Programme Viking - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Décollage de Viking 1 à bord d'une fusée Titan-Centaur.

Le programme Viking était composé de deux missions distinctes de sondes spatiales de la NASA, Viking 1 et Viking 2 (Viking 2 était la seconde mission du programme Viking. Elle consistait en un lancement d'un...). L'équipement de ces deux sondes était identique. Ces missions avaient toutes deux pour but de placer en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) de Mars un satellite (Satellite peut faire référence à :) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) et d'y faire atterrir un module chargé, entre autres, de détecter la présence de vie (La vie est le nom donné :) sur le sol martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures...). Le programme Viking (Le programme Viking était composé de deux missions distinctes de sondes spatiales de la...) fut l'une des plus ambitieuses et des plus coûteuses missions envoyées vers Mars. On considère aujourd'hui qu'elle fut un grand succès, et qu'elle permit de constituer une base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou...) sur la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Mars qui est restée la plus riche jusqu'à la fin des années 1990.

Le programme Viking a remplacé le programme Voyager (Voyager 1 et 2 sont des sondes d'exploration spatiale lancées en 1977. Elles ont depuis...) vers Mars qui avait été programmé dans le cadre du programme Apollo (Le programme Apollo est le programme spatial de la NASA mené durant la période 1961...), et qui, finalement, fut abandonné. Viking 1 (Viking 1 est le nom de la première des deux sondes du programme Viking envoyées en 1975....) fut lancé le 20 août 1975, et Viking 2 le 9 septembre 1975. Les deux sondes furent lancées par une fusée (Fusée peut faire référence à :) Titan (Cliquez sur l'image pour une description), équipée d'un dernier étage Centaur. Les deux sondes parvinrent sur Mars en quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...) et se posèrent. Le programme est considéré comme une réussite.

Historique

Maquette du module d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme....) Viking (Musée de la Villette (Paris).

Le début du programme Viking s'inscrit dans la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction....) du Programme Mariner (Le programme Mariner est une série de missions spatiales de la NASA ayant pour objectif...) et de ses sondes qui ont visité Mars. C'est ainsi que dès 1969, le Jet Propulsion Laboratory (Le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena aux États-Unis, est une joint-venture entre...) (JPL), responsable du programme Mariner, envisage d'effectuer un atterrissage sur le sol martien.

De son côté, dès 1964, la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...) envisage d'envoyer un engin atterrir sur Mars, ce programme appelé Voyager n'a strictement rien à voir avec le programme Voyager (qui, lui, avait pour objectif d'envoyer deux sondes spatiales étudier les planètes du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...) les plus éloignées). En raison d'un coût trop élevé, le programme Voyager martien est abandonné en 1967.

Le programme Viking tel qu'il a été réalisé démarre officiellement en décembre 1968. Le centre de la NASA de Langley, à Hampton en Virginie, est responsable de la gestion globale du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) et de la supervision du module d'atterrissage. Sa conception sera confiée à une entreprise privée, Martin Marietta Aerospace à Denver dans le Colorado. Le JPL sera quant à lui responsable de l'orbiteur (Dans le domaine de l'astronautique, un orbiteur est un vaisseau satellisé autour d'une planète....), du module de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) jusqu'à Mars, de l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un...) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) et de la gestion de la mission à compter de son départ vers la planète rouge (Planète rouge (Red Planet) est un film américain réalisé par Antony Hoffman,...). La réalisation du lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) sera confiée au centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) Lewis de la NASA, à Cleveland dans l'Ohio.

Difficultés budgétaires

Quand il fut présenté devant le Congrès américain en mars 1969, le projet Viking était estimé à 364,1 millions de dollars. En août de la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...), il était estimé à 606 millions avec un coût additionnel de 50 millions pour la fusée de lancement. Ces dépassements dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) budgétaire sévère allaient inciter les divers acteurs du projet à arbitrer en permanence leurs dépenses.

Le 29 mai 1969 le Dr Paine, administrateur de la Nasa, annonça que la Nasa avait alloué un budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) complémentaire pour un montant de 280 millions de dollars. Les ingénieurs de Langley commencèrent l'évaluation du système d'atterrissage proposé par les contractants afin d'identifier les modifications qui pourraient être réalisées avant que les négociations en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) de l'établissement d'un contrat définitif entre la Nasa et Martin Marietta ne débutent. Ces modifications furent documentées dans une liste d'achat qui consistait en 18 points de négociation (La négociation est la recherche d'un accord, centrée sur des intérêts matériels ou des enjeux...) entre les parties.

L'été 1969 fut à la fois exaltant et difficile pour le projet : Apollo 11 (Apollo 11 est la première mission spatiale à avoir conduit un homme sur la Lune. C'est la...) avait atterri sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du...) mais, dans le même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), le budget de la Nasa était sévèrement réduit. Bien qu'ardent supporter du projet Viking, Thomas O. Paine, administrateur depuis le mois de mars, commença à militer pour une réduction des coûts du programme Viking dès juin 1969.

On chercha pendant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) le programme à inciter les contractants à réduire leurs coûts de développement. Ainsi le montant final du contrat de Martin Marietta fut fixé à 299,1 millions de dollars et approuvé par Paine le 20 octobre. Les coûts supportés à ce stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe...) par Martin Marietta furent évalués à 14,53 millions de dollars, mais le budget complémentaire alloué permettait à l'entreprise de gagner plus d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du...) si le coût de développement final était d'un montant inférieur aux 299,1 millions prévus. Des pénalités étaient également prévues en cas de dépassement : chaque dollar de coût non prévu devait entraîner 15 cents de pénalité (15 %), et inversement, chaque dollar économisé rapportait à l'entreprise un bonus de 15 cents.

Le coût total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) du projet Viking fut d'environ 915 millions de dollars américains.

Lancement des sondes

Lancement de Viking 2

À l'origine le lancement des sondes devait être effectué en 1973, mais suite à des problèmes de budget, la NASA recula de deux ans le projet. Cette décision s'avéra finalement une aubaine pour les différentes équipes techniques du programme. Finalement, c'est en 1975 que les deux sondes s'envolent vers Mars, le 20 août pour Viking 1 et le 9 septembre pour Viking 2. Après un voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel...) d'un peu moins d'un an, Viking 1 se place en orbite le 21 juin 1976, elle est rejointe par Viking 2 le 9 août sur son orbite. Les deux atterrisseurs se posent sur le sol martien le 20 juillet pour Viking 1 et le 3 septembre pour Viking 2. Viking 1 fonctionnera pendant plus de six ans, jusqu'au 13 novembre 1982. Viking 2 durera un peu moins longtemps, mais continuera tout de même de fonctionner pendant un peu moins de quatre ans, jusqu'au 11 avril 1980.

Bilan final de la mission

Outre l'objectif principal, à savoir la détection de la présence ou non de vie sur la planète, les missions Viking ont permis de fournir une couverture photographique complète de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de Mars avec une résolution variant de 150 à 300 mètres. Certaines des zones ont même été photographiées avec une résolution de 8 mètres. Les missions Viking nous ont fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι...) la plus complète vision de la planète Mars. Les images prises par les orbiteurs ont permis notamment de découvrir des volcans, des plaines de lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une...), des canyons immenses, des formations géologiques crées par le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...), et des preuves de la présence d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) en surface. La mission Viking a également permis de fournir des photographies précises des deux satellites orbitant autour de la planète, Phobos et Deimos.

Les atterrisseurs ont fourni pour leur part des images de la surface. Ils y ont prélevé, pour la première fois, des échantillons, étudié le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une...), analysé la composition atmosphérique ainsi que la sismicité de la planète. Les deux sondes ont également fourni près de 1 400 images de leurs deux sites d'atterrissage.

Page générée en 0.020 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique