Hydro-Québec
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Nom officiel : Hydro-Québec
Forme juridique : Société de la Couronne
Création : 1944
Slogan : Notre choix est clair. Notre choix est vert.
Siège social : Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de...), Québec (petit drapeau) Canada
Personnes-clés : Thierry Vandal : Président
Secteurs d’activité : Production et distribution d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité...)
Produits : Électricité
Effectif : 22 000 (2005)
Chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d’affaires : 10,69 milliards CAD (2004­)
Site Web : www.hydroquebec.com

Hydro-Québec (Hydro-Québec est une société d'État appartenant au gouvernement du Québec. Elle est responsable de la production, du transport et de la distribution de l’électricité au Québec. Son siège social est situé à...) est une société d'État appartenant au gouvernement du Québec. Elle est responsable de la production, du transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation,...) et de la distribution de l’électricité au Québec. Son siège social est situé à Montréal.

Siège social, boulevard René-Lévesque à Montréal
Siège social, boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de contourner une ville de l'extérieur (comme le fait une ceinture...) René-Lévesque à Montréal

La loi sur la Commission hydroélectrique du Québec, fut déposée en 1944 par le gouvernement d’Adélard Godbout. Cette loi enclenchait l’étatisation de la Montreal Light, Heat and Power. C’est à ce moment que l’Hydro-Québec voyait le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...). Son but était de déservir la région de Montréal en " exécutant une saine gestion financière et en vendant l’électricité au plus bas coût possible ". Par la suite, lors de la révolution tranquille, René Lévesque prit une clause de la loi sur la Commission hydroélectrique du Québec, qui signifiait que l’étatisation pouvait être effectué à la grandeur du Québec. Après de grands efforts pour convaincre ses acolytes du Parti libéral du Québec, René Lévesque part en élection référendraire au côté de Jean Lesage avec le slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler (fonction de reconnaissance, de ralliement).) " Maitres chez nous ".

En 1963, suite à la ré-élection du gouvernement de Lesage et sous l’impulsion de Lévesque, tous les actifs de la plupart des sociétés privées assurant la production, le transport et la distribution d’électricité ont été nationalisés, à l’exception des installations de l’Alcan sur la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve,...) Saguenay, d’une dizaine de réseaux de distribution municipaux (ex. Sherbrooke, Magog, Jonquière, Westmount) et des installations de la société Énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) MacLaren sur la rivière La Lièvre, dans la région de l’Outaouais.

En 1981, le gouvernement du Parti québécois modifiait le rôle social de l’Hydro-Québec en modifiant les termes du pacte social de 1944. Le gouvernement recevrait dorénavant 75% des surplus nets en dividendes.

Structure

Contrairement à la plupart des entreprises d’électricité en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), Hydro-Québec a intégré longtemps la production, le transport, la distribution et la vente d’électricité. En 2001, pour s’adapter à l’évolution des marchés (notamment à l’exportation) et du cadre réglementaire, elle a regroupé la plupart de ses activités en quatre divisions autonomes : Hydro-Québec Production ; TransÉnergie (transport d’électricité – fondée en 1997) ; Hydro-Québec Distribution ; Hydro-Québec Équipement et SEBJ. Seules les divisions TransÉnergie et Distribution sont soumises à la Régie de l'énergie.

La Société d’Énergie de la Baie James (SEBJ), filiale fondée en 1971, a réalisé notamment le développement du complexe La Grande, dans le Nord du Québec, qui fournit plus de la moitié de l’électricité produite au Québec. Pour sa part, l’Institut de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) d’Hydro-Québec (IREQ) a acquis une réputation internationale depuis 1967, par des innovations en lien avec la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en...) du réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) québécois ; ses laboratoires sont situés à Varennes et à Shawinigan.

96% de l’électricité produite par Hydro-Québec est d’origine hydraulique ; aussi la production nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) et par des centrales thermiques au gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de...) et au pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers...) est-elle marginale, de même que l’éolien. Selon les stratégies actuelles de l’entreprise, cette dernière filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) est cependant appelée à se développer, parallèlement à l’hydroélectricité et à l’efficacité énergétique.

Tarifs

Son tarif patrimonial est de 2,79 ¢ le kWh alors que son prix de vente est d’environ 5 ¢. Le tarif patrimonial est le prix auquel la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction "multiplication par...) Production (HQP) vend l’électricité à la division Distribution (HQD), laquelle la revend aux consommateurs. Le terme " patrimonial ;" vient du fait que ce tarif s’applique à un grand bloc d’électricité (165 milliards de kWh, 165 TWh) qui correspond approximativement à la production des centrales " patrimoniale " d’Hydro-Québec, soit les centrales du Complexe La Grande, de la rivière Manicouagan, sur la Côte-Nord, de la rivière des Outaouais et du fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un...) St-Laurent.

Les tarifs sont déterminés par la Régie de l'énergie, à la suite d’audiences publiques. Il existe plus d’une dizaine de tarifs différents, applicables en fonction du type de consommateur (résidentiel, industriel, commercial) et du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de consommation. Tous ces tarifs varient en bloc, afin de protéger l’interfinancement qui s’opère notamment entre les clients résidentiels (qui paient moins cher) et les clients commerciaux (qui paient plus cher).

Clientèles

En 2005, la vente à l’exportation n’a représenté que 4% du volume, mais 30% des profits, grâce au courtage d’énergie.

Sur les marchés internes, les ventes aux grandes entreprises connaissent la plus grande croissance ; elles représentent environ un tiers des ventes au Québec, de même que le secteur résidentiel.

Une caractéristique presque unique de la demande d’électricité au Québec est le recours massif (Le mot massif peut être employé comme :) à l’électricité pour le chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) des locaux, tant résidentiels que commerciaux ; ceci entraîne une demande de pointe particulièrement importante en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.).

Page générée en 0.184 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique