Zoologie - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La zoologie (des termes grecs ζoον, zoon, animal, et λόγος, logos, le discours) est la science qui étudie les animaux. Regroupant plusieurs disciplines et utilisant de nombreuses techniques, cette science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) s'est lentement élaborée au cours des siècles depuis la préhistoire. Historiquement, les premières réflexions scientifiques concernant la zoologie (La zoologie (des termes grecs ζoον, zoon, animal, et...) qui nous ont été transmises sont celles d'Aristote (Aristote (en grec ancien...). Les tentatives de classification des espèces animales ont été nombreuses et souvent remaniées depuis cette époque.

La distinction entre zoologie et botanique

La frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux...) entre la zoologie, qui étudie les animaux, et la botanique, qui étudie les végétaux, a été et est toujours sujet à controverses. Certains êtres vivants, considérés comme végétaux, se sont révélés être des animaux ; le cas de certains autres est toujours, à l'aube du XXIe siècle, sujet à discussions. Pour ces êtres vivants atypiques, l'appartenance à l'une ou l'autre des sciences s'est trouvée modifiée grâce aux avancées et découvertes techniques ou scientifiques (entre autres la microscopie (La microscopie est l'observation d'un échantillon (placé dans une préparation microscopique...) ou l'analyse de l'ADN).

Si la plupart des Métazoaires ont toujours été indiscutablement placés parmi les animaux, certains Métazoaires inférieurs étaient encore au XIXe siècle placés dans une catégorie particulière nommée "Zoophytes" (étymologiquement : animaux-plantes). Ce groupe comprenait traditionnellement les Spongiaires, les Cnidaires, les Cténophores et les Bryophytes. Linné classait dans cette catégorie des Mollusques comme la Seiche, l'Aplysie, l'Holothurie (Une holothurie est un animal invertébré, au corps mou et oblong, à symétrie...), mais aussi les Échinodermes (oursins et étoiles de mer). Ce n'est qu'en 1744 que Jean-André Peyssonel reconnut le corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies...) comme un animal ; de même, les Spongiaires ne furent reconnus comme animaux qu'en 1825.

Le cas des Protozoaires est encore plus problématique. Certains d'entre eux, comme l'euglène ou certains Péridiniens qui peuvent avoir une alimentation autotrophe ou hétérotrophe, ont longtemps été placé à la frontière entre les deux disciplines. Les méthodes modernes de la cladistique (La cladistique, du grec ancien κλάδος (klados) signifiant...) ont permis de distinguer la lignée verte (qui concerne indiscutablement la botanique et à la phycologie), les opisthochontes (qui concernent la zoologie et la mycologie), la lignée brune (phycologie) et diverses lignées dont l'appartenance à telle ou telle discipline n'est pas toujours résolue.

Évolution des classifications zoologiques

Les premières tentatives de classification

Ray est le premier à proposer une classification des animaux fondée sur des critères anatomiques et non comportementaux ou environnementaux. Sa classification, notamment des oiseaux, est la plus évoluée jusqu'à l'œuvre de Linné.

Nomenclature des animaux

La nomenclature est la discipline relevant de la taxinomie (La taxinomie (ou taxonomie) est la science qui a pour objet de décrire les organismes vivants...) et de la systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour...) qui a pour objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) de définir et d'édicter les règles d'attribution et de priorité des noms scientifiques des organismes vivants (ou ayant vécu), appelés taxons. C'est Linné qui a établi les règles de base de la nomenclature binomiale encore utilisée de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...).

Cladistique

La cladistique est une méthode de reconstruction phylogénétique élaborée dans les années 1950 par l'entomologiste allemand Willi Hennig et qui fonde les relations de parenté sur le partage des états dérivés des caractères ou synapomorphies

Les découvertes continues de la zoologie

De nombreuses espèces animales ne sont pas actuellement connues de la zoologie, soit par ce qu'elles sont restées dans des collections non étudiées pour le moment, soit parce qu'elles n'ont pas encore été découvertes.

Ces découvertes peuvent parfois être d'importance, comme par exemple :

  • Au niveau taxonomique : l'embranchement entier des Pogonophores, qui ne fut reconnu et créé qu'en 1944, et le premier individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux...) de ce groupe ne fut découvert qu'en 1914.
  • Au niveau des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce...) de l'animal : L'Okapi, un mammifère (Les Mammifères (classe des Mammalia) forment un taxon inclus dans les vertébrés,...) africain, n'a été découvert qu'en 1900 et décrit en 1901. Le Requin (Requin [ʁəkɛ̃] est un terme désormais ambigu désignant en...) grande gueule, qui mesure plus de 4 m de long, n'a été découvert qu'en 1976 et décrit en 1983.
  • Au niveau de la connaissance de l'évolution des espèces: le Cœlacanthe ne fut connu par les scientifiques qu'à l'état de fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement...) jusqu'en 1938.
  • Au niveau culturel : le genre Architeuthis (Les calmars géants ou architeuthidés (Architeuthidae) forment une famille de...), à l'origine de la légende du Kraken, ne fut décrit qu'en 1857 par Japetus Steenstrup (qui lui donne le nom Architeuthus) et établi qu'en 1860 par James Edmund Harting.

La Taxinomie Sibley-Ahlquist repose sur des hybridations d'ADN « in vitro ». Bouleversant complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) les précédentes classifications des oiseaux, elle a été adoptée assez rapidement en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...), beaucoup plus lentement en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) avec de fortes réticences en particulier dans le monde (Le mot monde peut désigner :) francophone.

Page générée en 0.012 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique