Métro de Paris
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le réseau

Le plan du métro.

Le métro de Paris a été conçu pour assurer une desserte fine de Paris intra-muros : les stations dans Paris sont très rapprochées - 548 m en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques...) mais 424 m pour la ligne 4 et plus d'1 km pour la ligne 14 (Le terme ligne 14 est utilisé pour désigner un grand nombre de lignes de transports en commun :) - assurent un quadrillage serré de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...) intra-muros (Le terme intra-muros ou intra muros est emprunté au latin et définissait à l'origine l'intérieur d'une ville fortifiée, encerclée par des murs. Le terme un peu vidé de son sens...). La proche banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement distinct.) n’est en revanche desservie que par les prolongements des lignes imposant de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) par Paris intra-muros pour aller d’une commune de banlieue à une autre. La faible vitesse commerciale (La vitesse commerciale d'un moyen de transport en commun est sa vitesse moyenne utile à l'usager.) interdit pratiquement la desserte de la grande couronne (banlieue éloignée de Paris).

Le métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au...) parisien est essentiellement souterrain (197 km sur 214) : les tronçons en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) comprennent des sections en viaduc (Un viaduc est un ouvrage d'art routier ou ferroviaire qui franchit une vallée, une rivière, un bras de mer ou tout autre obstacle et qui présente une hauteur ou une longueur, parfois les deux, plus grande que celle qu'exigerait la...) dans Paris intra-muros (lignes 1, 2, 5 et 6) et au niveau de la surface en banlieue (lignes 1, 5, 8 et 13). Le tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont...) du métro parisien est proche de la surface car la nature du sol parisien, très hétérogène, n’a pas permis de creuser des tunnels à grande profondeur ; il existe quelques exceptions imposées par le relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) (Butte Montmartre, Ménilmontant). Du fait de cette faible profondeur le tunnel est obligé de suivre l’axe des rues : il en découle des tracés souvent sinueux ; le cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de...) du métro établi en 1900 impose un rayon de courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est une mesure quantitative du caractère « plus ou moins courbé » de cet objet. Par...) minimum de 75 m, déjà très faible pour le monde (Le mot monde peut désigner :) ferroviaire, et qui n’a pas toujours pu être respecté (Bastille, Notre Dame de Lorette…).

Les deux voies du métro, lorsqu’elles sont souterraines, sont pratiquement toujours posées dans un tunnel unique. La circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) des trains s’effectue sur la droite comme dans la plupart des autres métros et tramways français (mais à la différence de ce qui se pratique pour les trains de la SNCF). Les autres caractéristiques entrent dans la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le...) de ce mode de transport : l’écartement des rails est de 1,435 m (écartement standard). L’alimentation électrique se fait par troisième rail (Le troisième rail est une technique d'alimentation en énergie électrique d'un système de transport ferroviaire, utilisé en particulier dans les réseaux de métro ou de trains de banlieue.) latéral et la tension (La tension est une force d'extension.) électrique est de 750 Volts en courant continu (Le courant continu est un courant électrique indépendant du temps ou, par extension, un courant périodique dont la composante continue est d'importance primordiale).

Le gabarit des rames du métro de Paris (Le métro de Paris est un des systèmes de transport en commun desservant la ville de Paris et son agglomération. Il comporte 16 lignes en site propre, essentiellement souterraines, totalisant 214...) est relativement étroit (2,40 mètres de largeur) comparé à ceux des autres métros (métro de Lyon : 2,90m) avec des capacités comprises entre environ 600 et 700 voyageurs par rame pour les lignes 1, 4 et 14, à comparer aux 2600 voyageurs des trains MI 2N (Matériel commun RATP/SNCF ayant des désignations différentes :) du RER A (La ligne A du RER traverse la banlieue parisienne d'est en ouest, avec plusieurs embranchements.). Contrairement aux réseaux de New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule...) et de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui...), toutes les lignes sont au même gabarit. Une des spécificités du métro de Paris est de faire rouler des métros sur pneus sur cinq de ses lignes : cette technique développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) par la RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et de sa proche...) dans les années 1950 a été exportée dans certains réseaux (Montréal, Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle est souvent...), Santiago). Ainsi les lignes 1, 4, 6, 11 et 14 disposent d’aménagements particuliers pour permettre la circulation des métros sur pneus qui les équipent. Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) composant les rames varie suivant les lignes de 3 à 6 voitures, le plus commun étant de 5 mais devrait aller jusqu'à 8 lors des prolongements de la ligne 14. En revanche, les rames d’une même ligne possèdent toujours le même nombre de voitures.

Seules les lignes 7 et 13 possèdent deux branches terminales de directions différentes.

Les rames desservent toutes les stations, sauf celles en travaux (par exemple dans le cadre du programme « Renouveau du Métro »).

Ligne Parcours Mise en
service
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) en km
Nombre de
stations
Rames
(en pointe)
Millions voyageurs
(2004)
(1) La Défense ↔ Château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers châteaux étaient...) de Vincennes 1900 16,6 25 45 161,6
(2) Porte Dauphine ↔ Nation 1900 12,3 25 37 92,1
(3) Pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le passage d'hommes et de...) de Levallois ↔ Gallieni 1904 11,7 25 40 87,6
(3 bis) Gambetta ↔ Porte des Lilas 1921 1,3 4 4 cf ligne 3
(4) Porte de Clignancourt ↔ Porte d’Orléans 1908 10,6 26 40 154,1
(5) Bobigny - Pablo Picasso ↔ Place d’Italie 1906 14,6 22 45 86,1
(6) Charles de Gaulle — Étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) ↔ Nation 1907 13,7 28 37 100,7
(7) La Courneuve ↔ Villejuif
/ Mairie d’Ivry
1910 18,6 38 60 120,5
(7 bis) Louis Blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où...) ↔ Pré Saint-Gervais 1911 3,1 8 6 cf ligne 7 (Le terme ligne 7 est utilisé pour désigner un grand nombre de lignes de transports en commun :)
(8) Balard ↔ Créteil — Préfecture 1913 22,1 37 50 89,1
(9) Pont de Sèvres ↔ Mairie de Montreuil 1922 19,6 37 57 116,2
(10) Pont de Saint-Cloud ↔ Gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) d’Austerlitz 1913 11,7 23 22 41,5
(11) Châtelet (On appelait châtelets, au Moyen Âge, de petits châteaux établis à la tête d'un pont, au passage d'un gué, à cheval sur une route en dehors d'une ville ou à l'entrée d'un défilé. On désignait aussi,...) ↔ Mairie des Lilas 1935 6,3 13 20 45,1
(12) Porte de la Chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) ↔ Mairie d’Issy 1910 13,9 28 37 72,1
(13) Les Courtilles / Saint-Denis — Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...)
↔ Châtillon — Montrouge
1911 24,3 32 50 110
(14) Saint-Lazare ↔ Olympiades 1998 9 9 18 64,1
Page générée en 0.537 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique