Sellafield
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le site de Sellafield donne sur la mer
Le site de Sellafield donne sur la mer

Le site nucléaire de Sellafield (anciennement nommé “Windscale”) est situé sur la côte de la Mer d'Irlande dans le comté de Cumbrie au Nord-Ouest de l'Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui...). C'est le principal complexe de la filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) électronucléaire britannique. Ce site nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) comprend aujourd'hui 400 bâtiments répartis sur 10 km².

Ce site abrite plusieurs usines :

  • une première usine de retraitement ouverte de 1951 à 1964,
  • un réacteur (Un réacteur peut désigner :) du type graphite gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à...) accidenté en 1957 et son frère jumeau (Littéralement, le terme jumeau se réfère à tous les individus (ou l'un de ceux-ci) qui ont partagé le même utérus et qui sont nés le même...),
  • un réacteur de retraitement du combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique...) des réacteurs Magnox mis en service en 1964,
  • Thorp, une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure...) usine de retraitement des combustibles et d'entreposage des déchets hautement radioactifs, ouverte en 1985, impliquée dans l'accident de 2005.
  • l'usine Sellafield (Le site de Sellafield est le principal complexe de la filière électronucléaire britannique. Initialement nommé Windscale, il a...) Mox (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est l'abréviation de : "Mélange d'OXydes". Le combustible MOX...) Plant (SMP) ouverte en 1997 pour produire du combustible MOX (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est l'abréviation de :...),
  • les quatre réacteurs Magnox de Calder Hall qui sont définitivement arrêtés en 2003,
  • d'autres usines à vocation militaire.

Le site est, entre autres, exploité par le British Nuclear Group (la branche démantèlement de British Nuclear Fuels, BNFL).

Accidents nucléaires

Le complexe de Windscale/Sellafield a été lieu de plusieurs accidents nucléaires, notamment en 1957 et en avril 2005. Il est considéré comme le site le plus radioactif d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique,...) occidentale.

Accident de 1957

L'accident se produit dans l'un des réacteurs graphite gaz à uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le...) naturel du site. Lors d'une opération d'entretien du graphite, un incendie se produit et dure plusieurs jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...), pendant lesquels des produits de fission, essentiellement 740 téra-becquerels (740 mille milliards de becquerels) d'iode (L'iode est un élément chimique de la famille des halogènes, de symbole I et de numéro atomique 53.) 131, sont rejetés à l'extérieur. Le nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de la lumière qu’il...) radioactif parcourt ensuite l'Angleterre, porté par les vents, puis touche le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues »....) sans que la population ne soit avertie. L'accident de Windscale se classe au niveau 5 sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES). Voir liste des accidents nucléaires (Cette liste des accidents nucléaires recense les accidents connus impliquant du matériel nucléaire (voir Accident nucléaire). Dans certains cas, ces accidents ont causé des morts ou des blessés par contamination...).

Après cet accident, Windscale est débaptisé et devient Sellafield.

Accident de 2005

Le 19 avril 2005, 83 000 litres de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide,...) radioactive furent découverts dans une pièce en béton armé (Le béton armé est un matériau composite constitué de béton et d'acier qui allie la résistance à la compression du béton à la résistance à la...) (conçue afin de recueillir les fuites) à l’usine de retraitement de Thorp suite à une fuite dans une canalisation (Une canalisation, ou un pipeline (de l'anglais) est une conduite destinée à l'acheminement de matières gazeuses, liquides, solides ou polyphasiques, d'un endroit...). Étant donné la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre...) de 200 kg de plutonium (Le plutonium est un métal lourd de symbole chimique Pu et de numéro atomique 94, très dense — approximativement 1,74 fois plus lourd que le plomb — radioactif et toxique,...) présente, il y avait un risque élevé de déclenchement d'un accident de criticité (Un accident de criticité désigne un accident nucléaire provoqué par une réaction nucléaire en chaîne involontaire et incontrôlée dans un combustible...).

L'enquête a montré que cela faisait probablement 9 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) que la fuite avait commencé : une incohérence entre la quantité de matière (La quantité de matière est une grandeur de comptage d'entités chimiques ou physiques élémentaires. L'unité qui lui correspond est la mole.) entrant et sortant du système de traitement ayant été notée pour la première fois en août 2004, mais n’a pas été transmise au gestionnaire approprié. Par la suite, l’augmentation de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) et la découverte de liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) radioactif dans le puisard (Un puisard est un système de drainage.) indiquèrent aussi un problème, mais cela fut ignoré. L’épanchement ne fut formellement détecté qu’après un autre audit qui suggéra que de la matière manquait, amenant les opérateurs au bout de quelques jours à envoyer une caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la vidéo.) robotisée sur la canalisation défectueuse afin de mesurer le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) du liquide dans le puisard.

Les gestionnaires responsables ont été sanctionnés. Quelques 19 tonnes d’uranium et 160 kilogrammes (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).) de plutonium dissous dans de l’acide nitrique ont été pompés du puisard dans un réservoir hors de l’usine désormais fermée de Thorp. Les niveaux de radiation (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple :...) dans le réservoir empêche toute entrée d’humains et la réparation de la fuite par un robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont...) serait trop difficile. Les responsables envisagent un détournement afin d’éviter le réservoir pour continuer l’exploitation.

Selon les experts français de l'IRSN, il semble qu’un "excès de confiance" dans la conception de l’usine et qu’une culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) de sûreté insuffisante soient à l’origine de ces défaillances."

Centre d'accueil des visiteurs

Centre d'accueil de Sellafield
Centre d'accueil de Sellafield

Un centre d'accueil a été mis à disposition des visiteurs à côté du site de Sellafield.

Ce centre permet d'assister à des expositions interactives, à des démonstrations scientifiques et à des films en immersion. Il a aussi été équipé par le Science Museum (Musée de la Science) de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la...) sur le thème des sources d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) qui seront disponibles au XXIe siècle.

Sources

Page générée en 0.172 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique