Architecture ottonienne
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'architecture ottonienne est consacrée à la magnificence de l'image de l'empereur Otton Ier, au Xe siècle. C'est une architecture spécifique au Saint-Empire romain germanique qui est en partie à l'origine de l'architecture romane (L'architecture romane s'est développée en Europe au cours du Moyen Âge (v. 950 ~ XIIe siècle). On peut la caractériser par la réintroduction de la technique romaine...).

Contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les...) historique

  • En 843, le traité de Verdun divise l'empire carolingienen trois royaumes dirigés par les petits-fils de Charlemagne. Louis le Germanique reçoit la Francie orientale qui correspond au territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire...) de la Germanie. Le titre impérial lui échappe et se transmet en se vidant de son sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement, suivi de son...) jusqu'en 924. Otton Ier, roi de Saxe depuis 936, est vainqueur des Hongrois et des Slaves, deux des nombreux peuples venus envahir l'Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié au cours de l'Histoire. À une...) dans la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est...) moitié du IXe siècle. Il reconquière l'Italie et rétablit le pouvoir qu'autrefois Charlemagne avait établi sur Rome. En 962 il est couronné empereur à Rome et fonde le Saint Empire Romain Germanique, qu'il place dans l'héritage de Charlemagne, qui lui-même s'était placé dans celui de l'Empire romain disparu. Otton Ier ressuscite ainsi un empire qu'il donne en héritage à son fil Otton II en 973. Celui-ci épouse une princesse Grecque, Théophano, afin de s'allier à l'Empire d'Orient (L'orient correspond au point cardinal est, et s'oppose à l'occident (l'ouest).). A sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...), c'est son fils,Otton III, qui lui succède. Encore jeune, sa mère assure la Régence, et par là même réaffirme l'inluence byzantine sur l'art ottonien. Influencé par Gerbert D'Aurillac le roi rêve d'un empire universel dont la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans ce...) serait Rome. L'art Ottonien parvient à son apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite elliptique d'un astre ou d'un corps céleste...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) de l'an mille.
  • Parallèlement l’Église connait une forte organisation (Une organisation est) hiérarchique : les idées réformistes marquent l'épiscopat et le monachisme, et l'expansion fulgurante des abbayes en est la parfaite illustration. L'Eglise tient une grande place dans le conseil des princes, et le rôle matériel et spirituel du monachisme est indéniable. Prouesses architecturales, les monuments se placent dans l'héritage de la dynastie carolingienne tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en se laissant imprégner des influences byzantines. Les ateliers monastiques deviennent à l'origine de tout l'art ottonien: sculptures, peintures, orfèvrerie, enluminures. Le culte des reliques s'élève, et les cryptes viennent se placer se plein pied avec la nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels collatéraux (il ne faut...). La composition des édifices est modifiée, tout comme le développement de la liturgie. Les grands pèlerinages s'organisent.

Le siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine...) de l'an mille est un siècle d'expériences et de réminiscences, de retours au passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...).

Traits communs

Au Xe siècle, l'empire germanique est le principal foyer artistique en Occident. L'empereur et les grands ecclésiastiques donnent une impulsion déterminante à l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.).

Reconstitution de l'abbatiale d'Essen. La tour octogonale rappelle l'architecture carolingienne de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle
Reconstitution de l'abbatiale d'Essen. La tour octogonale rappelle l'architecture carolingienne (Au IXe siècle la renaissance carolingienne entraîne un bond culturel en occident. Cela entraîne un renouveau artistique.) de la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) palatine d'Aix-la-Chapelle

L'architecture ottonienne (L'architecture ottonienne est consacrée à la magnificence de l'image de l'empereur Otton Ier, au Xe siècle. C'est une architecture spécifique au Saint-Empire romain germanique qui est en partie à l'origine de...) puise son inspiration à la fois dans l'architecture carolingienne et dans l'architecture byzantine (L'architecture byzantine a pour berceau l'Empire byzantin et il est d'usage de réserver ce terme aux monuments élevés à partir du règne de Justinien. Ce style s'est diffusé en Europe méditerranéenne : Grèce...). En effet, ces deux styles architecturaux se réclament de l'Empire romain et sont les plus proches exemples de l'art dédié au souverain. Si la femme d'Otton, Théophano Skleraina, était la fille de l'empereur de Byzance, c'est tout de même l'art carolingien qui a le plus influencé l'architecture ottonienne.

L'architecture religieuse ottonienne semble délaisser le plan centré, malgré quelques exemples : à Ottmarsheim (XIe siècle, Alsace), le déambulatoire (Le déambulatoire est une galerie qui sépare le chœur d'une église des chapelles absidiales. Cet élément architectural est apparu dès l'époque caroligienne dans les églises d'Occident : il avait alors...) est octogonal comme celui de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle. On peut retrouver une évocation de l'octogone central d'Aix (AIX est le système d'exploitation de type UNIX d'IBM. AIX est l'acronyme de Advanced Interactive eXecutive, mais seul l'acronyme est utilisé.) dans l'abside (L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du monument un espace privilégié, qui attire le...) de l'abbatiale de la Trinité d'Essen. À Nimègue (Pays-Bas), l'évocation est plus nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien...) dans la chapelle Saint-Nicolas du Valkhof (vers 1050). Le plan basilical (Le plan basilical est un type de plan d'église qui se développe en longueur. Il s'oppose au plan centré.) d'inspiration romaine est le plus courant. L'architecture ottonienne conserve la figure des deux chevets symétriques carolingiens et lui donne même un grand essor. Tours et clochers sont placés à l'extérieur des édifices afin d'accentuer la taille du bâtiment et la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des deux chevets.

Exemples

Les grands chantiers liés aux empereurs eux-mêmes

  • Cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des...) de Magdebourg (Saxe-Anhalt) : une première église (L'église peut être :) est fondée en 937 et consacrée à saint Maurice. Les travaux sont financés Otton Ier et respectent la mode romaine. L'édifice était grandiose et équilibré ; il avait très probablement une nef avec quatre bas-côtés, une largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux mesures d'un...) de 41 mètres et une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) de 80 mètres. La hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) est estimée à environ 60 mètres. L'église a été agrandie en 955 lorsqu'elle obtint le statut de cathédrale. Mais elle fut détruite en 1207 par un incendie. L'édifice actuel est de style gothique.
  • Cathédrale de Spire : ordonnée par Conrad II, premier empereur de la dynastie des Saliens, construite entre 1030 et 1061. L'édifice, dont la nef dépasse 100 mètres de long et la hauteur 30 mètres sous la charpente, était destiné à être la nécropole impériale. C'est l'un des édifices les plus majestueux et plus vastes du Moyen Âge. Sa vaste crypte-halle s'étend sous le chœur et le transept (Le transept est une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église et lui donne la forme symbolique d’une croix.).

Autres églises

Saint-Michel d'Hildesheim, Basse-Saxe, Allemagne
Saint-Michel d'Hildesheim, Basse-Saxe, Allemagne
  • Église (en ruines aujourd'hui) de Walbeck en Allemagne.
  • Église Saint-Cyriak de Gernrode en Allemagne.
  • Église Saint-Michel d'Hildesheim en Allemagne : la pierre de consécration date de 1010 et la consécration de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de 1026. Elle est classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco en 1985.
  • quelques monuments en Alsace: Proche des villes rhénanes, l'Alsace, participe à l'art ottonien ; deux types de sanctuaires caractérisent le XIe siècle : l'édifice à plan centré, circulaire ou quadrifolié autour d'un noyau central, et la basilique.
    • À l'extrémité du village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion modérée (quelque...) d'Avolsheim, l'ancienne chapelle Saint-Ulric élevée vers l'an mil en forme de tétraconque, caractéristique des édifices à plan centré, conserve un rare ensemble de peintures murales du XIIIe siècle.
    • L'église abbatiale d'Eschau, édifiée vers 1000, reproduit un type particulier de la basilique à vaste transept bas.
    • Église abbatiale d'Ottmarsheim vers 1030/1049.
    • Première [cathédrale] de Strasbourg dont une partie de la crypte (Une crypte est des éléments constitutifs des églises chrétiennes depuis le style roman, construit, enterré ou non, servant généralement de sépulcre.) subsiste.
  • Monastère (Le monastère (du grec monos, seul), est un ensemble de bâtiments où habite une communauté de moines et moniales. On parle également d'abbaye ou de prieuré. Ce sont des monastères, le premier comportant un...) d'Essen en Westphalie.
  • Église Sainte-Gertrude de Nivelles en Belgique.
Page générée en 0.286 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique