Sous-bock
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Ancien sous-Bock de la brasserie Moritz
Ancien sous-Bock de la brasserie Moritz

Un sous-bock, ou rond à bière, est un sous-verre prévu pour les verres de bière, généralement en carton, servant de support publicitaire puisqu'il est décoré aux couleurs d'une marque.

Le collectionneur de sous-bocks est appelé cervalobélophile, la cervalobélophilie étant une sous-catégorie de la tégestophilie.

Généralités

La plupart des sous-bocks sont ronds ou carrés, mais il en existe de toutes les formes imaginables avec une gamme d'impression très étendue car, de plus en plus, les sous-bocks servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de support publicitaire pour des secteurs très différents. Ainsi, il existe des dessous de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium...) pour les verres à eau-de-vie, pour les bocks d’un litre (Le litre (du grec λίτρα lítra, ancienne mesure de capacité – une livre de douze onces – égale au...), ou encore des cartons au format de plateaux de service au format maxi. Il est également possible de produire des sous-bocks perforés, à accrocher (pour Noel (NOEL est l'acronyme qui désigne une unité de mesure utilisée en toxicologie et radiotoxicologie et plus particulièrement dans le...) 2006 Leffe en distribua qui en 2D copiaient des boulles pour sapin (Les sapins sont des arbres conifères du genre Abies originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord. Ils font partie de la famille des Pinaceae. Ils sont...) ) où à enfiler sur une pique, des sous-bocks munis de fentes, destinés à être encastrés, des sous-bocks doubles, pour deux verres, par exemple, ou encore un verre et une bouteille. Ces modèles sont également très prisés des collectionneurs.

Malgré son apparent archaïsme, le sous-bocks est un moyen actuel, vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication par un scalaire. Un n-uplet peut constituer un exemple de vecteur, à condition...) transporteur (Un transporteur dirige une entreprise commerciale spécialisée dans le transport de personnes, de marchandises, de fonds ou d'énergie. Il exerce, dans la plupart des pays une profession réglementée.) de notes mais aussi de publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité,...). Vu, lu, manipulé par plus de 80% des consommateurs et ensuite emporté. Il est devenu un moyen de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) et d'information!

Fonctions du sous-bock (Un sous-bock, ou rond à bière, est un sous-verre prévu pour les verres de bière, généralement en carton, servant de support publicitaire puisqu'il est décoré aux couleurs d'une marque.)

  • La fonction première du sous-bock est de récupérer l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) de condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui passe d'un état dilué (gaz) à un état condensé (solide ou liquide). On peut expérimenter ce changement d'état...), qui se forme lorsque le verre de bière froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) entre en contact avec l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les...) ambiant plus chaud, lorsque celle-ci s'écoule le long du verre.
  • Il fait aussi office de support publicitaire, en particulier pour les brasseries.
  • Dans certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...), il est employé par les serveurs pour noter le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de consommations des clients.
  • Son verso, généralement vierge de toute impression, lui permet de devenir un aide-mémoire.

On l'utilise également pour certains jeux d'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté,...).

Histoire

L'origine des sous-bocks cartonnés que nous connaissons aujourd'hui remonte à la fin du XIXe siècle. Il fut probablement inventé en Allemagne, terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...) brassicole par excellence.

En 1880, l'entreprise d'imprimerie et de cartonnage Friederich Horn de Buckau, près de Magdebourg en Allemagne, a découpé des dessous de verre en carton sur lesquels elle imprima divers motifs.

En 1883, Robert Sputh de Dresde (Saxe, Allemagne) inventa le précurseur du sous-bock actuel réalisé en feutre de bois. La pâte à papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un...) grossière fut versée dans des moules ronds et séchée à l'air. Ces disques en feutre de bois avaient un diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la...) de 107 mm et une épaisseur de 5 mm.

Enfin en 1903, Casimir Otto Katz, originaire de la Forêt-Noire (Bade-Wurtemberg, Allemagne), a commencé à fabriquer industriellement les sous-bocks que nous connaissons aujourd'hui. Ils étaient fabriqués à partir de bois d'épicéa (Les épicéas (en France), ou épinettes (au Québec), ou prusses (en Acadie), sont des arbres du genre Picea originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord. Ils font partie de la famille des...) dont les longues fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) sont très absorbantes.

En 1936, la construction de la machine à papier à longue table de toile et sécheurs suspendus a été le point (Graphie) de départ d’une production de sous-bocks qui se révéla aussi moderne que massive (Le mot massif peut être employé comme :). Diverses méthodes fabrication virent le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....), comme par exemple le moulage-pressage très répandu dans les années 50 et aujourd'hui disparu. Les sous-bocks réalisés ainsi sont plus épais que ceux que nous connaissons aujourd'hui et présentent un relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) différent sur les 2 faces.

Aujourd'hui la plupart des sous-bocks sont réalisés en carton naturel ou blanchi d'environ 1,5 mm d'épaisseur, imprimés en sérigraphie ou en offset, puis découpés.

Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique