Pont Maréchal-Joffre (1958) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Pont Maréchal-Joffre
Orléans pont du Maréchal Joffre 3.jpg
Pays France France
Région Centre
Département Loiret
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de...) Orléans
Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.)
Longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).)
47° 53′ 46″ Nord
       1° 53′ 44″ Est
/ 47.8960389, 1.8955815
Franchit Loire
Fonction pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le...) routier
Type pont à ossature mixte
Matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une matière de base sélectionnée en raison de propriétés...) ossature métallique
tablier béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un...)
Construction 1958
Entreprise(s) Baudin Chateauneuf
 
France relief location map.jpg
Pont Maréchal-Joffre (1958)
Listes

Ponts remarquables les plus longs • suspendus • à haubans • en arc • romains • cantilever

Le pont Maréchal-Joffre, souvent appelé pont du Maréchal Joffre ou pont Joffre, est un pont français enjambant la Loire dans la ville d'Orléans dans le département du Loiret.

Il a remplacé un pont en arc dénommé initialement pont Neuf (Le pont Neuf est, malgré son nom, le plus ancien pont de Paris qui traverse la Seine. Toujours intact, il fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques...), puis pont Nicolas II, et enfin rebaptisé pont Joffre en l'honneur de Joseph Joffre, construit en 1905 et détruit en 1940.

Il s’agit d’un pont à ossature mixte, présentant un tablier en béton porté par des poutres métalliques. Il a été mis en service en novembre 1958.

Géographie

Le pont est situé dans le périmètre (Le périmètre d'une figure plane est la longueur du bord de cette figure. Le calcul du périmètre sert par exemple à déterminer la...) du val de Loire classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, en aval du pont George V et en amont du pont de l’autoroute A71, sur l’ex route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) nationale 20, renommée RD 2020 en 2006.

Le pont du Maréchal Joffre (1958-)

Consultation

Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du pont à partir de la rive sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) droite

Le nouveau pont a été mis au concours en 1956. Le programme prévoyait une chaussée de sept mètres avec possibilité d'élargissement à neuf mètres et, dans les deux cas, deux trottoirs de 1,5 m. D'ailleurs, compte tenu de la faible différence entre le prix des deux solutions, des difficultés de l'élargissement et de l'augmentation constante de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.), l'Administration a décidé de construire le pont immédiatement avec une chaussée de neuf mètres. L'ancien pont présentait d'ailleurs une chaussée de 9,5 m, nécessitée par la présence d'une voie de tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont légèrement inclinés vers...), et deux trottoirs de deux mètres.

Les surcharges prévues étaient celles du règlement de 1927 modifié en 1940, le convoi ( Un convoi est un ensemble de véhicules terrestres ou maritimes, généralement non attelés, circulant ensemble vers une destination commune ; un convoi funèbre est le...) militaire de 2e classe ainsi que les véhicules les plus lourds autorisés par le code de la route (décret du 10 juillet 1954).

Trois projets ont été présentés à ce concours, deux projets de ponts en béton précontraint et un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) de pont métallique. Ce dernier, présenté par la société Baudin, implantée à Châteauneuf-sur-Loire, était le moins cher et présentait le plus court délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose.  ».) de livraison. Il présentait un aspect sensiblement équivalent aux autres. C'est celui-ci qui a finalement été retenu.

Fondations

Avant la mise au concours, l'Administration avait fait consolider les anciennes fondations, fissurées par l'écroulement du pont ; 600 tonnes de ciment (Le ciment (du latin caementum, signifiant moellon, pierre de construction) est une matière pulvérulente, formant avec l’eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d’agglomérer, en...) ont été injectées dans les maçonneries et le calcaire de fondation (Les fondations d'un ouvrage assurent la transmission et la répartition des charges (poids propre et surcharges climatiques et d'utilisation) de cet ouvrage sur le sol. Le mode de fondation sera établi suivant la...). Une des piles, mal fondée en 1905 et la plus exposée au courant, a été entièrement reconstruite.

Piles

La solution de tablier métallique permettait des piles très légères. On a préféré des piles pleines pour résister aux corps flottants charriés par la Loire en crue, mais elles sont très minces : 1,2 m au sommet et 2 mètres environ à la base pour une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de huit à neuf mètres.

Tablier

Vue rapprochée d'une poutre. Entièrement rivetée, la poutre est constituée uniquement de plats et de cornières. Noter qu'il y a cinq plats pour constituer la semelle au droit de l'appui

La réutilisation des anciennes fondations imposait les portées : sept travées égales de 48 mètres. L'ouvrage réalisé est un pont à poutres continues sous chaussée. Il est entièrement rivé. Les quatre poutres à âme pleine sont de hauteur constante : 1,80 m hors cornière, soit 1/27 de la portée. Elles sont en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de...) Thomas à haute résistance (limite élastique 36 kg. /mm², limite de rupture 55 kg/mm², contrainte admissible 18 kg/mm). Elles se composent d'une âme de 1 800 x 12, de quatre cornières 120 x 120 x 12 et de une à sept semelles 450 x 12.

Les quatre poutres espacées de trois mètres sont reliées par des entretoises légères en treillis.

Les entretoises sur piles et culées ont leurs panneaux extrêmes à âme pleine renforcées par des raidisseurs. En cas d'affaissement des fondations, la possibilité de soulever le pont avec des vérins pour rétablir le profil en long a été prévue. Les vérins prennent appui sous ces entretoises, car les piles sont trop étroites pour qu'on puisse les placer sous les poutres.

Dalle et revêtement

La dalle a une épaisseur de 18 centimètres. Elle est protégée par une chape de 1 centimètre (Un centimètre (symbole cm) vaut 10-2 = 0,01 mètre.) recouverte d'un revêtement bitumineux de 5 centimètres d'épaisseur. La chaussée est encadrée de bordures de trottoirs en granit. Les trottoirs sont entièrement en encorbellement (L’encorbellement est une construction en saillie du plan vertical d’un mur, soutenue en porte-à-faux par un assemblage de corbeaux ou de consoles. Un étage, une galerie un balcon, etc. peuvent...).

Construction

Coupe transversale

Les piles ont été construites à sec après établissement d'une digue en remblai, en profitant des basses eaux de la Loire, seule la pile reconstruite a nécessité une passerelle d'accès.

L'ossature du tablier a été montée à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus...), puis lancée. Le pont était monté rive gauche dans l'avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) Candolle, en prolongement de son emplacement définitif. Pour diminuer les efforts dans les poutres, la première travée (Une travée, dans le domaine de l'architecture, est une ouverture délimitée par deux supports verticaux constituant les points d'appuis principaux ou les pièces maîtresses d'une construction (piliers, colonnes, fermes, etc.). La...) était précédée d'un avant-bec en treillis de sept mètres de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur...) et les deux premiers tronçons sur 18 mètres ne comportaient que les deux poutres extérieures pour alléger. Le pont roulait sur des galets. Il était tiré à l'arrière par un moufle à huit brins, actionné par un treuil (Un treuil est un dispositif mécanique permettant de commander l'enroulement et le déroulement d'un câble, d'une chaîne ou de tout autre type de filin destiné à porter ou à tracter une charge.) électrique, de dix tonnes. La masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse grave). Ces...) en mouvement atteignait finalement 800 tonnes.

On a dû prévoir une palée (Terme d’Architecture et de Génie Civil) provisoire sur le quai (Le Quai est un espace culturel de la ville d'Angers dans le département du Maine-et-Loire en France. L'ouverture a eu lieu le 25 mai 2007, et Le Quai a été inauguré...) de la Loire, devant la culée (Culée - Terme de construction -) rive droite pour pouvoir démonter l'avant-bec avant le dernier lancement.

Il restait ensuite à descendre le pont à son niveau définitif avec des vérins. La grande flexibilité du tablier permit de ne pas tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) descendre simultanément. On utilisa seulement trois groupes de vérins qui furent placés alternativement sous l'une ou sous l'autre des moitiés du pont au cours des phases successives de la descente. Il a suffi de cinq phases. Au cours de chaque phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :), la descente se fit par échelons de 10 centimètres sur une seule pile à la fois.

La dalle a ensuite été coffrée puis coulée ainsi que les trottoirs en béton armé (Le béton armé est un matériau composite constitué de béton et d'acier qui allie la résistance à la compression du béton à la...). Puis ont été exécutés les travaux de finition : pose des garde-corps, des bordures de trottoir (Un trottoir est un espace surélevé sur le côté des rues et réservé aux piétons.), des revêtements de chaussée et trottoirs, de l'éclairage électrique, des canalisations, épreuves de l'ouvrage et peinture de la charpente métallique.

L'ouvrage a été mis en service en novembre 1958.

Page générée en 0.921 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique