Ligne Lyon-Bordeaux
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Ligne Lyon - Bordeaux
Longueur 550 ?
Mise en service 1871- 1881
Écartement standard
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de voies 2 voies, voie unique de Clermont-Ferrand à Brive
Propriétaire Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un...) ferré de France
Exploitant SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :)
Électrification non
Signalisation BAPR
Types de trafic TER, Corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies d'individus (les polypes), construisant tout au long de leur vie un squelette...), fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.)
Lignes affluentes {{{lignes affluentes}}}
Principales gares Roanne, Saint-Germain-des-Fossés, Vichy, Clermont-Ferrand, Ussel, Tulle, Brive, Périgueux, Libourne

La ligne Lyon-Bordeaux (La ligne Lyon-Bordeaux est la seule ligne transversale française desservant le Massif central. Elle fut mise en service par tronçons car la partie Est concernait la compagnie du PLM alors que la...) est la seule ligne transversale française desservant le Massif (Le mot massif peut être employé comme :) central. Elle fut mise en service par tronçons car la partie Est concernait la compagnie du PLM alors que la partie Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) échut au PO.

La réalisation de la partie ouest fut entreprise en 1870 par la compagnie du Chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures d'exploitation faisant...) de Clermont-Ferrand à Tulle mais qui fut rachetée par l'État en 1877 qui ouvrit une partie de la ligne en 1881. Cette partie fut rétrocédée au PO en mars 1884.

Dans sa partie est, cette ligne est considérée comme difficile en particulier entre Roanne et Tarare ; rampe de 25/1000 au tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés aux tunnels par leur mode de construction les...) de 2,3 km du col des Sauvages (Le col des Sauvages est situé dans le département du Rhône et culmine à 760 m.).

En fait, cette ligne a deux variantes dans la partie centrale ouest entre Saint-Germain-des-Fossés et Libourne :

  • Un itinéraire nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) qui est le plus long mais le moins accidenté qui passe par Saint-Germain-des-Fossés, Montluçon, Guéret, Limoges puis rejoint l'autre itinéraire à Libourne. C'est cet itinéraire qu'empruntaient les rames RTG Lyon-Bordeaux.
  • Un itinéraire sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) plus court qui passe par Clermont-Ferrand, Royat, Laqueuille, Ussel, Meymac, Égletons, Tulle, Brive, mais considéré comme " ligne de montagne " entre Clermont-Ferrand et Ussel.
    Son point (Graphie) culminant est à Laqueuille à 942 m avec un embranchement vers Le Mont-Dore à rampes de 35/1000 et construit en 1881.

Services

Outre les trains directs Lyon-Bordeaux, des express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).) Genève-Bordeaux empruntaient aussi cette ligne de même que des autorails Grenoble-Bordeaux. Des express Bordeaux-Vichy ou Bordeaux-Le Mont-Dore empruntaient également la partie ouest de la ligne.

Après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. La...) Guerre mondiale le service Lyon-Bordeaux fut d'abord assuré par des ABJ en unités multiples puis des doubles ABV. Face à la demande, l'arrivée des rames RGP permit une meilleure réponse (En théorie des jeux, la meilleure réponse est la stratégie ou l'ensemble de stratégies qui produisent le résultat immédiat le plus favorable au joueur considéré, étant...) dans les années 1960. Jusqu'en 2005, le rapide Lyon-Bordeaux fut assuré par des RTG sur l'itinéraire nord.

L'express Corail " le Ventadour " était le seul train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut être tracté par...) prestigieux à parcourir cette ligne sur l'itinéraire sud, où avant les TER, les dessertes régionales étaient assurée d'abord par des X 2400 (Les X 2400 sont une série d'anciens autorails de la SNCF. Les XABDP 2400, dit unifiés 600 ch à 79 exemplaires sont sortie de construction de 1951 à 1955. Ils comptent 12 places de 1ère et 56 de 2nde classe, sont...) puis par les fameux X 2800 (Le meilleur autorail français des années 1960 aux années 1990.) qui perduraient encore en 2005.

L'express Corail fut d'abord tracté par des couples de BB 66000 (Les BB 66000 constituent une importante série de locomotives diesel de la SNCF.) avant l'apparition en 1969 des prestigieuses CC 72000 (Les CC 72000 sont une série de locomotives diesel-électriques construites à 92 exemplaires pour la SNCF par la société Alsthom.) peu adaptées à ce profil de voie. Puis ce fut plus simplement des couples de BB 67400 (Les BB 67400 sont une série de locomotives diesel-électriques construites à 232 exemplaires pour la SNCF par les sociétés Brissonneau et Lotz et Matériel de traction électrique (MTE)....) avec une rame de 4 ou 5 Corail. Malgré une fréquentation correcte " le Ventadour " est toujours remis en cause. Il n'est qu'à circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) périodique, à fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on...) de plus en plus faible chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), alors qu'avant 1994 il fonctionnait toute l'année.

Les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de trajet en 2005

  • Lyon-Bordeaux direct par "Le Ventadour" = 8h36 Corail

Alors que les trajets par TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses supérieures à 320 km/h en exploitation, mise au point par la SNCF et construite par la division transports de la société...) sont de :

  • Lyon-Bordeaux par Massy = 5h50 TGV + TGV
  • Lyon-Bordeaux direct par Nîmes = 6h05 TGV
  • Lyon-Bordeaux par Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine...) = 6h15 TGV + TGV
  • Lyon-Bordeaux par Montpellier = 6h50 TGV + Téoz
Page générée en 0.122 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique