VideoLAN
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Logo commun à tout le projet VideoLAN

VideoLAN est un projet de développement de logiciels de solution de lecture et de diffusion audio et vidéo multiformat. VideoLAN (VideoLAN est un projet de développement de logiciels de solution de lecture et de diffusion audio et vidéo multiformat. VideoLAN développe deux logiciels...) développe deux logiciels multiplate-formes, VLC media player (VLC) et VideoLAN Server (VLS), plusieurs codecs audio/vidéo et des bibliothèques. VideoLAN distribue ses logiciels open source sous licence GPL.

Les applications et les bibliothèques de VideoLAN permettent aux utilisateurs de diffuser en flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme...) (streaming) et de transcoder une grande variété de formats de média (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un grand nombre d'individus sans...), depuis une source locale ou à travers un réseau informatique (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit...), sans avoir à installer de codecs externes. En effet, à la différence d'autres logiciels de lecture multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur, pouvaient générer, utiliser ou...), VLC intègre les codecs nécessaires au décodage des différents formats supportés grâce aux bibliothèques du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) FFmpeg (FFmpeg est une collection de logiciels libres dédiés au traitement d'un flux numérique (enregistrement, lecture ou conversion d'un format à un autre).). VLC et VLS supportent l'unicast (Le terme unicast définit une connexion réseau point à point.) et le multicast (En informatique, le terme multicast définit une connexion réseau multi-points.) sur IPv6 (IPv6 (Internet Protocol version 6) est un protocole réseau sans connexion de la couche 3 du modèle OSI.) et IPv4 (L'Internet Protocol version 4 ou IPv4 est la première version d'IP à avoir été largement déployée, et forme encore la base (en 2007) de l'Internet. Elle est décrite dans la RFC numéro 791...). VLC fonctionne comme un lecteur multimédia (Un lecteur multimédia est un périphérique ou une application qui permet de restituer des données visuelles et auditives. Les données multimédia sont visualisées...) autonome capable de diffuser et transcoder des flux audio et vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot vidéo...).

VLC et VLS supportent un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de formats audio et vidéo sur une grande variété de systèmes d'exploitation : Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la sortie de Windows 95, son succès...), toutes les distributions GNU/Linux, les différentes variantes BSD, Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin...), BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour...), Solaris, QNX et même Pocket PC, soit en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) près de 20 plateformes.

Historique

Le projet VideoLAN est à l'origine un projet étudiant de l'École Centrale Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...). Ce projet a commencé en 1996 et depuis 2001 le projet VideoLAN est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur...) sous licence GPL. C'est maintenant un projet international avec une équipe de développement se répartissant sur vingt pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision...).

VideoLAN a gagné la catégorie Multimédia des « Trophées du libre » de Soissons en 2005.

Le logo en forme de cône de VideoLAN a légèrement changé en novembre 2005

Lecture en flux (streaming)

Le projet VideoLAN a pour but d'être une solution de lecture en flux ou lecture en continu (streaming). Cette dernière inclut deux programmes : VLC et VLS.

La solution de streaming VideoLAN

VLC peut être utilisé en tant que serveur ou en tant que client (Le mot client a plusieurs acceptations :).

VLS s'utilise en tant que serveur. VLS n'est plus développé, et de plus la plupart de ses fonctionnalités sont intégrées dans VLC, ce pourquoi il est conseillé d'utiliser VLC.

Du côté serveur, VLC ou VLS peuvent prendre en entrée un fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients...) vidéo, un DVD (Le DVD officiellement Digital Versatile Disc - même si d'autres dénominations sont employées - est un disque optique numérique exploité pour la...), une carte d'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.), le satellite (Satellite peut faire référence à :), la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur...) numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée,...). Le flux est alors transmis à travers le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...) en unicast ou multicast puis lu par VLC du côté client.

Le réseau par lequel transite le flux peut-être un petit réseau comme un réseau local (Un réseau local, souvent désigné par l'acronyme anglais LAN de Local Area Network, est un réseau informatique à une échelle géographique relativement restreinte, par...) ou un plus grand réseau comme internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web,...). Le solution de streaming (Le streaming (de l'anglais stream, "courant"), lecture en flux ou lecture en continu, aussi appelé lecture directe, lecture en transit, diffusion en mode continu ou encore diffusion de flux continu, désigne un...) VideoLAN supporte entièrement IPv6.

VLC est capable d'annoncer ses flux en utilisant les standard SAP/SDP ou en utilisant Zeroconf (Apple Bonjour).

Exemples de bande passante (La bande passante (angl. bandwidth) est un intervalle de fréquences pour lesquelles la réponse d'un appareil est supérieure à un minimum. Elle est généralement confondue avec la...) nécessaire :

  • 0.5 à 4 Mbit/s pour un flux MPEG-4 basse définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.);
  • 3 à 4 Mbit/s pour un flux MPEG-2 lu sur une carte satellite, une carte de télévision numérique ou une carte d'encodage MPEG-2;
  • 6 à 9 Mbit/s pour un DVD, ou un flux MPEG-4 haute définition.

Projets

Les projet développés par VideoLAN sont :

  • VLC media player (VLC), le plus connu. C'est un lecteur multimédia.
  • VideoLAN Server (VLS), un serveur de streaming de plus en plus remplacé par VLC.
  • VideoLAN Manager (VLMa), un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement,...) permettant de gérer un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) de serveurs faisant tourner des VLCs.
  • libdca, un décodeur DTS
  • libdvdcss, une bibliothèque en C permettant de lire les DVD vidéo de toutes les zones
  • libdvdplay, une bibliothèque pour naviguer dans les DVD
  • libdvbpsi, une bibliothèque en C pour décoder et générer des tables MPEG-TS et DVB-PSI
  • x264 (x264 est une bibliothèque sous licence GPL issu du projet VideoLAN permettant de coder des flux vidéo H.264 (ou MPEG-4 AVC). Le code a été entièrement écrit par Laurent Aimar, Loren Merritt, Eric Petit (OS X), Min Chen (vfw/nasm),...), un encodeur H264 / AVC
  • liba52, une bibliothèque permettant de décoder les flux ATSC A/52
  • libmpeg2, une bibliothèque permettant de décoder les flux MPEG-1 et MPEG-2
  • VideoLAN Movie Creator (Creator est un film américain réalisé par Ivan Passer, sorti en 1985.), un logiciel de montage vidéo
Page générée en 0.135 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique