140-101 à 370 État ou 140 C SNCF
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
140-101 à 370 État
puis 140 C 101 à 370 SNCF

La 140 C de l'Ajecta à Longueville.
Type de locomotive Locomotive à vapeur
Date de construction 1913-1920
Production totale 340
Configuration whyte 2-8-0
Disposition des roues oOOOO
Classification UIC 1 4 0
Gabarit standard
Ecartement 1435 mm
Diamètre des roues porteuses avant 860 mm
Diamètre des roues motrices 1450 mm
Longueur hors tout 11,750 m
Masse totale en charge 76 t
Masse adhérente 66 t
Type de combustible charbon
Type de moteur simple expansion
Pression de le chaudière 12 puis 13 puis 14 kg/cm²
Surface de chauffe 3,2 m²
Nombre de cylindres 2
Diamètre des cylindres 590 mm
Vitesse maximum 70 puis 80 km/h
Carrière SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :)
Série 140
Effectif 334
Région d'action Sud-Est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.), Est et Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).)

Les 140 numéros 101 à 370 et les 70 machines d'origine militaire construite pour l'ALVF (artillerie lourde sur voie ferrée), lors de la Première Guerre mondiale sont des locomotives à vapeur () qui furent emblématiques des anciennes régions Est et Ouest de la SNCF.

Origines

Etudiées à partir de 1912, livrées de 1913 à 1920, la série des futures 140 C comprend trois grandes séries:

  • La première, commandée par le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node) l'extrémité...) de la Compagnie des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau...) de l'État, comprenait 70 exemplaires. Ces exemplaires ont été construits par les sociétés Schneider sise à Le Creusot, SACM de Belfort ainsi que par Fives-Lille étaient immatriculés 140-101 à 170.
  • La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. ...) série, également commandée par la Compagnie des chemins de fer de l'État, devait être réalisée par les mêmes constructeurs, cependant la déclaration de guerre et les réquisitions qui suivirent empêchèrent le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...) d'aboutir. Les 200 exemplaires de la seconde série furent donc commandés en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent 83,8%...) auprès des constructeurs North-British Locomotive (Une locomotive est un engin moteur, c'est-à-dire se déplaçant par ses propres moyens, utilisé par le transport ferroviaire pour fournir l'énergie de traction à un train. Le plus souvent, la...) Corporation à Glasgow et Nasmyth à Manchester. Ces machines seront livrées de 1916 à 1918 au port de St-Nazaire et étaient immatriculées 140-171 à 370. Six locomotives, les 140-337, 338, 339, 340, 368 et 369 furent perdues en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), lors du naufrage du cargo St Chamond qui fut torpillé le 30 avril 1918, à 1,5 miles nautique de St Ives, à la pointe de la Cornouaille, en Angleterre.
  • La troisième série, de 70 exemplaires, a été commandée par le ministère de la guerre pour l'ALVF. Ces machines ont été construites en Angleterre par Vulcan Foudry de 1915 à 1920 et étaient immatriculées 1 à 70 ALVF.

Service

Les machines ALVF seront démobilisées début 1920 et vendues aux réseaux de la Compagnie des chemins de fer de l'Est et de la Compagnie du chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure...) Paris-Lyon-Méditerranée à raison de 35 exemplaires chacun. Les locomotives de l'Est seront immatriculées série 12 s numéros 40 001 à 40 035 et celles du PLM seront immatriculées 140 K 1 à 35.

A la création de la SNCF en 1938, les machines furent réimmatriculées de la façon suivante:

  • locomotives de l'ex-Est : 1-140 C 1 à 35
  • locomotives de l'ex-PLM : 5-140 K 1 à 35
  • locomotives de l'ex-État : 3-140 C 101 à 370

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale il manquera 25 unités sur la totalité de la série. À partir de là il fut décidé d'affecter des 3-140 C à la région Est pour pallier le manque de machines; de même toutes les 5-140 K furent réaffectées à la même région sauf 1 machine qui restera sur la région Ouest. Les machines de l'Ouest garderont leur immatriculation, seul l'indice de région changera. Pour les machines de l'ex-PLM il fut apposé un marquage provisoire : 1-140 C 501 à 535 qui sera supprimé en novembre 1947 pour être remplacé par : 1-140 C 36 à 70 et ce dans un souci de simplification.

Si la dernière circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) commerciale de la traction vapeur fut effectuée le 24 septembre 1975 avec un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut...) de fil de fer entre Troyes et Sainte-Colombe, la série était radiée de la SNCF depuis le 10 septembre 1973 avec la 1-140 C 137. En effet la location à partir de 1962 de plusieurs unités aux CFTA (CFTA (Chemins de Fer et Transport Automobile) est une entreprise ferroviaire française active dans le transport de marchandises et de voyageurs.) de Gray permis de les voir après leurs disparition de la SNCF. La 1-140 C 38 a pour sa part effectuée la dernière circulation vapeur en remorquant sa consœur la 1-140 C 287 le 20 novembre 1975 entre Gray et Chalindrey dépôt titulaire pour restitution à la SNCF.

Description

Ces Consolidation disposaient d'un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) à deux cylindres à simple expansion et la distribution était du type " Walschaerts ". Le foyer était un foyer " Crampton " à ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) plat et à grille ( Un grille-pain est un petit appareil électroménager. Une grille écran est un élément du tube de télévision. Une grille d'arrêt est un élément du tube de télévision. Une grille de contrôle est un...) étroite. L'échappement était à cône de type " Nord ". Elles furent équipées par la suite d'un trèfle (Les trèfles sont des plantes herbacées de la famille des Fabacées (Légumineuses), appartenant au genre Trifolium.) à 3 jets de type " PLM ". Certaines unités furent munies d'un échappement de type " Lemaître ". Le bogie-bissel avait un déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est...) latéral de + ou - 80 mm et était du type " Zara ". Une particularité de la série est qu'elle fut munie des 3 types de réchauffeurs existant : la pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) " Dabeg ", la pompe " ACFI " et la pompe " Worthington ".

Tender

Les tenders qui leurs furent accouplés d'origine ont été des tenders à bogies contenant 18 m³ d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) et 5 t de charbon. Ils portèrent les immatriculations suivantes :

  • pour les État :
    18 411 à 18 680 puis 3-18 C 411 à 680 ou 1-18 B 411 à 680 pour ceux mutés à l'Est.
    18 056 à 18 410 puis 3-18 C 56 à 410 ou 1-18 D 56 à 410 pour quelques exemplaires.
  • pour les ALVF de l'Est :
    1 à 35 puis 40 001 à 40 035 puis 1-18 B 1 à 25.
  • pour les ALVF du PLM :
    36 à 70 puis 18-30 à 18-64 puis 5-18 A 1 à 35 puis 1-18 B 30 à 64.

Les tenders numéros 40 026 à 40 035 de l'Est furent modifiés pour devenir les 21 001 à 21 010 futures 1-21 F 1 à 10 qui seront attelés aux 150 Est 150001 à 150195 ( futures : 1-150 E 1 à 195 ). Les 10 tenders manquant furent remplacés par des types Prussien contenant 21,5 m³ d'eau et 7 t de charbon provenant d'anciennes 230 du type P8 numéros 210 à 272, 311 à 335, 343, 350 à 374 et 401 à 420 pour 7 unités et d'anciennes 221 de la série S 9 pour 3 unités qui prirent respectivement l'immatriculation 1-21 D 311 à 325 et 1-21 D 902 à 904. A partir de 1955 la SNCF réutilisa des tenders des 1- et 2-150 X réformés pour éviter la prise d'eau et ainsi rallonger le parcours de plus de 30 1-140 C; ils contenaient 34 m³ d'eau et 10 t de charbon et furent immatriculés 1-34 X 1 à 226.

Caractéristiques

  • Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse...) totale : en fonction du tender accouplé
  • Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) totale : en fonction du tender accouplé
  • Masse du tender en ordre de marche : en fonction du tender accouplé

État de la série en 1958

En 1958, Jacques Defrance dans son État du matériel moteur SNCF relève les affectations suivantes :

Région Est : 150 machines dont la série des 140 C 1 à 70 et des 140 C numéros compris entre 104 et 368. Affectations aux dépôts de Noisy-le-Sec, Chalindrey, Vaires, Chaumont, Troyes, Sézanne, Longueville, Blainville, Neufchâteau, Chalons, Bar-le-Duc, Reims, Amagne, Lumes, Verdun et Belfort.

Région Ouest : 143 machines dont la 140 C 64 (ex-PLM) et le restant de la série 140 C 101 à 370. Affectations aux dépôts de Trappes, Achères, Sotteville, Mantes, Cherbourg, Granville, Nantes, La Roche-sur-Yon, Rennes, Saint-Brieuc, Fougères, La Rochelle, Saintes, Niort et Saint-Mariens.

Defrance note que ces machines sont spécialisées aux marchandises. Néanmoins au sortir de la Seconde Guerre mondiale ces machines ont été vues en tête d'express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).) et après elles ont été vues en tête d'omnibus (À Nantes, au début du XIXe siècle, un jeune homme, Étienne Bureau, imagine un véhicule pour transporter les employés de son grand-père, un armateur, entre ses bureaux de la rue Jean-Jacques Rousseau et les services de la Douane, dans...) et de marchandises-voyageurs.

Machines préservées

8 locomotives 140 C ont été préservées, il s'agit des machines suivantes :

  • 140 C 22 propriété du musée de Saint-Fargeau (Yonne).
  • 140 C 27 propriété de la CITEV (machine actuellement H.S.)
  • 140 C 38 propriété du CFT (CFT (Cross File Transfer) est un logiciel de transfert de fichiers développé par la société Axway, créé par Crédintrans puis cédé à Sopra (maison mère de Axway). On parle également de "moniteur" de transfert de fichier.) du Limousin Périgord (travaux de remise en état de marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en ayant...) en cours) (lien)
  • 140 C 231 en état de marche et propriété de l'AJECTA (Provins). (lien)
  • 140 C 287 ex CFT du Bréda et exposée à la Ferté Saint-Aubin (Loiret)
  • 140 C 313 propriété de la SNCF et confiée à la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...) de Reims (exposée sous la marquise de la gare)
  • 140 C 314 en état de marche, propriété de la FACS et confiée au CFTV (Saint-Quentin).
  • 140 C 344 propriété de la SNCF et exposée à la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés...) du train de Mulhouse

Cette locomotive fut reproduite par Jouef en 1967.

Page générée en 0.101 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique