Claude Nicollier

Introduction

Claude Nicollier
Claude Nicollier.jpg
Spationaute
Nationalité Suisse
Naissance 2 septembre 1944 (Vevey, Suisse)
Temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des...) passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur...) dans l’espace 42 j 12 h 6 min
Sélection 1er groupe de l'ESA, 1977
Mission(s) STS-46
STS-61
STS-75
STS-103
Insigne de la mission Sts-46-patch.png STS-61 patch.svg Sts-75-patch.png Sts-103-patch.png

Claude Nicollier, né à Vevey en Suisse le 2 septembre 1944 est astrophysicien et astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel,...) de l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le...). Il devient en 1992 le premier Suisse dans l'espace (Mission STS-46). Il a effectué quatre missions à bord de différentes navettes, dont deux ont été consacrées à la réparation et à la maintenance du télescope spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un...). Lors de la première mission, il était chargé du pilotage du bras télémanipulateur de la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite basse mais pouvant aussi assurer d'autres missions, telles...) et à ce titre a effectué la première capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la gravisphère de...) en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) du télescope spatial (Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l'atmosphère. Le télescope spatial présente l'avantage par rapport à son homologue...).

Formation et premières activités

  • En 1962, il obtient sa maturité au Gymnase de la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) à Lausanne
  • En 1970, il a obtenu une licence en sciences physiques à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de Lausanne
  • De 1970 à 1973, Claude Nicollier travaille comme scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) d'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue avec la...) de l'Université de Lausanne et à l'Observatoire de Genève.
  • 1974, il entre ensuite à l'École suisse de l'aviation civile (L'aviation civile désigne tout ce qui est relatif à l'aviation non militaire. Cela englobe donc le transport civil de passagers et de marchandises.) de Zurich avant d'être engagé comme pilote de ligne (Un aviateur est une personne qui pilote un aéronef.) sur Douglas DC-9 par la compagnie Swissair.
  • En 1975, il obtient un certificat d'astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des...) à l'université de Genève
  • Fin 1976, il bénéficie d'une bourse de l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) européenne (ESA), au département Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances, d'études...) spatiale de Noordwijk (Pays-Bas) où il travaille comme chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) à diverses missions d'astronomie dans l'infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte...) et participe notamment à la mission aéro-terrestre NASA-ESA ASSESS II.
  • En 1978, l'ESA le sélectionne pour le premier groupe d'astronautes européens
  • En mai 1980 il rejoint la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable...) tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en restant dans l'ESA pour suivre une formation de spécialiste de mission.
  • En 1988, il suit une formation de pilote d'essai à l'"Empire test pilots school" de Boscombe Down (Grande-Bretagne), .
  • En parallèle, dès 1966, il est également pilote de milice dans l'armée suisse, il a le grade (Le mot grade a plusieurs significations :) de capitaine, il pilote des Hawker Hunter (Le Hawker Hunter est un avion de chasse britannique capable de vol supersonique en léger piqué. Il a fait son premier vol en 1951 et a été...) et des Northrop F-5E Tiger II.

Famille

Claude Nicollier, père de deux filles Maya née en 1974 et Marina née en 1978, est veuf de Susana Perez, originaire du Mexique, décédée le 28 décembre 2007.

Activités de spationaute

Claude Nicollier a 4 vols à son actif avec quatre navettes spatiales différentes.

  • Mission STS-46 en 1992 à bord de la navette spatiale Atlantis (La navette spatiale Atlantis (Orbital Vehicle-104 ou OV-104) est une navette spatiale appartenant à la NASA américaine. Elle fut la quatrième navette opérationnelle construite et depuis...) (31 juillet au 8 août 1992)
  • Mission STS-61 en 1993 à bord de la navette spatiale Endeavour (La navette spatiale Endeavour (désignation : Orbital Vehicle 105, ou l'OV-105) est la cinquième et la plus récente des navettes spatiales de la NASA.) (2-13 décembre 1993)
  • Mission STS-75 en 1996 à bord de la navette spatiale Columbia (Columbia était la première navette spatiale américaine à avoir été dans l'espace lors de son premier vol le 12 avril 1981 [1]. Elle s'est désintégrée...) (22 février au 9 mars 1996)
  • Mission STS-103 en décembre 1999 à bord de la navette spatiale Discovery (Discovery est une navette spatiale américaine. Comme Endeavour, elle porte le nom d'un des navires du grand cartographe et explorateur anglais James Cook.) (19-27 décembre 1999)

Décorations

  • NASA Distinguished Service Medal (2001)
  • Quatre Flight Medals de la NASA pour les vols STS-46, -61, -75 et -103(1992, 1993, 1996 et 1999)
  • Collier Trophy (décerné à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de l'équipage de STS-61) par la National Aeronautics Association américaine(1994)
  • Prix d'honneur de la Fondation Pro Aero, Suisse (1992)
  • Médaille d'or Yuri Gagarin de la Fédération Aeronautique Internationale (1994)
  • Médaille d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs...) National de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de...) et de l'espace, France (1994)
  • Prix de l'Université de Lausanne (1994)
  • Docteur honoris causa de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)(1994)
  • Docteur honoris causa de l'Université de Genève (1994)
  • Nommé professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (1994)
  • Médaille Albert Einstein (Albert Einstein (né le 14 mars 1879 à Ulm, Wurtemberg, et mort le 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey) est un physicien qui fut successivement allemand, puis apatride (1896), suisse (1901), et...) (1998)
Page générée en 0.163 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique