Littoral combat ship
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le chef des opérations navales Mullen posant avec les parrains du USS Freedom (LCS-1) en arriére plan
Le chef des opérations navales Mullen posant avec les parrains du USS Freedom (LCS-1) en arriére plan

Le Littoral Combat Ship (LCS), ex Littoral Warfare Ship (LWS), ex-Focused Mission Ship (FMS), ex-Streetfighter est un programme en cours de développement depuis la fin des années 1990 visant à déployer, vers 2008-2010, une classe de frégates légères furtive modulaires pour, comme le nom l'indique, le combat en zone littoral de l’US Navy.

les États-Unis considére cette classe comme un nouveau type de navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de...) et reprendront comme numéro de coque LCS xx rajoutant un nouveau sigle à la classification des navires.

Cette classe devait compter à l’origine 56 unités ; des six consortiums rivaux au départ, il en reste, en 2006, deux : General Dynamics-Bath Iron Works/Austin avec un trimaran (Un trimaran est un bateau à trois coques : 2 flotteurs situés de part et d'autre d'une coque centrale plus volumineuse mais dépourvue de quille. Le gréement est situé sur la coque centrale. Les flotteurs sont...) de près de 3 000 tonnes et capable de filer à 50 nœuds et Lockheed (La Lockheed Corporation (d'abord appelée la Loughead Aircraft Manufacturing Company) était un constructeur américain de l'aéronautique et de l'aérospatiale fondé en...) Martin/Gibs & Cobs/Marinette Marine avec un monocoque (Une automobile monocoque est un véhicule constitué d'un seul tenant, sans qu'il n'y ait de châssis pour en assurer la rigidité, cette dernière étant...) planante baptisé SeaBlade de 1 500 à 2 000 tonnes aptes à aller à plus de 40 nœuds.

Deux navires de chaque concept devait étre construit avant de prendre la décision finale pour la construction en série, les 2 premiers seront livré en principe fin 2006 et 2007, l'USS Freedom (LCS-1) de l'équipe Lockheed Martin (Lockheed Martin est une des principales entreprises américaines de défense et de sécurité. Comme ses principaux concurrents, elle conçoit et réalise...) et l'USS Independance (LCS-2) de l'équipe General Dynamics (General Dynamics est une entreprise de conception d'avions militaires pour le compte du gouvernement américain fondé en 1952. On lui doit la construction du célèbre avion F-16...) mais après la décision d'arrétet la constructien en janvier 2007 du deuxième exemplaire de l'équipe Lockheed, l'US Navy annonce le 12 avril 2007 la fin de son contrat avec cette firme à cause du surcoût de celui-ci. En effet, alors que le deuxième navire n'est construit qu'a hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de 75%, il à déja couté 350 millions de dollars pour un prix initial annoncé de 270 millions [1].

Caractéristiques

Les coques en trimaran ont été expérimentées par la Royal Navy et le concept SeaBlade descend du bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou...) de course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) Destriero et la grande furtivité (La furtivité est la caractéristique d'un engin militaire conçu pour avoir une signature réduite ou banale et donc pour être moins détectable, classifiable ou identifiable.) multispectrale (radar, infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.), acoustique (L’acoustique est une branche de la physique dont l’objet est l’étude des sons et des ondes mécaniques. Elle fait appel aux phénomènes ondulatoires...), magnétique…) est une donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) devenue classiques en architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) navale depuis les frégate La Fayette.

Devant étre à l'origine un navire de faible coût, les améliorations successives ont fait exploser les coûts et menace le programme.

Motorisation

Lockheed Martin à choisi des ensembles générateurs par turbines à gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper tout le...) MT30 Rolls-Royce pous ses navires [2].

Polyvalence

La modularité commune au deux projets semblent plus avant-gardiste. Les LCS seront grées avant de partir en mission, voir au large même des côtes visées, par des bâtiments-base. Ils recevront des modules de missions conteneurisés dédiés au rôle requis : module de déminage avec hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) MH-60S, équipé de l’AWS-2 RAMICS (Rapid Airborne Mine Clearance System) et de drone (Un drone ("faux bourdon" en anglais) ; ou UAV (Unmanned Aerial Vehicle) est un aéronef sans pilote humain à bord. Il emporte une charge utile...) RMS WLD-1(v)1 et/ou LMRS BLQ-11.

Des drones-hélicoptères recevront aussi des modules de déminages, ainsi que des drones de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...).

Des modules de lutte anti-sous-marins sont également prévus, essentiellement mis en œuvre par les mêmes moyens (hélicoptères MH-60S, drones).

Sept modules au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...) sont prévues.

Les LCS devraient également servir à des projections de forces spéciales (avec hélicoptères, Zodiac (Zodiac, devenu en 2007 Zodiac Aerospace, est un équipementier français œuvrant principalement dans l'aéronautique. Les activités dites « marines »,...) et véhicules sous-marines, voire au transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..)....) d'une à deux douzaines de blindés légers (avec toutefois la nécessité de trouver un port avec un quai pour leur débarquement).

Armement

Le seul armement standardisé pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) prévu se limite à une tourelle Bofors de 57 mm et à un système de défense rapproché Sea-Ram. Des modules de missiles Nerfire -15 missiles LAM (Loitering Attack Missile) ou PAM (Precision Attack Missile-).

La défense très rappoché est assurée par 4 mitrailleuses de 12,7 mm.

Stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) d'engagement

On serait tenté d'écrire que les LCS semblent particuliérement sous-armés et bien impuissants face à un patrouilleur ( Un patrouilleur est un bâtiment de combat (voir patrouilleur (bateau)). Un patrouilleur est un québécisme désignant un agent de police en patrouille. ) lance-missile nouvelle génération mais la réponse (du moins en théorie) tient dans la façon dont seront mise en œuvre ces unités : en Network Centric Warfare ou réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet),...) infocentré (nom de la version naval : Naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) Fires Network), via le Cooperative Engagement Capability.

Les LCS n'opéreront jamais seuls en zones de menaces, mais en groupe de plusieurs d'entre eux, chacun dédié à une menace précise. Plus au large, à l'abri des menaces littoral susceptibles de les mettre en danger, évolueront les destroyers et les croiseurs qui déployeront au dessus des LCS, via AWACS, satellites (Satellite peut faire référence à :) et drones leur parapluie de missiles longue portée.

Notes et références

  1. http://www.chron.com/disp/story.mpl/ap/fn/4710508.html
  2. http://www.euro-petrole.com/news_details.php (PHP (sigle de PHP: Hypertext Preprocessor), est un langage de scripts libre principalement utilisé pour produire des pages Web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant également fonctionner comme...)?cat=2&id=1059
Page générée en 0.107 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique