Garrigue
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Paysage de garrigue dans le Languedoc

En botanique, la garrigue (de l'occitan garriga) désigne une formation végétale caractéristique des régions méditerranéennes, proche du maquis. Selon l'École agronomique de Montpellier, la garrigue (En botanique, la garrigue (de l'occitan garriga) désigne une formation végétale caractéristique des régions méditerranéennes, proche du maquis. Selon l'École agronomique de Montpellier, la garrigue...) est au calcaire ce que le maquis est aux terrains siliceux. L'École agronomique de Toulouse associe le terme de garrigue à l'étagement de végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un milieu aquatique. On parle aussi de "couverture...).

Etymologie

Le terme garrigue vient de la racine pré-indoeuropéenne kar (ou gar, kal, gal), qui signifie « pierre » ou « rocher », et par extension « abri de pierre, maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.), forteresse, village ». Cette racine a donné les mots guarric en celte et garric en occitan, c'est-à-dire « l'arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres acquièrent...) du rocher », terme qui désigne le chêne (Le chêne est le nom vernaculaire de nombreuses espèces d'arbres et d'arbustes appartenant au genre Quercus, et à certains genres apparentés, notamment Cyclobalanopsis et Lithocarpus de la famille des Fagacées. Le...) kermès. Les mots Gard, Carcassonne, karst, calanque (Une calanque (calanco en provençal[1], calanca en Corse[2]) est une formation géologique particulière se présentant sous forme d'un vallon étroit et profond à bords...), chalet (Le chalet est à l'origine une construction traditionnelle montagnarde et rurale de Suisse romande et de Savoie, construite en madriers de bois, qui comporte un toit en saillie, couvert de bardeaux et de pierres pour retenir la neige.), clapier, crau (La Crau ou plaine de la Crau (en provençal: Crau selon la norme classique et la norme mistralienne) est une steppe aride du département des Bouches-du-Rhône, grossièrement en forme de triangle. La Crau est le seul biome...), grave, garoupe en dérivent également.

Histoire

La garrigue n'a pas toujours été ce « désert » aride livré aux promeneurs que nous voyons. Autrefois elle était le lieu d'une importante activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.).

Sans parler des nombreux vestiges préhistoriques et médiévaux (mégalithes, châteaux forts, cavernes fortifiées par les camisards, ermitages...), des troupeaux de chèvres ou de moutons y paissaient, des verriers alimentèrent leurs fours avec son bois dès le Moyen Âge, des bouscatiers y coupaient puis brûlaient le bois pour livrer les villes en charbon, des chaufourniers y bâtirent leurs fours à fours à chaux près des zones les plus boisées, des ruscaïres (écorceurs) y prélevaient plusieurs types d'écorces à destination des tanneurs, des équipes entières de ramasseurs y récoltaient la lavande sauvage, l'aspic, et la ramenaient pour la distiller, une foule de petits propriétaires y défrichait un arpent pour y planter des oliviers ou de la vigne (Les vignes sont des lianes de la famille des Vitaceae. Ce sont des plantes du genre Vitis largement cultivées pour leur fruit en grappes, le raisin, dont on tire un jus, le moût, qui devient du...), l'épierrait et y construisirent des terrasses et ces cabanes en pierre sèche que l'on appelle communément (surtout dans le Gard) capitelles...

Toute cette ancienne activité a périclité avec l'avènement de la révolution industrielle puis l'exode rural. Le défrichement par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon, tandis que...) et les troupeaux a progressivement cessé, la végétation regagnant du terrain, de nombreux chemins se sont refermés et la plupart des constructions de pierre sèche échappent désormais au regard.

Localisation

Cette formation, qui s'établit dans les massifs calcaires en terrain sec et filtrant, résulte en général de la dégradation de la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un...) de chênes verts, qui passe progressivement à des peuplements de pins d'Alep, puis à la garrigue.

En France, elle occupe environ 400 000 hectares, principalement en Provence et dans le Languedoc.

Espèces végétales

Aphyllanthe de Montpellier

Parmi les plantes caractéristiques de la garrigue, on trouve :

  • l'aphyllanthe de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis)
  • l'arbousier (Arbutus unedo),
  • l'asphodèle (Asphodelus),
  • la camélée (Cneorum tricoccon)
  • le chêne kermès (Quercus coccifera),
  • le chêne vert ou yeuse (Quercus ilex),
  • le chèvrefeuille, étrusque (Lonicera etrusca) ou entrelacé (Lonicera implexa),
  • le ciste cotonneux (Cistus albidus),
  • la filaire à feuille étroite (Phillyrea angustifolia),
  • la filaire à feuille large (Phillyrea latifolia),
  • le genévrier cade ou oxycèdre (Juniperus oxycedrus),
  • le genévrier de Phénicie (Juniperus phoenicea),
  • le genêt scorpion ou genêt épineux (Genista scorpius),
  • le lentisque ou pistachier lentisque (Pistacia lentiscus),
  • le nerprun alaterne (Rhamnus alaternus),
  • l'oléastre (Olea sylvestris),
  • le pistachier térébinthe (Pistacia terebinthus),
  • le romarin (Rosmarinus officinalis),
  • la salsepareille (Smilax aspera),
  • le thym (Thymus vulgaris),
Page générée en 0.122 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique