Urubu à tête rouge - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Urubu à tête rouge
 Cathartes aura
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Accipitriformes
Famille Cathartidae
Genre Cathartes
Nom binominal
Cathartes aura
(Linnaeus, 1758)
Statut de conservation IUCN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

L’urubu à tête rouge (Cathartes aura), aussi appelé vautour aura, est l’une des trois espèces d’oiseaux de proies du genre Cathartes, de la famille des Cathartidae. Il possède la plus vaste aire de répartition des vautours du Nouveau Monde : il est présent du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Canada jusqu’au sud de l’Amérique du Sud. Il se rencontre dans une grande variété d’habitats ouverts et semi-ouverts dont les forêts subtropicales, les terrains buissonneux, les prairies et les déserts.

L’Urubu à tête rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) possède une envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres...) de 1,80 mètre pour un poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...) moyen de 1,4 kilogramme. La couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) de son plumage varie du brun foncé au noir ; sa tête et son cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).) sont rouges et sans plumes, et son court bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une proie, la manipulation...) crochu est de couleur ivoire. Grâce à ses longues et larges ailes, il utilise en vol les vents ascendants pour planer, ne battant que rarement de ses ailes.

C’est un nécrophage qui se nourrit presque exclusivement de charognes. Son sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) de l’odorat est bien développé et il trouve sa nourriture en volant au ras des arbres, détectant les gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume...) produits par la décomposition (En biologie, la décomposition est le processus par lequel des corps organisés, qu'ils soient d'origine animale ou végétale dès l'instant qu'ils sont privés de vie, dégénèrent sous l'action de facteurs...) des carcasses. Il ne possède pas de syrinx et de fait ses vocalisations consistent en des grognements et des sifflements. Les individus se regroupent par centaines pour la nuit. L’Urubu à tête rouge niche dans des cavités, des arbres creux ou des buissons et élève généralement chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) deux oisillons qu’il nourrit en régurgitant de la nourriture. Il a peu de prédateurs naturels. Aux États-Unis et au Canada, il est protégé par la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.

Description

Urubu à tête rouge.

Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une...)

L’adulte mesure en moyenne de 66 à 81 centimètres de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa...) pour une envergure variant entre 173 et 183 cm et un poids moyen de 1,4 kg, mais variant de 0,85 à 2 kg selon l’individu et son sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère aussi aux différences...). Le dimorphisme sexuel est minime : les sexes sont identiques au niveau de la coloration du plumage, bien que les femelles soient en moyenne légèrement plus grandes, comme chez beaucoup d'autres espèces de rapaces.

Plumage et morphologie

Détail de la tête : les deux narines communiquent directement.

Les plumes du corps sont noires ou brunâtres mais le dessous des pennes semble gris argenté, ce qui contraste avec le bord plus sombre des ailes. La tête de l’adulte est petite proportionnellement à son corps, sa peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) est nue et plissée, et sa couleur varie du rose au rouge vif. L’adulte possède également un bec relativement court, crochu et de couleur ivoire. L’iris est gris brun ; l’œil possède un rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la...) simple et incomplet de plumes sétiformes sur la paupière supérieure et deux rangs sur la paupière inférieure.

Empreinte de la patte gauche dans la boue (En sédimentologie, la boue est un mélange d'eau et de particules sédimentaires fines de limons et d'argiles.). On note les vestiges de la palmature entre les doigts de devant, et également la plus grande profondeur de l'empreinte vers la pointe des orteils, montrant que l'oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des vertébrés. S'il existe près de 10 000...) s'est penché pour boire.

Les pattes sont rosâtres, pouvant tirer sur le jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :), et généralement tachées de blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...). Les deux orteils de l’avant sont longs et possèdent de petites palmures à leur base. Les pieds sont plats, relativement faibles et mal adaptés pour empoigner ou serrer. En vol, la queue est longue et étroite, contrairement à celle de l’Urubu noir, et à l'extrémité arrondie. Les narines ne sont pas divisées par un septum mais sont plutôt perforées : lorsque l'oiseau est de profil, un observateur peut voir à travers le bec. L’Urubu à tête rouge effectue une mue qui commence à la fin de l’hiver ou au début du printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones...). Il s’agit d’une mue graduelle qui dure jusqu’au début de l’automne.

Les juvéniles sont globalement similaires aux adultes mais possèdent une tête grise et moins ridée, un bec noir à son bout et des pattes plutôt grisâtres.

Des individus leucistiques (parfois appelés à tort « albinos ») sont aperçus quelquefois. La plupart des cas bien documentés proviennent des États-Unis ce qui reflète probablement le fait que ces oiseaux y sont plus souvent notés par les observateurs d’oiseaux plutôt que d’une variation géographique. Même aux États-Unis, les discussions concernant les Urubus à tête rouge de coloration blanche sont surtout effectuées dans les cercles d’ornithologues amateurs et de conservation des rapaces par opposition aux cercles scientifiques.

Espèces similaires

Comparaison des silhouettes en vol de l'Urubu à tête rouge et de l'Urubu noir.

L’Urubu à tête rouge peut être confondu avec l’Urubu noir, notamment les juvéniles ou les individus en vol. Il s’en distingue facilement par sa taille, plus grande, et à la couleur de sa tête, mais également et enfin par de légères différences dans le contraste des plumes, sous les ailes. On remarque aussi des différences au niveau de la forme de la queue, plus étroite et à l'extrémité plus arrondie chez l'Urubu à tête rouge.

Page générée en 0.447 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique