Aimé Cotton - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Aimé Auguste Cotton est un physicien, né à Bourg-en-Bresse en 1869, et mort à Sèvres en 1951. Il est le frère du mathématicien et académicien Émile Cotton ; son grand père était directeur de l’École normale d’instituteur de Bourg (Un bourg est un grand village où se tient ordinairement un marché. On parle...) et son père, Eugène Cotton, professeur de mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide...) au collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même...) de Bourg, établissement où Ampère (Ampère peut désigner :) débuta sa carrière.

Aimé Cotton (Aimé Auguste Cotton est un physicien, né à Bourg-en-Bresse en 1869, et mort à Sèvres en 1951....) fit ses études secondaires au lycée de Bourg et sa classe de Mathématiques spéciales au lycée Blaise Pascal (Blaise Pascal, né le 19 juin 1623 à Clairmont (aujourd'hui Clermont-Ferrand),...) de Clermont-Ferrand. En 1889, il est admis à l’École normale supérieure, dont il sort agrégé de sciences physiques en 1893. Il commence ensuite, en tant que Boursier des Hautes-Études, une thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est...) de doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement...) au Laboratoire de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) de la Rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux...) d’Ulm durant laquelle il découvre le dichroïsme circulaire. Il soutient sa thèse " Recherches sur l’absorption et la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un...) de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) par les milieux doués du pouvoir rotatoire " en 1896 et est nommé maître de conférences à Toulouse. En 1900, il chargé de la suppléance de Jules Violle à l’École normale supérieure. En 1904 il est chargé de cours à la Faculté des sciences et délégué à l'École normale supérieure. En 1910, il est nommé professeur-adjoint.

Il travaille avec Pierre Weiss sur l’effet Zeeman, ils déterminèrent ainsi la valeur du rapport de la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) de l’électron à sa masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...).

Il s’intéresse ensuite à l’effet Faraday et met en évidence le dichroïsme circulaire magnétique. En parallèle, il travaille avec son camarade de promotion Henri Mouton (Le mouton (Ovis aries) est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés,...), biologiste (Sur les autres projets Wikimédia :) à l’Institut Pasteur sur la biréfringence (La biréfringence est la propriété physique d'un matériau dans lequel la...) magnétique dans les solutions et découvrent l’effet Cotton-Mouton.

En 1913, il épouse la physicienne Eugénie Feytis, ils auront trois enfants. Il dirige les travaux de thèse de Georges Bruhat sur le dichroïsme circulaire et la dispersion rotatoire (1914).

Il participe dès 1917 à la création de l’Institut d'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement...) théorique et appliquée (SupOptique) où il enseigna.

En 1919 il est devient président du Comité de physique à la Direction des inventions. En 1920, Aimé Cotton devient professeur créant la chaire de physique théorique (La physique théorique est la branche de la physique qui étudie l’aspect théorique des lois...) et de physique céleste à la Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du...) (qui devint par la suite la chaire de spectroscopie et de physique céleste transformée ensuite en chaire de spectronomie.), puis à la chaire de physique générale de 1922, succédant à Gabriel Lippmann (Jonas Ferdinand Gabriel Lippmann (16 août 1845 - 13 juillet 1921) est un physicien...). Anatole Leduc, Eugène Bloch en 1926, Georges Bruhat, Pierre Auger (Pierre Victor Auger (14 mai 1899 - 25 décembre 1993) était un physicien français né à Paris,...), François Croze et Pierre Jacquinot (Pierre Jacquinot (1910-2002) est un physicien français.) lui succèderent à la chaire de physique théorique et physique céleste. Il dirige également le Laboratoire des recherches physiques de la Sorbonne. En 1941, il prend sa retraite et Jean Cabannes lui succède comme professeur et directeur de laboratoire.

En 1923, il est élu à l’Académie des sciences en remplacement de Jules Violle (Aimé Cotton 32 voix, Charles Fabry (Charles Fabry (1867-1945) est un physicien français.) 28 voix, Henri Abraham (Henri Abraham (1868-1943) physicien français.) 1 voix).

En 1914, il lance le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) d’un grand électro-aimant dont la construction débute en 1924 dans le laboratoire du Service des recherches et inventions à Bellevue qui devint ensuite le laboratoire du magnétisme (Le magnétisme est un phénomène physique, par lequel se manifestent des forces...) de Meudon-Bellevue puis le Laboratoire Aimé Cotton.

Il est l’inventeur de la balance de Cotton appareil qui sert à mesurer l’intensité d’un champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux...).

Distinction

  • Rosette de la Résistance
  • Président de l’Académie des sciences en 1938, succèdant à Emmanuel Leclainche
Précédé par Aimé Cotton Suivi par
créateur Chaire de physique théorique et physique céleste de la Faculté des sciences de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) Anatole Leduc
Précédé par Aimé Cotton Suivi par
Gabriel Lippmann Chaire de physique de la Faculté des sciences de Paris Jean Cabannes
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.129 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique