Château de Bouillé - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Les ruines du château de Bouillé, du XVe siècle/XVIe siècle, se trouvent sur la commune de Torcé-Viviers-en-Charnie, en Mayenne.

Il reste aujourd'hui de l'ancien château une tour transformée en maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille,...) d'habitation.

Au début du XXe siècle l'Abbé Angot décrivait ainsi ce qu'il en restait : « Les ruines, qui couvrent aujourd'hui un espace de plusieurs hectares, présentent encore quelques parties intéressantes : le vieux logis, simples servitudes du château probablement; la grosse tour, avec ses sous-sols voûtés; la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice...) ou crypte (Une crypte est des éléments constitutifs des églises chrétiennes depuis le...) à-demi enterrée; la tour du trésor, en style de la Renaissance, bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de...) échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou...) de ce qu'était le dernier château, bâti de 1490 à 1510. Entre ces édifices plus ou moins ruineux, les fondations (Les fondations d'un ouvrage assurent la transmission et la répartition des charges (poids propre...) des bâtiments principaux s'enchevêtrent dans tous les sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...), et, quoiqu'on ne puisse plus reconstituer leur ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...), laissent l'impression d'une des plus regrettables dévastations commencée par les éléments et achevée par les hommes. Les textes seuls peuvent aujourd'hui faire parler ces ruines et ces décombres. »

Les remparts du château de Bouillé (Les ruines du château de Bouillé, du XVe siècle/XVIe siècle, se...)

Géographie

La vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme...), où le château était situé à 1 km au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) du bourg (Un bourg est un grand village où se tient ordinairement un marché. On parle...) de Torcé, entre les buttes de Viviers au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et celles de Voutré au nord, donne naissance à des cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) dont les uns s'en vont à l'Erve, les autres à la Vègre. Bouillé se situe au point (Graphie) de séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque...) des deux bassins.

Description du château au XVIIe siècle

Le marquis René de Quatrebarbes décrit ainsi le domaine et le château tels qu'il les avait vus au milieu du XVIIe siècle :

  • La terre de Bouillé est de si grande étendue, qu'outre la forest de Charnie que l'on voit du château de Bouillé, elle est composée des seigneuries de sept ou huit paroisses et enrichie de soixante métairies situées dans la vallée de l'Erve, le meilleur pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) du Maine; lesquels lieux sont tous bâtis comme des maisons de noblesse et accompagnés de bois de futaye. Le château et le bourg de Bouillé furent brûlés au moment de la guerre des Anglois, ce qui força Foucquet de Bouillé et Jeanne de Boisgamats, sa femme, à se réfugier dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour...) de Laval et à demeurer pendant quelque temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), tantôt dans une maison de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux...) de la Rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la...), tantôt au Boisgamaz. Le château de Bouillé, augmenté successivement, ressembloit plutôt à une ville qu'à une maison particulière; aussi l'incendie dont nous venons de parler, força à le rebâtir et à en faire une des plus belles maisons du royaume.
Bouillé2.JPG
  • Le château, écrit-on en 1689, est composé d'un entier corps de logis, où il y a plusieurs accompagnements et logements de salles basses et hautes, chambres et antichambres, cabinets, cuisines, offices, caves au-dessous, une chapelle au bout dudit accompagnement, une grande cour close de murailles, trois cours aux environs d'icelle; écuries, terrasses, portes cochères, ponts-levis et planchettes et fossés revêtus de fortes murailles; une basse-cour composée de plusieurs bâtiments et écuries, granges et étables; tous lesdits bâtiments couverts d'ardoises; jardins, vergers et issues joignant ledit château; trois avenues revêtues de bois de haute futaye; deux jeunes bois de haute futaye proche les avenues, nommés les Semés, contenant environ trois arpens, au milieu desquels est un bâtiment logeable avec une chapelle, nommée la chapelle du Semé, fondée sous le nom de Saint René; le domaine de 200 journaux de terre labourable et six vingts hommées de pré; les bois de haute futaie et taillis de la Charnie, contenant plus de 2000 arpens et 700 arpens de landes.
Page générée en 0.046 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique