Intégration d'applications d'entreprise
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'Intégration d'applications d'entreprise ou IAE (en anglais Enterprise Application Integration, EAI) est une architecture intergicielle permettant à des applications hétérogènes de gérer leurs échanges. On la place dans la catégorie des technologies informatiques d'intégration métier (Business Integration) et d'urbanisation. Sa particularité est d'échanger les données en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel.

Par extension, l'acronyme EAI désigne un système informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique...) permettant de réaliser cette architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) en implémentant les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un...) interapplicatifs du système d'information.

Composants

Une plate-forme IAE est composée de plusieurs éléments :

  • Des connecteurs servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) d'interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner...) entre l'IAE et les applications. Ils scrutent les événements de l'application et transmettent les données associées vers l'IAE (ou fournissent à l'application les données provenant de l'IAE). Ces données sont appelées Objets de métier spécifiques (OMS; en anglais, Application Specific Business Objects ASBO) car elles reflètent les données de l'application (nom du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:), format...).
  • Les OMS en provenance des (ou dirigés vers les) connecteurs passent par une opération de mise en correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt...) ou mappage (mapping) pour transformer les données spécifiques aux applications (OMS) en données standards à l'IAE : les OM (Objets de métier; en anglais, Business Objects BO).
  • Les OM reflètent alors le modèle de données global des informations des différents processus de l'entreprise. Ils sont alors transmis à des traitements appelés collaborations qui reflètent la logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une première approche l'étude des...) de traitement à appliquer sur un OM avant de le transmettre à une application cible (compléter les infos par recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) dans une autre application, vérification de la validité du processus métier...).
  • Une couche de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le...) : il s'agit de la couche qui sert à acheminer les données entre les applications. Cette couche peut être implémentée par échange de fichiers (par exemple en utilisant FTP), par échange de message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en présence de...) (par exemple en utilisant un MOM ou Jabber/XMPP) ou encore par appel de services (par exemple en utilisant SOAP (SOAP (ancien acronyme de Simple Object Access Protocol) est un protocole de RPC orienté objet bâti sur XML.) sur HTTP).

Exemple de fonctionnement

Pour comprendre le fonctionnement, on peut présenter l'exemple suivant : Une application A de gestion de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) crée un nouvel article (une pompe) et elle veut le rendre disponible à une application B qui suit les anomalies techniques de cet article et à une application C qui affiche l'article sur un portail Web (Un portail Web (de l'anglais Web portal) est un site Web qui offre une porte d'entrée unique sur un large éventail de ressources et de services (courrier électronique, forum de discussion, espaces de publication, moteur de...).

  1. L'application A crée un nouvel article dans sa base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un...). Un traitement automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements...) (trigger) capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la gravisphère de ce dernier. La capture de l'objet céleste aboutit à sa satellisation ou à sa...) cet événement et l'archive dans une table d'événement avec la donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) associée (nouvel article).
  2. Un connecteur IAE JDBC (Base de données) scrute cette table toutes les 10 secondes et découvre ce nouvel événement. Il récupère alors la donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) associée et la copie dans un OMS en lui associant un verbe (création).
  3. L'OMS passe alors dans une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de mise en correspondance pour convertir les données du nouvel article (spécifiques à l'application A) en un OM générique reflétant toutes les informations nécessaires à l'entreprise pour représenter un article.
  4. L'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et...) métier Article est attendu (enregistré) par deux collaborations (C1 et C2). La première récupère l'OM, analyse le verbe (création) et envoie l'OM en création vers l'application B (Cet OM est remis en correspondance pour obtenir un article OMS destiné à B et est traité par le connecteur de B qui effectue la création). Dans le même temps, la deuxième Collaboration C2 récupère l'OM original et l'envoie en création vers l'application C (mappage, connecteur C).

Avantages/Inconvénients

Avantages :

  • Flux centralisés : Avant l'arrivée de l'IAE, les entreprises devaient développer des interfaces spécifiques à chaque application et les connecter point (Graphie) à point. Il en résultait un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un...) complexe (plat de spaghetti) de flux, difficile à maintenir et à faire évoluer. Maintenant, toutes les interfaces IAE convergent ( en astronautique, convergent en mathématiques, suite convergente série convergente ) vers un serveur central (En informatique, un serveur central centralise un service. Les serveurs centraux sont utilisés généralement dans une architecture centralisée a contrario d'une architecture décentralisée. On parle de serveur central...) (concentrateur ; en anglais, hub) qui traite et redistribue les flux vers les applications enregistrées.
  • Flux traités "au fil de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.)" : Les mises à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et...) des données sont effectuées au fil de l'eau, c'est-à-dire au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la Municipalité de Skive.) et à mesure des événements des applications sources. Cela réduit les flots (Flots) de donnée lors des transferts et propose une donnée "à jour" peu de temps après son éventuelle modification. Cela réduit aussi la perte de performance des applications due à l'extraction ou la mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un...) des données car on ne traite que des flots de petite taille et répartis dans le temps.
  • Flux réutilisable : Si une nouvelle application veut accéder aux OM déjà présents dans l'IAE, toute la logique de récupération n'est plus à développer. En théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) elle n'a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...) d'ajouter au concentrateur (En général, un concentrateur (en anglais, hub - cette traduction est souvent utilisée en français, mais c'est un anglicisme) est le nœud central d'un réseau informatique. Il...) IAE que sa collaboration (si elle a besoin d'un traitement spécifique), ses OMS, ses mappings et son connecteur.
  • Coût de migration des interfaces : Lors du changement d'une des applications interfacées (migration, changement de produit), peu de modifications sont nécessaires. Seuls le connecteur, le mappage ou la collaboration spécifique à l'application doivent être modifiés.

Inconvénients :

  • Flux massif (Le mot massif peut être employé comme :) : Pour les flux massifs (par exemple : mise à jour de 10 000 articles en même temps), la logique du traitement unitaire de l'information est très lente (La Lente est une rivière de la Toscane.). On préfèrera plutôt une solution ETL.
  • Coût initial : Le coût de mise en place de l'infrastructure est assez élevé. Mais il se réduit grandement au fur et à mesure de l'ajout de nouveaux flux.

L'IAE dans l'entreprise

La mise en place d'un IAE nécessite une volonté d'unification (Le concept d'unification est une notion centrale de la logique des prédicats ainsi que d'autres systèmes de logique et est sans doute ce qui distingue le plus Prolog des autres langages de programmation.) de l'intégration des systèmes d'information de l'entreprise. Une phase d'étude d'urbanisation va permettre de :

  • identifier la plupart des données métier de l'entreprise.
Par exemple : articles, commandes, fournisseurs, clients...
  • définir les applications qui en seront maîtres.
Par exemple :
  • L'application de gestion des fournisseurs sera maître des données fournisseur.
  • Elle pourra les diffuser via l'IAE aux autres applications, qui pourront s'en servir comme données fournisseur de référence.

Ses données seront représentées dans l'IAE sous forme d'objet métier (OM).

On pourra alors construire des flux d'information métiers unifiés par lesquels chaque application spécifique peut partager ses informations avec les autres au sein d'une étape de l'organisation (Une organisation est) de l'entreprise.

Par exemple :
  • Le service des achats a créé les fournisseurs qui permettront d'identifier les articles utilisés par le service de production.
  • Ce service de production construira les produits vendus aux clients par le service des ventes.
  • Lesdits clients seront suivis par le service après vente...

L'IAE n'apparaît comme une solution d'intégration pertinente qu'au sein d'une infrastructure complexe d'échange de données. Utiliser l'IAE pour connecter deux systèmes extrêmement simples serait aussi pertinent que manipuler une enclume pour extraire une noix de sa coquille.

On note qu'une nouvelle technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) semble se mettre en place face à l'IAE : l'Enterprise Service Bus (ESB).

Produits Commerciaux

Les principaux produits proposés sont :

  • BlueWay SOA/EAI tactique de BlueWay
  • DataEXchanger de DataEXchanger
  • exteNd Composer de Novell (Novell (NASDAQ : NOVL) est un éditeur de logiciel réputé pour son système d'exploitation réseau NetWare lancé en 1983 pour la plateforme PC (auparavant la société...)
  • Ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...)
  • Websphere Process server succédant à WBI (ancien Crossworlds) d'IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.)
  • SAP eXchange Infrastructure de SAP
  • WebLogic Integration de BEA Systems (BEA Systems, Inc. (NASDAQ : BEAS) est une société fondée en 1995 qui se spécialise dans les logiciels d'infrastructure d'entreprise.)
  • Email2DB Intégration de flux Email.
  • Oracle SOA Suite de Oracle
  • webMethods de webMethods
  • Business Works de Tibco
  • JEEBOP (ancien APILINK) de Wraptor
  • ICAN de Seebeyond
  • Business Integration Server SEEBURGER (Seeburger est un fournisseur leader de solutions d'intégration conçues pour optimiser les transactions de l'entreprise étendue par l'automatisation des échanges avec tous les partenaires, quelle que soit...)
  • Synchrony de Axway / Sopra Group
  • BizTalk de Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a...)
  • Cloverleaf (EAI édité par la société Quovadx et distribué par E.Novation)
  • iWay SOA Middleware (En informatique, un intergiciel (en anglais middleware) est un logiciel servant d'intermédiaire de communication entre plusieurs applications, généralement complexes ou distribuées sur un réseau informatique.) de iWay Software, une société de Information Builders

Produits Libres

Page générée en 0.516 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique