Acide aspartique
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Acide aspartique
Nom IUPAC acide (2S)-2-aminobutanedioïque
Abréviations D (Asp)
Formule brute C4H7O4N
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps...) molaire 133,10 g/mol
N° CAS 56-84-8
Codons GAU, GAC
Point (Graphie) de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une...) 270–271 °C
pH isoélectrique 2,85
pKa 2,0
10,0
3,9
Pouvoir rotatoire +5,0° .dm-1.g-1.cm3 °
Rayon de van der Waals 91 Å
Aspect  ?
Masse volumique (Pour toute substance homogène, le rapport de la masse m correspondant à un volume V de cette substance est indépendante de la quantité choisie : c'est une caractéristique du matériau appelée masse volumique: ) 1,66 g/cm3
Solubilité dans l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) 4 g/L (20 °C)
Solubilité dans l'éthanol
Essentiel Non
Occurrence dans les protéines  ?
Autres représentations

L’acide aspartique (L’acide aspartique (dont l'anion s'appelle aspartate) est l'un des 20 acides-α-aminés constituant les protéines. Il s'agit de l'acide carboxylique proche de l'asparagine. C'est un acide...) (dont l'anion s'appelle aspartate) est l'un des 20 acides-α-aminés constituant les protéines. Il s'agit de l'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) carboxylique proche de l'asparagine. C'est un acide dicarboxylique, polaire. Chez les mammifères, il est non-essentiel, et peut servir de neurotransmetteur (Les neurotransmetteurs, ou neuromédiateurs, sont des composés chimiques libérées par les neurones (et parfois par les cellules gliales) agissant sur d'autres...) excitant dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du...) sous sa forme méthylée (récepteur NMDA, N-méthyl D-aspartate, récepteur au glutamate). C'est un métabolite du cycle de l'urée (L'urée ou carbamide (DCI) est un composé organique de formule chimique CO(NH2)2. C'est aussi le nom de la famille des dérivés de...), et il participe à la gluconéogénèse.

L’acide aspartique a un point isoélectrique de 2,85 ce qui en fait le plus acide des acides aminés.

Acide aspartique et aspartame (L'aspartame est un édulcorant artificiel découvert en 1965. C'est un dipeptide composé de deux acides aminés naturels, l'acide L-aspartique et la L-phénylalanine, le dernier sous forme d'ester méthylique...)

L'acide aspartique représente 40 % des produits de métabolisation de l’aspartame ( [pdf] (lien)).

Le Dr. Russell L. Blaylock, professeur en neurochirurgie (La neurochirurgie est la discipline chirurgicale qui est spécialisée dans le système nerveux central et le système nerveux périphérique. Les chirurgiens qui la pratiquent sont appelés des neurochirurgiens....) à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps...) du Mississippi, a récemment publié un ouvrage détaillant les dommages causés par l'ingestion excessive d'acide aspartique issu de l'aspartame. Il fait mention de près de 500 références scientifiques afin de démontrer comment un excès d'acides aminés libres excitateurs tel que l'acide aspartique dans notre alimentation sont causes de sérieux désordres neurologiques chroniques.

Réalité sur l’acide aspartique

L'acide aspartique n'est dangereux que lorsque son taux dans le plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma...) dépasse 100 µmol/dl. Or, même à la dose extrême de 200 mg/kg de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la...) corporel, le niveau d'acide aspartique dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté d’environ 5 litres de sang.) n'approche pas le seuil réputé toxique. De plus, les aliments édulcorés ne constituent pas les sources principales en acide aspartique. Par conséquent, cette toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance à provoquer des effets néfastes et mauvais pour...) ne se rencontrerait pas chez les humains suite à la consommation alimentaire habituelle d’aspartame, d'après le professeur John Fernstrom de l'université de Pittsburg.

Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique