Îles Glorieuses
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Îles Glorieuses
Image satellite des îles Glorieuses
Pays France
(Îles Éparses)
Localisation Océan Indien
(11° 30’ S, 47° 20’ E)
Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de la...) 5 km²
Population
Densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de...)
0 hab.
0 hab./km²

Les Glorieuses ou îles Glorieuses sont de petites îles de l'océan Indien (L’océan Indien s'étend sur une surface de 75 000 000 km². Il est limité au nord par l'Inde, le Pakistan et l'Iran, à l'est par la Birmanie, la Thaïlande,...) formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute...) un archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) inhabité de 5 km² au nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de Madagascar (Madagascar (Madagasikara en malgache), ou la République de Madagascar (Repoblikan'i Madagasikara en malgache) pour les usages officiels, est un État indépendant situé dans...).

Françaises depuis 1892, elles ont une position stratégique au débouché septentrional du Canal de Mozambique : 11°30 de latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.) Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et 47°20 de longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).) Est. Aussi, Madagascar et les Seychelles (Les Seychelles sont un archipel de 115 îles, situé dans l'océan Indien et rattaché au continent africain. Toutes ces îles sont regroupées en un État dont...) en réclament la souveraineté.

Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη"...)

Les îles Glorieuses sont essentiellement formées de deux îles coralliennes, l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on...) Glorieuse ou Grande Glorieuse (3 km dans son plus grand diamètre) et l'île du Lys (Les lys ou lis sont des plantes herbacées de la famille des Liliaceae appartenant au genre Lilium.) (circulaire de 600 mètres de diamètre). Celles-ci sont entourées de quelques îlots rocheux, parmi lesquels Roches Vertes et l'île aux Crabes et d'un banc sableux entre les 2 îles et émergeant à marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil.) basse.

Le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui...) y est tropical et le terrain plat et peu élevé, des dunes de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension...) s'élèvent à l'est et au nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) de Grande Glorieuse sur une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) d'une douzaine de mètres, hauteur maximale de l'île. Les îles Glorieuses sont couvertes par une végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un milieu aquatique. On parle aussi de "couverture...) luxuriante où se distinguent notamment les cocotiers.

Histoire

Carte des îles.
Carte des îles.

Les navigateurs malgaches et arabes ont sûrement découvert cet archipel dès le VIIe siècle. C'est le réunionnais Hippolyte Caltaux qui va " rattacher ", en 1878, l'archipel à la France malgré la volonté des Britanniques de s'en emparer. En 1878, alors qu'il commerce entre les Seychelles où il demeure et Madagascar, il découvre ces îles inhabitées. Il en demande alors une concession au Ministère français des Colonies qui lui répond qu'il peut occuper ces îles "à ses risques et périls". Il les nomme alors les îles Glorieuses en l'honneur de la révolution de 1830. Il les exploite alors, sans le soutien de la France et subira pendant une dizaine d'années les tracas de la marine britannique. La France ne se décidera qu'en 1892 à reconnaître sa souveraineté sur ces terres devant la menace britannique imminente d'annexer ces îles. La prise de possession des îles est faite par le capitaine de vaisseau Richard, commandant du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de...) "Le Primauguet" le 23 août 1892. En 1895, elles sont rattachées administrativement à Mayotte (Mayotte (appelée aussi Maore en comorien) est une collectivité d'outre-mer de la France située dans l'archipel des Comores, lui-même situé...) puis en 1912 à Madagascar.

Caltaux va exploiter les Glorieuses avec l'aide de Seychellois et de Malgaches jusqu'en 1907. Pendant cette période, il aura planté plusieurs milliers de cocotiers assurant une production de coprah de plus de 30 tonnes par an. L'administration française accorde ensuite la concession de l'île à la société des îles Malgaches. La concession prend fin en 1958. En 1955, fut installée une station météo qui devint permanente en 1959. Une piste d'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent...) fut également construite. En 1960, année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de l'indépendance de Madagascar, les Glorieuses comme les autres îles éparses (1 : Bassas da India • 2 : Europa • 3 : îles Glorieuses • 4 : Juan de Nova • 5 : Tromelin (KM : Comores • MG :...) sont rattachées au Ministère francais de l'outremer et administrée par le préfet de la Réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de...). En 1973, un détachement de l'armée française d'une quinzaine d'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) s'installa sur l'île de manière permanente. En 1975, elles deviennent des réserves naturelles avec pêche et accès restreints.

Administration

Les îles Glorieuses forment l'un des cinq ensembles d'îles regroupées sous le nom d'îles Éparses que la France a administrée depuis la Réunion jusqu'au 3 janvier 2005 date à laquelle elles sont gérées par l'administreur des TAAF (mais sans être rattachées à ces territoires).

Une garnison de 12 militaires dont un Gendarme fait fonctionner sur l'île Glorieuse une station radio et météorologique (semi-automatique). On y trouve notamment une piste d'aviation bitumée et un mouillage convenable. Les autres îles ne sont visitées que ponctuellement par les scientifiques. L'ile du Lys a été visitée par une expédition scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) en 1998.

Bibliographie

  • Les îles éparses, histoire et découverte, Alain Hoarau, Alizées Editions, 1993
  • Revue de Madagascar, 1954, 2ème trimestre "Aux Glorieuses".
Page générée en 0.068 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique