Dent
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Dommage accidentel aux dents

En France: procédure en cas de dommage accidentel aux dents

Un dommage accidentel aux dents lié à un choc entraîne une dent endommagée, déplacée voire perdue, et nécessite une consultation d'urgence chez un dentiste.

Soins des dents

Les dents étant minéralisées, elles sont peu capables de réactions de défense. Il est particulièrement important de bien les nettoyer, par un brossage régulier et adapté.

Image d'une prémolaire reconstituée.

En cas de pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et désigne...), il faut consulter un dentiste. La dentisterie peut se subdiviser en plusieurs parties :

  • Odontologie conservatrice : on soigne les dents et les reconstitue.
  • Endodontie : c'est le domaine de l'intérieur de la dent (Une dent est un organe enveloppé d'os, dur, blanchâtre, généralement composé d'une couronne libre et d'une ou plusieurs racines implantées dans la cavité...) (la pulpe).
  • Prothèse : permet de reconstituer les dents trop délabrées, ou de remplacer des dents manquantes.
  • Parodontie : soins du parodonte, c'est-à-dire les tissus entourant la dent : gencive, os alvéolaire.
  • Chirurgie : avulsion (extraction) de dents de sagesse ou de canines incluses ou enclavées ou de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une...) dentaire trop délabré pour être restauré.
  • Implantologie : il est possible de remplacer une dent manquante par un implant et une couronne fixée dessus.
  • Pédodontie : c'est les soins des dents des enfants.
  • Orthodontie (L'orthodontie, encore appelée orthopédie dento-faciale (ODF) est une spécialité dentaire vouée à la correction des mauvaises positions des mâchoires (orthopédie) et des dents...): traitement de l'alignement des dents.
  • Occlusodontie: traitement des problèmes de contacts dentaires, de douleurs, de craquements de l'articulation temporo-mandibulaire et des tensions au niveau des muscles masticateurs et cervicaux.

Expressions

  • « faire ses dents » : avoir les dents qui percent, chez un jeune enfant. Par extension il s'agit d'une personne qui apprend quelque chose par l'expérience.
  • « avoir une dent contre quelqu'un » : avoir des griefs, lui en vouloir.
  • « avoir la dent dure » : infliger des punitions inutilement lourdes.
  • « avoir les dents longues » : avoir beaucoup d'ambition, donc d'appétit (L'appétit est le désir de manger. L'appétit existe dans les formes de vies les plus évoluées pour réguler la quantité d'énergie à apporter pour...). Par exagération, on peut dire de quelqu'un : il a les dents qui rayent le parquet.
  • « œil pour œil, dent pour dent » (Loi du Talion) : par vengeance, infliger à quelqu'un les mêmes dommages qu'il vous a infligés.
  • « mentir comme un arracheur de dents » : mentir sans scrupule. Vient de la réputation des barbiers-chirurgiens du Moyen Age, qui vantaient nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de panacées douteuses depuis leurs étals.
  • « se casser les dents sur quelque chose » : subir un échec cuisant.
  • « croquer la vie à pleines dents » : avoir un appétit de vivre pleinement, profiter de la vie (dans la même idée : soif (La soif est la sensation du besoin de boire et caractérise un manque d'eau chez l'organisme. Sous le contrôle de l'hypothalamus, la soif intervient dans le...) de vivre)

Anomalies dentaires

Les anomalies dentaires sont très variables car l'odontogenèse dure longtemps (plusieurs années) et est très sensible aux différentes agressions. Par ailleurs certaines anomalies sont héréditaires.

Anomalies de nombre

  • Diminution
    • Hypodontie : manque de certaines dents suite à des agénésies. Origine héréditaire. Rare en denture temporaire.
    • Oligodontie : absence de nombreuses dents ; souvent les quelques dents présentes sont plus petites. Souvent associé à un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans...) ectodermique (syndrome de Christ-Siemens-Touraine).
    • Anodontie : aucune dent n'est formée.
  • Augmentation : Hyperdontie = polydontie : dents surnuméraires, trop nombreuses (plus rare que hypodontie). La dent surnuméraire est une anomalie de nombre plus fréquente en denture permanente qu’en denture temporaire. Elle se situe la plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), dans la région incisive (Les incisives sont un type de dents de la denture.) du maxillaire supérieur.
    • Mésiodens : dent supplémentaire entre les deux incisives centrales maxillaires.
    • Dédoublement = dents jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes...) = doublon surnuméraire : soit une quatrième molaire, soit une troisième prémolaire. Ces dents restent généralement incluses.
    • Hyperdontie syndromique : dans la dysostose cléïdo-crânienne ou le syndrome de Garner.
  • Polyphilodontie. Normalement l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) est diphyodonte : deux dentures se succèdent. Exceptionnellement on peut voir trois dentures successives.
    • Dentition pré-déciduelle : dent rudimentaire sans racine présente à la naissance ; va tomber pendant la première semaine néo-natale.
    • Dentition post-permanente.

Anomalies de taille

  • Microdontie : dent plus petite que la normale. Aussi appelée « dent en grain (En météorologie maritime: Un grain est un vent violent et de peu de durée qui s'élève soudainement et qui est généralement accompagné de précipitations. Il se produit généralement au passage d'une ligne d'orages. Voir...) de riz ». Concerne souvent les incisives latérales supérieures ou les dents de sagesse supérieures.
  • Macrodontie : dent plus grosse que la normale. Peut être liée à un gigantisme (Le gigantisme (du grec gigas, gigantos « géant ») est un état caractérisé par une croissance excessive. Le gigantisme n'est...) hypophysaire.

Dysmorphies : anomalies de forme

  • Anomalies de toute la dent
    • Gémination : le germe (En botanique, un germe est un embryon de plante contenu dans une graine. Le terme désigne également une excroissance qui se développe depuis un tubercule. Germe est un synonyme de plicitatus. La germination est le processus par...) s'est divisé en partie ; la dent est plus volumineuse. (ou : une dent normale est collée à une dent surnuméraire).
    • Fusion : union avec interpénétration tissulaire de deux germes, durant leur formation.
    • Dédoublement : stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) ultime de la gémination. Impliqué dans l'étiopathogénie des dents surnuméraires.
    • Dent invaginée = dens in dente : il y a comme une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est...) dent à l'intérieur de la dent principale (essentiellement sur les dents monoradiculées).
    • Taurodontisme : chambre pulpaire anormalement grande ; furcation plus apicale.
    • Dilacération : un traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force extérieure, de nature...) durant la formation de la dent a entraîné un dommage du germe.
  • Anomalies de la couronne
    • Dent conique (Les coniques constituent une famille très utilisée de courbes planes algébriques, qui peuvent être définies de plusieurs manières différentes, toutes équivalentes entre elles.) en grain de riz (Le riz est une céréale de la famille des Poacées ou Graminées, cultivée dans les régions tropicales, subtropicales et tempérées chaudes pour son fruit, ou caryopse, riche en amidon. Il...). Concerne surtout les incisives latérales.
    • Dent évaginée = coulée d'émail : sorte de grosse cuspide supplémentaire. Tubercule (En botanique, un tubercule est un organe de réserve, généralement souterrain, qui assure la survie des plantes pendant la saison d'hiver et souvent leur...) de Carabelli, tubercule de Bolk, tubercule de Leong, cingulum disproportionné. Il faut les éliminer en cas de gêne de l'occlusion.
  • Anomalies de racines
    • Taille : anormale si la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est...) est inférieure ou égale à celle de la couronne.
    • Direction : axe plus ou moins coudé, en baïonnette, torsadé… Ces courbures peuvent être dues à des obstacles durant la croissance.
    • Nombre : variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un...), surtout sur la troisième molaire : de une à sept racines.
    • Concrescence = concrétion : les racines de deux dents sont entrées en contact au cours du développement et ont fusionné.

Dystopies

  • Inclusion : la dent reste incluse dans l'os sans faire son éruption.
    • Inclusions habituelles : dent de sagesse (La dent de sagesse est la troisième molaire, la dernière en arrière sur l'arcade dentaire. Elle est inconstante. L'être humain en...), canines maxillaires, deuxième prémolaire maxillaire.
    • Inclusion avec ectopie ou malposition : dent de sagesse dans la branche montante de la mandibule ; dent dans le sinus (En mathématiques, les fonctions trigonométriques sont des fonctions d'angle importantes pour étudier les triangles et modéliser des phénomènes périodiques. Elles peuvent être définies...) maxillaire.
  • Enclavement (L'enclavement de la présentation est aujourd'hui une complication extrêmement rare de l'accouchement. Elle résulte d'une...) et ankylose : une dent temporaire qui ne tombe pas empêche la dent permanente de pousser.
  • Ectopie : canine (Les canines sont des dents pointues, parfois très saillantes, chez certains animaux, situées entre les incisives et les molaires.) supérieure palatine ; incisive latérale inférieure près de la deuxième molaire lactéale ; dent de sagesse peut sortir au niveau du rebord basilaire, sous le condyle mandibulaire …
  • Transposition : inversion de place entre deux dents.

Dysplasies : anomalies de structure

  • Dysplasies de cause générale
    • Hypoplasie simple : modification légère de la morphologie de l'émail, sans altération de la dent.
    • Hypoplasie complexe : modification de la structure et des caractères généraux de la dent. Dent de Hutchinson (incisive centrale maxillaire en tour de vis) ; dent de Mozer (première molaire supérieure conique).
    • Fluorose dentaire : défaut de minéralisation suite à une ingestion excessive de fluor (Le fluor est un élément chimique de symbole F et de numéro atomique 9. Il s'agit du premier élément de la famille des halogènes, de masse atomique 19.) pendant la formation des dents.
  • Dysplasies de cause locale
    • Hypoplasie traumatique
    • Hypoplasie d'origine infectieuse : Dent de Turner
  • Odontodysplasie régionale = dent fantôme. Touche l'émail plus la dentine. Plutôt chez les filles, les dents temporaires antérieures. Elles sont appelées ainsi car on les distingue à peine à la radiographie (La radiographie est l'ensemble des techniques permettant de réaliser des clichés à l'aide de rayons X des structures internes d'un patient ou d'un composant mécanique (la radiographie en général). Le...).
  • Dent en écaille : due à un arrêt de croissance de la papille ecto-mésenchymateuse et une incapacité pour la pulpe à former de la dentine normale.
  • Dysplasies héréditaires
    • Amélogenèse imparfaite : l'émail ne se constitue pas correctement. On distingue les amélogenèses imparfaites hypoplasique, hypomature, hypominéralisée.
    • Dentinogenèse imparfaite : la dentine ne se forme pas correctement. On distingue : le type 1 : dans l'ostéogenèse imparfaite ; le type 2 : dentine opalescente héréditaire ; le type 3 : dentinogenèse imparfaite de BrandyWine.

Dyschromies

  • Dyschromies primitives = dyschromies intrinsèques : certains produits ingérés lors de la formation des dents peuvent les colorer dans la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la...). La coloration est définitive.
    • Erythrodontie : coloration rose-brun. C'est un symptôme (Un symptôme représente une des manifestations subjectives d'une maladie ou d'un processus pathologique, tel qu'exprimé par le patient. En général, pour une pathologie donnée,...) de la porphyrie congénitale.
    • Dent verte : due à un ictère néo-natal.
    • Dent brun-jaune = coloration à la tétracycline (un antibiotique).
    • Fluorose dentaire : un apport excessif de fluor peut colorer les dents. Dans les formes modérées : fines lignes blanches horizontales et parallèles. Dans les formes plus avancées : tâches blanchâtres s'étendant progressivement. Dans les formes sévères : tâches jaunâtres ou brunâtres avec zones d'érosions. La fluorose dentaire apparaît dès prise orale régulière de 2 mg par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) de fluor.
    • Coloration verdâtre lors de traitement par ciprofloxacine chez lez nourissons.
  • Dyschromies acquises = dyschromies extrinsèques : certains produits peuvent entraîner des colorations plus ou moins superficielles des dents. La coloration s'élimine par brossage, détartrage, polissage ou autres.
    • Sels métalliques : fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages. Le fer pur...) brun, cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur...) vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M,...), zinc (Le zinc (prononciation /zɛ̃k/ ou /zɛ̃ɡ/) est un élément chimique, de symbole Zn et de numéro atomique 30.) noir, argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) ardoise (L'ardoise est une roche métamorphique qui s'est formée dans de fortes conditions de pression et de température. Elle appartient à la famille des schistes dont elle se distingue par la...).
    • Produits chimiques : mercure, goudron (Les goudrons (de l'arabeقَطْران — qaṭrān) sont des produits issus de poix modifiée de résineux, produits par...) (dans le tabac), vapeurs nitreuses.
    • Médicaments : chlorhexidine (brun). La chlorexidine est présente dans de nombreux bains de bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise...). Son utilisation au long cours est à proscrire.
    • Bactéries : certaines bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le...) ou champignons sont chromogènes (vert, orangé, noir).
    • Causes iatrogènes : un amalgame peut donner à la dent une coloration noirâtre.
    • Aliments : café, thé, vin, myrtilles… Ces colorations sont généralement réversibles.
  • Dyschromies d'origine interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le...) (après éruption de la dent) :
    • Traumatisme : un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) violent provoque la nécrose de la pulpe, qui va entraîner une coloration brunâtre ou rosâtre de la dent.
    • Granulome interne.
Page générée en 0.246 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique