Bora - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La Bora à Starigrad en Croatie, de nuit

La bora (en croate, bura, en slovène burja, en bulgare, буран, en turc, poyraz) est un vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...) catabatique du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est...) qui souffle sur la mer Adriatique (Du latin Mare Hadriaticum (ou Mare Adriaticum), la mer Adriatique doit son nom à la ville d'Adria...), la mer Noire (La mer Noire est une mer située entre l’Europe et l’Anatolie. Large d'environ...), la Grèce et la Turquie. En hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) il est souvent violent, avec une vitesse (On distingue :) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) de 50 à 80 km/h avec des rafales qui ont été mesurées à 180 km/h sur le golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en...) de Trieste (Trieste (anciennement Tergeste en latin), est une ville d'Italie, d'environ 205 000 habitants...). Près des villes de Senj, Stara Novalja, Karlobag et au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de...) de Sveti Rok en Croatie, la bora (La bora (en croate, bura, en slovène burja, en bulgare, буран,...) peut atteindre 220 km/h et le 15 mars 2006, une rafale à 235 km/h a été mesurée sur le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours...) de l'ile de Pag.

Le nom bora provient de Borée, dieu de la mythologie grecque, personnification du vent du nord.

Origines

Comme tous les vents, la Bora est créée par des déplacements d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) dus à des différences de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...).

La Bora est un vent violent descendant qui, depuis l'altiplano karstique se précipite sur la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour...) et vers la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de Trieste en direction du golfe de Venise. C'est un vent continental, froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) et sec, qui a pour origine l'anticyclone (Un anticyclone est une zone de circulation atmosphérique autour d'un centre de haute pression....) russe situé en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) centro-orientale, qui se caractérise par une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) de haute pression tendant à se précipiter dans la dépression située en Adriatique. Cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un...) produit un flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) d'air froid en provenance de la Carniolie (Slovénie) vers la mer Adriatique, traversant les passages situés entre les Alpes Juliennes et les monts Kapela en Croatie.

Au cours de son parcours, le courant d'air butte sur l'obstacle constitué par le Mont Nevoso, qui divise la Bora en deux flux: le premier , empruntant le passage de Postojna traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de...) l'altiplano karstique et s'abat sur le Golfe de Trieste, tandis que le second passe entre le mont Nevoso et les reliefs des monts Kapela et Velebit pour déboucher à Rijeka et pouvant arriver jusqu'à Senj en Dalamatie.

La bora de Trieste est beaucoup plus forte et turbulente que celle de Rijeka et Senj. Sur l'altiplano karstique, le courant d'air a la possibilité de se répandre et donc son écoulement est généralement modéré et uniforme. Lorsqu'elle arrive aux bords de l'altiplano, qui s'élève immédiatement au-dessus de la ville à une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) comprise entre 300 et 400 mètres, celle-ci se précipite dans l'étroit couloir côtier puis sur la mer à une vitesse qui augmente avec la descente, et son écoulement devient turbulent (Le HMS Turbulent (n° de coque : S 87) est un bâtiment de la classe Trafalgar de sept...) ce qui a pour conséquence de rendre la Bora momentanément extrêmement violente.

Page générée en 0.055 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique