiné au transport de voyageurs est né. Il est cependant un échec économique du en partie au début de la Première Guerre mondiale}.

Alors qu'à Chamonix, on entame en 1911 l'interminable chantier de la construction du « funiculaire aérien » de l'Aiguille du Midi,, on inaugure dès 1912 sur le Morro da Urca à Rio de Janeiro (Rio de Janeiro est une mégapole située dans le sud-est du Brésil. C'est également la capitale de l'État de Rio de Janeiro. Avec ses 6,1 millions d'habitants intra-muros (communément appelés les Cariocas) et 11,35 millions...) (Brésil), le premier tronçon des téléphériques du Pain de Sucre, premier téléphérique pour passagers du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une...) américain, construit par Julius Pohlig AG.

Ce n'est qu'à l'issue du conflit que la construction de téléphériques de transport de voyageurs prend un réel essor de par le monde (Le mot monde peut désigner :). On retrouve encore, comme acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement...) essentiel de ce succès, Bleichert, qui, par l'emploi de techniques novatrices et d'une certaine standardisation, fera entrer le téléphérique dans l'ère de la modernité. Il réalisera d'ailleurs, durant la période d’entre-deux-guerres, plus de téléportés à lui seul que l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) des autres constructeurs.

Le téléphérique de fret n'est pas abandonné pour autant : de 1935 à 1941, il constitue le moyen principal de ravitaillement d'Asmara, capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un...) de la colonie italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la...) de l'Érythrée. Le téléphérique de Massaoua à Asmara, construit par l'entreprise Cerettti e Tanfani, constituait, avec ses 75 km de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...), la plus longue ligne du monde.

Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique