Histoire de l'informatique - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Cet article présente les avancées majeures dans l’évolution de l’informatique. Pour une chronologie détaillée, voir : Chronologie informatique.

L’ENIAC

Quand on parle d’informatique, on pense souvent ordinateur. Pourtant, l’informatique existe depuis plus longtemps. Il s’agit avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) de méthodes techniques pour améliorer le calcul. Ensuite sont apparues les manipulations de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) non calculatoires, et la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) en intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens...).

Premiers outils

Un boulier

Depuis des milliers d’années, l’Homme a créé et utilisé des outils l’aidant à calculer. Au départ, la plupart des sociétés ont sans doute utilisé la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à...), ainsi que d’autres parties du corps, comme auxiliaires de calcul. Puis apparurent les entailles dans du bois, les entassements de cailloux, de coquillages ou d’osselets (il est intéressant de remarquer que le mot « calcul » provient du mot latin, calculi qui signifiait « cailloux »). Le premier exemple d’outil plus complexe est l’abaque, qui connut diverses formes, jusqu’au boulier toujours utilisé en Chine et en Russie. Parmi les algorithmes les plus anciens, on compte des tables datant de l’époque d’Hammurabi (env. -1750).

Vers 1617, John Napier invente une sorte d’abaque perfectionné. Son invention des logarithmes permit en 1625 à William Oughtred de développer la règle à calcul qui fut utilisée jusqu’à l’apparition des calculatrices de poche par de nombreux ingénieurs. Ainsi, par exemple, une grande partie des calculs nécessaires au programme Apollo (Le programme Apollo est le programme spatial de la NASA mené durant la période 1961...) furent effectués avec des règles à calcul.

Premières machines programmables

Une carte perforée

La principale marque d’un ordinateur est sa programmabilité. Celle-ci permet à l’ordinateur d’émuler toute autre machine à calculer en changeant la séquence des instructions disponibles.

En 1725, Basile Bouchon, un Lyonnais, met au point (Graphie) un système de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent...) d’un métier à tisser à l’aide d’un ruban perforé. C’était le début de la programmation. Cette invention est perfectionnée en 1728 par son assistant, Jean-Baptiste Falcon, qui utilise une série de cartes perforées reliées entre elles. Jacques de Vaucanson (Jacques de Vaucanson (24 février 1709, Grenoble - 21 novembre 1782, Paris) est un inventeur et...) reprend l’idée en remplaçant ruban et cartes par un cylindre (Un cylindre est une surface dans l'espace définie par une droite (d), appelée...) métallique perforé. On crédite souvent Joseph-Marie Jacquard de l’invention des cartes perforées, mais il ne fit que perfectionner et commercialiser le métier à tisser automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la...) au début du XIXe siècle.

En 1833, Charles Babbage (Charles Babbage (né le 26 décembre 1791 à Teignmouths, Devonshire, Angleterre, mort le...) décrivit sa machine analytique. C’était un calculateur mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes...) programmable utilisant des cartes perforées comme données et fonctionnant à la vapeur (). Bien que sa théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) ait été correcte, le manque de pièces mécaniques suffisamment précises et de financement public firent obstacle à la construction de cette machine. Ada Lovelace (Augusta Ada King, comtesse Lovelace, généralement appelée Ada Lovelace, née...) créa une série de programmes (suite de cartes perforées) pour cette machine, ses efforts firent d’elle la première programmeuse du monde (Le mot monde peut désigner :).

Sur les conseils d’Herman Hollerith (qui allait créer IBM), le Bureau du recensement (Le recensement est une opération statistique de dénombrement d'une population.) américain (United States Census Bureau) utilisa des cartes perforées pour le recensement de 1890.

Au XIXe siècle et XXe siècle, l’électricité permit de motoriser les calculateurs mécaniques et de remplacer certains mécanismes, par de l'électromécanique (L'électromécanique est l'association des technologies de l'électricité et de la mécanique.).

Page générée en 0.087 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique