GLONASS - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Satellite GLONASS Ouragan.

GLONASS (en russe ГЛОНАСС est un acronyme pour ГЛОбальная НАвигационная Спутниковая Система soit GLObal'naya NAvigatsionnaya Sputnikovaya Sistema, qui signifie Système GLObal de NAvigation par Satellite) est le nom du système de positionnement (Les systèmes de géopositionnement satellitaires sont des ensembles composés d’une...) utilisé actuellement par la Russie. Il est géré par les forces spatiales de la fédération de Russie.

Présentation

Le programme GLONASS est né dans les années 1980, durant la Guerre froide. Les satellites qui le composent reçoivent le nom Ouragan (11F654) et leur réalisation est confiée au bureau d'études en mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes...) appliquée de Jeleznogorsk. D'une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) de 1413 kg, ils sont mis en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) par groupe de trois sur des orbites à 19 130 km, contenues dans trois plans orbitaux inclinés de 65 degrés environ.

Le 24 septembre 1995, les 24 satellites de la constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte...) sont placés en orbite. Les derniers satellites sont opérationnels à partir de janvier 1996. Mais après la chute de l'Union soviétique, les crédits alloués au système GLONASS ne cessent de baisser et en octobre 2000, seuls six satellites sont en état de fonctionner. Devant l'urgence de la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un...), les autorités russes lancent le démarrage de deux nouvelles générations de satellites : Ouragan-M et Ouragan-K à durée de vie (La vie est le nom donné :) augmentée.

Le lancement de 2003 emporte le premier Ouragan-M ; ses signaux permettent une précision de 20 m dans le plan horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la...), de 30 m dans le plan vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en...) et 5 cm/s en vitesse (On distingue :). Sa durée de vie est de sept ans. Un lancement le 25 décembre 2007 a placé trois nouveaux satellites en orbite.

En novembre 2003, une déclaration d'intention est signée entre l'Agence spatiale fédérale russe (L'Agence spatiale fédérale russe (FKA, en russe...) et l'Organisation (Une organisation est) indienne pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) spatiale pour étudier la possibilité de mettre sur orbite des Ouragan-K au moyens de lanceurs indiens. Elle n'a pas eu de suite.

Les Ouragan-K pèsent environ 745 kg; ils permettent une précision de positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre...) de 14 m dans le plan horizontal, de 20 m en altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...), 5 cm/s en vitesse et peuvent êtres lancés par groupe de six par des lanceurs Proton-M/Briz-M. Le lancement du premier Ouragan-K était prévu pour 2008.

Les études concernant une quatrième génération de satellites Ouragan-KM ont débuté en 2002, leur mise en service est prévue pour 2015.

Le système GLONASS est utilisé dans le domaine civil par les géomètres et les topographes qui se servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de récepteurs satellites compatibles avec les signaux GPS et les signaux GLONASS. Le système d'overlay EGNOS utilise conjointement les signaux GPS et GLONASS.

GLONASS utilisait initialement le système géodésique (En géométrie, une géodésique désigne le chemin le plus court, ou l'un des chemins s'il en...) russe PZ-90 qui est sensiblement différent du système WGS 84; comme les paramètres de transformation entre les deux systèmes géodésiques n'étaient pas connus précisément, il convenait de bien faire attention aux systèmes auxquels on se référait. En septembre 2007, le système a été adapté et mis à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...). Appelé PZ-90.02, il est en accord avec le système ITRF2000, auquel se conforme WGS 84.

Performance

Le système GLONASS est un concurrent du système GPS. Il offre une précision de 5 à 8 m avec 7 à 8 satellites en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...). Le GPS offre une précision de 2 à 9 m avec 6 à 11 satellites en vue.

Composition

Comme tous les systèmes de positionnement par satellites, GLONASS est composé de trois parties :

  • la partie spatiale est constituée de 24 satellites, répartis sur trois plans orbitaux à une altitude de 19 100 km parcourue en 11 heures (L'heure est une unité de mesure  :) 15 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) 44 secondes. A la différence du système GPS, les satellites de la constellation, vus du sol, se retrouvent à la même place dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) après huit jours sidéraux. Huit satellites sont prévus pour chaque plan orbital.
  • la partie au sol est composée de cinq stations de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...), la principale se trouve à Krasnoznamensk dans la région de Moscou ().
  • la partie utilisateur, qui réunit l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) des récepteurs utilisant les signaux des satellites.

Début 2008, 16 satellites actifs sont en orbite, ce qui permet la couverture de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) russe. Les premiers appareils de positionnement étaient prévus pour être commercialisés fin décembre 2007. Cependant, les premiers appareils en service souffrent des défauts fonctionnels (manque de précision, interruption de service, etc.) ou de couverture territoriale insuffisante, ce qui a amené, le 23 janvier 2008, le premier vice-premier ministre russe Ivanov à critiquer sévèrement les concepteurs du système pour les manquements de qualité.

L'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer...) fédérale russe (Roskosmos) prévoyait la fin de déploiement des 24 satellites couvrant le monde (Le mot monde peut désigner :) entier vers la fin 2009. Aujourd'hui, la Russie augmente ses ambitions et prévoit un système à 30 satellites en 2011.

A la date du 19 mai 2010, le système comptabilise 21 satellites opérationnels, plus deux de secours.

Page générée en 0.103 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique