Sandbagger
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les sandbaggers étaient des petits voiliers de régate très véloces conçus aux États-Unis d'Amérique dans le courant du XIXe siècle.

La taille des sandbaggers variait de 6 à 9 mètres de longueur de coque, mais toujours avec une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) de voilure disproportionnée à leur taille. Originellement gréés en catboats, ils portèrent ensuite un gréement (Le gréement d'un navire à voile est constitué de l'ensemble des espars (mâts, bômes, tangons, etc.), manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.),...) de sloop (Au temps de la marine à voile, le sloop déformation anglophone de chaloupe, ou plus exactement le sloop-of-war, désignait en Angleterre, les navires plus petits que les frégates, armés de...) qui atteignit des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est...) impressionnantes, voire démesurées.

Histoire

A la base, le sandbagger (Les sandbaggers étaient des petits voiliers de régate très véloces conçus aux États-Unis d'Amérique dans le courant du XIXe siècle.) était un voilier (Un voilier (ou bateau à voiles, navire à voiles) est un bateau ou navire propulsé par la force du vent. Historiquement, les voiliers ont été le premier moyen de transport à moyenne et longue distance avant...) de travail spécialisé dans le dragage (On appelle dragage l'opération qui consiste à prélever des matériaux du fond de la mer, soit pour les exploiter (granulats marins), soit pour réaliser des travaux de...) (huîtres, coquilles Saint-Jacques, etc.) sur les fonds de Staten Island, dans les eaux peu profondes de la baie de New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule...). Construit simple et solide, le sandbagger pouvait porter une cargaison (La cargaison (de l'occitan gascon cargar: charger) est l'ensemble des marchandises transportées. Le terme s'applique au transport de bétail mais ne s'applique pas aux passagers.) importante d'huîtres ou d'autres produits. Invariablement, lorsque les bateaux sortaient, ils régataient, de manière informelle, sans aucune règle, juste pour voir celui qui serait le plus rapide. Et les équipages apprirent vite à déplacer la cargaison au vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus...) pour améliorer les performances.

Afin de suppléer à l'absence de quille et ne pouvant pas emmener un équipage nombreux (une dizaine d'hommes était un maximum, compte tenu de la taille des coques), les plaisanciers emmenaient des sacs de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.) de 25 kg (sand-bags en anglais, d'où leur nom) en guise de lest mobile qu'ils changeaient de côté à chaque virement de bord.

Le sandbagger devint ainsi un sloop de régate très populaire à la fin du XIXe siècle. Les courses organisées en baie de New York voyaient se mesurer les meilleurs régatiers de l'époque, et les paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...) allaient bon train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut être...). Tous les coups étaient permis dans ces courses en ligne, et il était courant d'embarquer du lest humain qui se jetait à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) au moment opportun, permettant ainsi de remporter la victoire

Dériveurs extrêmement voilés, de formes de carène très plates, et au gréement hypertrophié, ils pouvaient atteindre des vitesses très élevées. ils furent progressivement sur-voilés par des bout-dehors (Sur un bateau, espar fixe ou rétractable pointant à l'avant du bateau. Utilisé depuis longtemps sur les voiliers anciens, il est de nouveau utilisé de plus en plus sur les voiliers...) immenses. Leurs dimensions étaient extrêmes, la largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des...) étant augmentée au maximum, en opposition aux formes classiques des voiliers à quille traditionnels que l'on nommait alors des " couloirs lestés ". Le plus fameux, Susie.S en 1863 mesurait, pour 8,30 mètres de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) de coque, 21,50 mètres hors tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) et portait 140 m² de voilure.

Page générée en 0.214 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique