Agalega
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Carte d'Agalega de la CIA.
Carte d'Agalega de la CIA.

Agaléga est un archipel de l'océan Indien, territoire éloigné de la République de Maurice, situé à 1 070 km au nord de cette dernière (coordonnées 10°37′S 56°54′E). D'origine corallienne, il est formé de deux îlots - North Island et South Island, les îles du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) - reliés par un isthme (Un isthme est une étroite bande de terre, entourée de deux étendues d'eau, qui connecte deux grandes étendues de terre. Isthme se prononce « IS-me » où th est muet.) sablonneux.

Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê...)

North Island fait 12,5 km de long sur 1,5 km de large alors que South Island fait 7 km de long sur 4,5 km de large. La superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de la...) totale des deux îlots serait de 26 km². Le sol est de nature corallienne. Le point (Graphie) culminant se trouve au sommet de la colline d’Emerez sur l’île du nord. Le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui désigne...) est chaud et humide et la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) annuelle est de 26ºC, oscillant entre un minimum de 22,5ºC et un maximum de 30,6ºC. Avril est le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) le plus chaud de l’année. Ce climat tropical est favorable au développement de mangroves et cocotiers qui couvrent les deux îlots. Il y a environ 300 personnes qui vivent sur l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.).

Histoire

Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme les autres îles des Mascareignes (Les Mascareignes sont trois îles du sud-ouest de l'océan Indien situées au large de la côte est de Madagascar. Deux États exercent leur souveraineté sur cet archipel...), il se peut qu’Agaléga fût connu des navigateurs Malais et Arabes, mais aucunes traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission...) écrites qui confirment ces dires n’ont été retrouvées à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...).

Quand à l’origine de nom Agaléga, il en existe trois versions :

Il se peut que l’explorateur Portugais Don Pedro de Masceranhas baptisa les deux îles en 1512, quand il découvrit l’île Maurice et l’île de la Réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au...). Ainsi il aurait nommé Agaléga et l’île de Ste Marie (au large de la côte est de Madagascar) en l’honneur de deux de ses voiliers, le "Galega" et le "Santa Maria".

La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) piste, qui est la plus probable, est celle qui nous mène à Juan de Nova (Île Juan de Nova (ou Île Juan da Nova) est une île tropicale plate de 4,4 km² située dans le canal du Mozambique et entourée d'une grande barière de corail. Ses coordonnées sont : 17° 03’ S,...), navigateur Galicien, employé par les Portugais. Il fut connu de ses marins sous le sobriquet Jean Gallego. Ce baptême est bien documenté dans Les Nouvelles Annales de Voyage (Tome 38, page 88). Il y est écrit que le dénommé Juan de Nova (En astronomie, une nova est une étoile qui devient très brutalement extrêmement brillante, avec une grande augmentation de son éclat, qui peut être de l'ordre de 10 magnitudes. Cette vive luminosité ne dure que...) découvrit ces îlots en 1501.

La troisième piste de parrainage des deux îles, est le navigateur Portugais Diogo Lopes de Sequeira. Sir Robert Scott expliqua dans son livre Lumuria que ce navigateur découvrit Agaléga en 1509 et le nomma Baixas da Gale or Galeass Bank, Gale signifiant un vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus...) de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) 8 en anglais. Le nom fait référence, ironiquement, à la formation d’une bourrasque de vent qui aurait modelée les côtes des deux îlots. A la suite de cette découverte, les cartes de la région représentaient les îlots comme Gale, Galera, Galega et finalement Agaléga.

De nos jours, la population est d’environ 300 personnes (Agaléens) qui parlent le créole et le catholicisme est prédominant.

Infrastructures

Les lieux d’habitation principaux sont les villages de Vingt-Cinq et de La Fourche sur l’île du Nord et de Ste Rita sur l’île du Sud. La route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) reliant les différentes localités est corallienne et sablonneuse. L’île du Nord abrite une piste d’atterrissage, l’école primaire gouvernementale "Jacques Le Chartier", le poste de police,la station météorologique, l’administration centrale, le bureau des télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme synonyme officiel...) (Mauritius Telecom) ainsi que le service de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). Il n’y a pas de réseau de distribution (Le mot réseau (du latin retis) est apparu pour la première fois dans la langue française sous la forme "resel", au XII ème siècle. Employé dans un premier temps, dans le...) d’eau courante. L’eau potable provient d’eau de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un...) recueillie par des gouttières. L’eau pour les autres usages provient des puits. L’électricité est fournie par des générateurs tournant au diesel et la fourniture se limite à certaines heures (L'heure est une unité de mesure  :). La compagnie qui gère les îles lointaines telles qu’Agaléga et St Brandon travaille sur un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) visant à assurer une alimentation permanente (connexion sous-marine) de ces îles.

Agaléga est relié à l’île Maurice par voies aérienne et maritime. La piste d’atterrissage sur l’île du nord permet le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) et l’atterrissage d’appareils de faible envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).). Il n’y a pas de port fonctionnel sur les îles mais seulement une jetée à St James Anchorage sur l’île du nord. Les navires de la Mauritius Shipping Corporation, (le Mauritius Pride (Le Mauritius Pride est un cargo mixte assurant des liaisons régulières entre les différentes îles des Mascareignes. Propriété d'un organisme...) et le Mauritius Trochetia) jettent l’ancre à environ 500 m de ce lieu, en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) profonde, lors des ravitaillements.

Le service de santé est assuré par un officier de santé et une sage-femme (L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la sage-femme comme :). Des médecins venant de Maurice font des tournées de courte durée tout au long de l’année. Les Agaléens reçoivent également la visite d’un magistrat au cours de l’année.

Pour l'éducation, les jeunes suivent le cycle primaire sur place et continuent ensuite leur scolarité en cycle secondaire à Maurice.

Économie

Agaléga est géré par une compagnie de l’État mauricien, l’ Outer Island Development Company (compagnie de développement des îles lointaines), OIDC. Cette compagnie délègue un Resident Manager, sorte d’intendant, qui est l’autorité suprême sur les deux îlots. L’économie de l’archipel est principalement basée sur l’exploitation d’huile de coco.

Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique