Programme Viking
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Décollage de Viking 1 à bord d'une fusée Titan-Centaur.
Décollage de Viking 1 à bord d'une fusée Titan-Centaur.

Le programme Viking était composé de deux missions distinctes de sondes spatiales de la NASA, Viking 1 et Viking 2. L'équipement des ces deux sondes étaient identiques.

Ces deux missions avaient pour but, chacune, de placer en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de Mars un satellite (Satellite peut faire référence à :) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...) et d'y faire atterrir un module d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes...).

Objectifs

Les deux principaux objectifs du programme Viking (Le programme Viking était composé de deux missions distinctes de sondes spatiales de la NASA, Viking 1 et Viking 2. L'équipement des ces deux sondes...) étaient :

  • pour le satellite d'observation, de cartographier le plus précisément possible le sol martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures imaginaires censées vivre sur mars. Selon la version la plus répandue,...)
  • pour le module d'atterrissage, de détecter une éventuelle présence de vie (La vie est le nom donné :) au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) élémentaire

Historique

Maquette du module d'atterrissage Viking (Musée de la Villette (Paris).
Maquette du module d'atterrissage Viking (Musée de la Villette (Paris).

Le début du programme Viking s'inscrit dans la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la...) du Programme Mariner (Le programme Mariner est une série de missions spatiales de la NASA ayant pour objectif d'envoyer des sondes spatiales afin d'étudier les trois planètes les plus proches de la Terre,...) et de ses sondes qui ont visitées Mars. C'est ainsi que dès 1969, le Jet Propulsion Laboratory (Le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena aux États-Unis, est une joint-venture entre la NASA et le Caltech qui est chargé de la construction et...) (JPL), responsable du programme Mariner envisage d'effectuer un atterrissage sur le sol martien.

De son côté, dès 1964, la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme spatial des États-Unis...) envisage d'envoyer un module d'atterrissage sur Mars, ce programme a été appelé Voyager (il n'a strictement rien à voir avec le programme Voyager (Voyager 1 et 2 sont des sondes spatiales ayant réalisé depuis 1977 une moisson d'observations astronomiques qui ont plus d'une fois mis en question les théories planétologiques au cours d'une épopée spatiale d'une...), qui lui avait pour objectif d'envoyer deux sondes spatiales étudier les planètes du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système...) les plus éloignées Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. En raison d'un coût trop élevé, Voyager est abandonné en 1967.

Le programme Viking tel qu'il a été réalisé démarre officiellement en décembre 1968. Le centre de la NASA de Langley, à Hampton en Virginie, est désigné responsable de la gestion globale du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) et de la conception du module d'atterrissage. Sa conception sera elle confié à une entreprise privé, Martin Marietta Aerospace à Denver dans le Colorado. Le JPL sera quant à lui responsable du satellite d'observation, du module de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) jusqu'à Mars, de l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) et de la gestion du programme lorsque les sondes seront parties vers la planète rouge (Planète rouge (Red Planet) est un film américain réalisé par Antony Hoffman, sorti en 2000.). La réalisation du lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) sera confiée au centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) Lewis de la NASA, à Cleveland dans l'Ohio.

À l'origine le lancement des sondes devait être effectué en 1973, mais suite à des problèmes de budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.), la NASA recula de deux ans le projet. Cette décision s'avéra finalement une aubaine pour les différentes équipes techniques du programme.

Finalement, c'est en 1975 que les deux sondes s'envolent vers Mars, le 20 août pour Viking 1 et le 9 septembre pour Viking 2.

Après un voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage...) d'un peu moins d'un an, Viking 1 se place en orbite de certification le 21 juin 1976, elle est rejointe par Viking 2 le 9 août sur son orbite de certification.

Les deux modules d'atterrissage atterrissent sur Mars le 20 juillet pour Viking 1 et le 3 septembre pour Viking 2.

Viking 1 fonctionnera pendant plus de six ans, jusqu'au 13 novembre 1982. Viking 2 durera un peu moins longtemps, mais continuera tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même de fonctionner pendant un peu moins de quatre ans, jusqu'au 11 avril 1980.

À bien des égards, le programme Viking était une réussite spectaculaire.

Déroulement de la mission

À l'époque, la connaissance de Mars était moins développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) qu'aujourd'hui, c'est pour cette raison que la NASA a décidé d'effectuer un voyage vers Mars en plusieurs temps :

  • le voyage ;
  • la mise en orbite ;
  • le repérage de la zone d'atterrissage par le satellite d'observation, de manière à s'assurer que la zone n'est pas encombrée par des cailloux ou trop accidentés ;
  • la mise en orbite de certification, qui permettra de larguer le module d'atterrissage au bon endroit ;
  • le largage du module d'atterrissage.

Aujourd'hui, la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de repérage n'est plus nécessaire, le programme Pathfinder n'en a pas effectuée. Les modules d'atterrissage sont immédiatement mis sur une orbite leur permettant d'atterrir.

Le satellite d'observation

Satellite d'observation de la mission Viking
Satellite d'observation de la mission Viking

Le module d'atterrissage

Module d'atterrissage de la mission Viking
Module d'atterrissage de la mission Viking
Page générée en 0.282 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique