Pagode

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Pagode - Définition

Introduction

Pagode à Hōryū-ji au Japon

La pagode (mot d'origine indienne transmis par l'intermédiaire du portugais) est un lieu de culte pour les croyants de la religion bouddhiste. C'est la forme qu'a pris le stûpa (Un stûpa (un mot sanskrit) est une structure architecturale bouddhiste et jaïna que l'on trouve...) ou zedi dans le monde (Le mot monde peut désigner :) chinois.

Historique

Venue d'Inde, la pagode (La Pagode est un cinéma indépendant, classé art et essai et situé au 57 bis rue...), tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) comme le bouddhisme, s'est propagée à partir du IIe siècle en Chine, puis en Corée ainsi qu'au Japon. La pagode (La pagode (mot d'origine indienne transmis par l'intermédiaire du portugais) est un lieu de...) moderne est une évolution du stûpa indien, c'est-à-dire une sorte de sépulture où les reliques sacrées pouvaient être protégées et vénérées.

La forme du stûpa indien par contre - bol à aumône retourné, qui évolue plus tard en demi-sphère - s'est énormément diversifiée lors de sa propagation en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la...), jusqu'à présenter, comme c'est le cas de la pagode, une architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) qui ne possède plus du toutes les caractéristiques du stûpa.

Pagodes à Guilin, dans le Guangxi, Chine

Il y a une pagode dans chaque village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de...) de la Thaïlande. En Chine, la pagode, au centre des grands temples bouddhiques, présentait, en outre, d'autres avantages et utilités. Elle servait par exemple de tour d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...), voir loin étant une motivation (La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son...) suffisante. La possibilité que la construction offrait de surveiller les mouvements des ennemis constitue également un atout indéniable. Enfin par sa grande taille, en navigation maritime (La navigation maritime concerne toute les activités humaines de circulation sur les mers et...) et fluviale, la pagode servait de point (Graphie) de repère : embarcadères ou ponts se trouvant à proximité.

Composées de plusieurs étages, construites en maçonnerie (La maçonnerie est l'art de bâtir une construction par l'assemblage de matériaux...), pierre et brique, dépourvues de shinbashira (terme qui sera défini par la suite), les pagodes ont un espace intérieur vaste avec accès aux étages par escaliers. De l'époque des Han (25-220) jusqu'à la dynastie des Qing (1644-1911), celles-ci ont une fonction hautement religieuse, servant de lieu de culte et de lieu de conservation de reliques pour l'Empire du Milieu, orphelinat, écoles, lieux de rencontre entre villageois, ce qui n'empêchait pas les Chinois de s'en servir comme observatoire, comme c'était le cas par exemple pour la pagode octogonale Liaodi.

La Corée comprend des monuments en pierre imitant les pagodes chinoises, témoignant de l'époque des invasions chinoises en Corée.

Au Japon, contrairement aux constructions en Chine, la pagode est construite en bois et accompagnée d'un shinbashira, et ce dès le VIIe siècle. Le terme pagode désigne habituellement la pagode japonaise avec ses larges avant-toits ornementaux.

Composée de plusieurs étages également, elle se présente comme un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) d'art et est principalement destinée à être admirée. Les pagodes sont constituées d'un socle, d'un corps et d'une flèche ou d'un épi mais sans escalier (L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite...) au Japon. Certaines de ses constructions en bois sont toujours visibles à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur...) actuelle.

Le Japon, beaucoup plus que la Chine, est traversé chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) par des typhons ou des séismes engendrant des accélérations alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié...) horizontales et verticales pouvant causer d'importants dommages aux constructions.

Exemples

  • Le temple de Surya dit aussi la « Pagode noire »
  • Le temple de Jagannâtha dit aussi la « Pagode blanche »
  • Le Rocher d'Or, dit aussi la « pagode de Kyaiktiyo »

Matériaux

Pagode à Phuket, en Thaïlande

Le bois

Sous les Han, les pagodes antiques étaient comme la plupart des constructions de l'époque en bois. Malheureusement, le bois prenait feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation...) assez facilement, le bois pouvait également pourrir et être ravagé par des insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large...). Ce sont les raisons pour lesquelles, seules un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'entre elles ont subsisté. Par contre lors d'un séisme, ce sont les pagodes en bois qui résistaient le mieux : alors que celles en maçonnerie se montraient peu stables. Les pagodes en bois ne sont présentes qu'au Japon à une exception près : la pagode Sakyamuni du temple Fogong, du XIe siècle et de 67 mètres de haut, la seule structure entièrement en bois existant encore en Chine.

La pierre et la brique

Remplacer le bois par de la brique et de la pierre a rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) les pagodes plus résistantes au feu. L'utilisation de ces matériaux a contribué à réduire la taille des avant-toits étant donné que la brique a une assez faible résistance flexionnelle et de cisaillement. C'est en Chine qu'on retrouve la plupart des pagodes en brique.

En 2009, la Chine compte encore quelques pagodes en bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain...), fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le...) céramique (Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail du verre),...) ou composées de briques et tuiles vernissées.

La pagode octogonale Liaodi (terme signifiant « Observation de l'ennemi ») de 1055 du temple Kaiyuan à Dingzhou (nord de la Chine) haute de 84 mètres, totalisant 11 étages est construite en maçonnerie. Typiquement chinoise, elle est la plus haute des pagodes anciennes existant encore. Les avant-toits, constitués de couches de briques, sont courts. Un escalier est logé dans la partie centrale et la pagode est dotée de réelles portes et fenêtres.

Page générée en 0.005 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique